L'Actualité stendhalienne sur le blog Stendhal

Visitez la Librairie Stendhal

Stendhal

Bibliographie

Edition

Associations

Grenoble

Articles

Courrier Stendhal

Sites internet

Contact

 

 

MOTS CLÉS PAR OEUVRES

BIOGRAPHIE CROUZET

HENRY BRULARD

PARIS-LONDRES

SOUVENIRS D'EGOTISME

OEUVRES INTIMES 1

OEUVRES INTIMES 2

VOYAGES EN ITALIE

DIVERS

CORRESPONDANCE


BIOGRAPHIE CROUZET

Sans garanties du gouvernement pour l'orthographe et l'exactitude des citations.

-AA BIO CROUZET- Stendhal ou Monsieur Moi-même, Michel crouzer, Grandes Buigraphies Flammarion, 1990, 798 p.

AFFECTATION- regrette que son père n'ait pas pris le nom d'une ville qu'ils avaient "de la Jomate"- mais ni bourgeois ni noble -opte pur l'individu pur- bourgeois : l'être qui n'est que ce

ALLEMAGNE- peu d'influence- il y découvre Mozart cependant- ne la voit qu'au travers du mythe du Nord symétrique du mythe du Sud - pays des matrones pondeuses d'enfants "masses dénués de vie", sans âme, (ou êtres célestes qui n'aiment qu'une fis AAfinités électives)

AMBITION - intendant des domaines impériaux dudépartement de l'Ocker, surveille les établissements du roi de Westphalie-joie d'être nommé et sentiment d'incomplétude (ce n'est pas lui mais le personnage qu'il a joué) 1810- inspection... superbe bureau rue de grenelle d'où il voit les INvalides- inventaire général du Louvres- comptabilité de l'administration du Garde-meuble--Daru qui l'occupa jusqu'en 181é // de la Môle- passe sur ses étourderies et note ses progrès, mais reste pour lui l'étourdu des débuts- ce cousin brutal lui fait peur-- inspecteur général du Mobilier.- plus tard qd il cherche à se faire décoer: Mér. le trouve puant de vanité-

AMBITION- I am great - d'après lui il s'est cru ambitieux (en fait lien avec N)- l'escapade à Milan met Daru en fureur -presque del'abandon de poste- d'autant plus qu'il confond Angéline (ctrice) et Angela : "Passe d'aimer l'opéra bouffe, mais les bouffones ce n'est pas de bon goût quand on désire avancer et parvenir à des postes qui supposent la confiance" disgrâce passagère, St doit ramer… 1814 humilié après avoir tant fait le fat- pauvre parmi des ais riches- Milan: il devient un amant dangereux- selon lui c'est Gina qui l'empêche de revenir pour les cent jours- "pauvre diable ruiné par le plus grand événement du siècle"- PARISIEN-succès-organiser autour de soi une camaraderie- "tout seul vous vous casserez le nez

AMÉRIQUE -vue par jacquemond - qui regrette les jésuites sur les rives de l'Hudson- mordu par BEYLE-

AMI- Domennnnico Fiore-Mareste- Sutton Sharpe- CROZET- emborgeoisé- les audaces de La Peinture… l'ont effayé, il s'éloigne- MERIMÉE- p 477 BIO -MARESTE- aimable et amusant "Le mauvais goût mène au crime".-épouse Alberthe de Rubbempré, Mme Azur

AMIS- vicomte de Barral, seul ami à qui il reste attaché-il l'avait marié à la bonne Annette, amie d'Angeline- lui avait arrêté de jouer et elle de monnayer sescharmes - elle sera comtesse- Mérimée se range aussi

AMOUR- amoureux de l'amour, d'un cœur aimant "Je l'aimerais avec tant de transport que je dois la trouver !" -pour l'amour unsentiment absolu et la femme juge du mérite - ce Saint-preux à la recherche d'une Julie se veut aussi un Valmont -toujours amoureux oou croyant l'être (Mérimée)- roué: Martial daru--femmes ayables -idéal du mâle infatigable- voyeurisme : femme dans auberge- "un spécialiste de l'amour" Ortega y gasset- entre Don Juan et Werther il aimait aimer- chante le bonheur du malheur un sentiment délicat pour une princesse, l'amour vite fait avec des maritornes-

AMOURS- VirginieKubly nov 97-avril 98- lien entre théâtre et amour- Victorine Bigillon (amitié), sœur de ses deux amis 15 ans- folle, internée, mariée à l'occasion d'une rémission-Angela Pietragrua = 'Pourquoi ne me l'avez-vous pas dit alors ?" Victorine Mounier- il la verra sept fois et une fois ne la reconnaîtra pas - -il aime unfantôme, une sylphide-amour que rien ne nourrit qui se nourrit de lui-même-il écrit à son frère- ("je l'aime comme le bonheur, non pour sa personne"),p.88 -Adèle Rebuffel et sa mère (14 et 44 ans): un jour il la vois minaudant devant son miroir- se penche sur lui à frascatti- Mélanie Guilbert (Louason) liaison lla plus durable-il faut l'avoir pendant le voyage-il revendique pour sienne la fille de Mélanie-affiche cette liaison comme un mariage- (rebaptisée Henriette// mère)-ils seront amants à Marseille- for ever- un an plus tard Crozet est consulté sur la manière de la plaquer-Minette de Griesheim / Babet (Vienne) pourvu d'une maîtresse qu'il enfilait et d'une atre qu'il adorait octobre 1809-1810 Alexandrine Daru même âge, mère de huit enfants qui mourra en couches, il se monte le bonichon, il l'imagine ma mariée, n'ayant pas connu le plaisir (et désirant le lui faire connaître",etc. alors que bonne bourgeoise "qui se carre" elle le repousse--il reconnaît qu'il aime l'amour- Angéline Bereyter, d'origine juive, chanteuse à l'Opéra, "victoire" 1811, elle vient chez lui,troisans, il la quitte en 1814 avec ses grandeurs d'Empire-- Annette Questienne (qui deviendra maîtresse puis femme du vicomte de Barral). Pietragrua Angela-la plus belle femme qu'il ait eue,, il en maigrit-- avec Angela les choses se gâtent -elle parle de le dénoncer à la polirce-caché dans un cabinet il voit la monstrueuse pièce à conviction- refus de pardon-par la suite regret- dépression-) - 1818 présenté à Métilde - Elena Vigano ,Nina" la calamité des fauchés"-Métilde: son côté Werher- une dame sans merci imosant une sorte de kénose- Dame sans merci - métilde=mime la pronociation milanaise- morte en 1825 , deux enfants, peut-être militante politique, espagnolisme, Laure- Béatrice- Mathilde de la Mole- "Ah, tant mieux qu'il soit minuit !"- ne peut séduire que les femmes qu'il n'aime pas- Clémentine Curial (Menti) Romain Colomb a détruit 280 lettres- "Physiquement je n'ai pas besoin d'un amant, c'est même une superfluité dangereuse pour ma santé, mais j'ai le désir, le besoin d'être aimée" p.422 -convaincue elle aussi qu'ilallait voir les filles- peur d'être endeinte- lui reproche de lui avoir communiqué une maladie vénérienne - ? suicide- est-ce elle qu'il a emmenée chez le docteur Cullerier dans le plus grand secret -Alberthe de Rubempré- sa maîtresse, celle de Mérimée, delacroix, et finalement épouse Mareste qui a vingt ans de plus qu'elle, marie sa fille et lui donne son château avec le titre de baronne- père vidangeur-merdiflore-amants successifs ou simultanés- procurer un "enfiletur"- Mareste- un froid après Alberthe- Giulia Cini- ? sur unelorette attitrée et appointée 200 F par mois- dernier roman Earline -féminn de Earl selon ST comtesse Cini- chimère-

ARGENT- même intendant en Allemagne pb d'Ag, père Italie moins chère- 1814 36 OOO de dettes-

ARGENT- un acte sous seing privé assure une pension de 6000 francs (nécessaire pour Conseil d'Etat) En fait// auditorat plus il s'enrichit plus il s'endette (1810-12500)

ATHEE- l'un des premiers écrivains français à se dire ouvertement athée-

AVENIR-caractère forward- flux subjectif toujours libre, lanterne magique (Chamfort)

BABILAN - "à force de bander, je rate ma maîtresse" (métaphiirique pour création littéraire)- Alberte de Rubempré certifia ses pouvoirs- rangé dans les impuissants de génie - la liste serait celle de celles qui n'aurait pas eue-

BABILAN- Menti "exploits d'un certain genre"

BEYLISME - estime de soi idéalisme-inihilisme-

BEYLISME - le mot apparaît en 17 mars 1811mise en garde contre la pleurnicherie leçon stoïque, pessimiste, même nihilste- à ceux qui, absolu, sa casse la tête conttre es barreaux de la cage réalité : recncement, le monde est ce qu'il est, je suis tel que je suis, , tonique, moyen de contentement, du rapprochement de eux êtres peut naître un plaisir précaire, ne pas demander plus, réalisme égoïste, la société = bal masqué-, éthique de la bonne humeur, gaîté insouciante,n grâce, SFCDT- égarer un dossier, l'orienter de travers-Montesquieu tte philo en " mots je m'en fous"

BONHEUR - On ne peut pas apercevoir distinctement la partie du ciel trop voisine du soleil"

BRAVOURE - certificat écrit par lui-même

CAMPAGNE DE RUSSIE - il triomphera dans les salons par ses récits- anecdotes- Mounier Viazma-sur-tripes- quelques insolents de moins- 184 sq- N presque fou signant des décrets Pompée cohue de diarrhéiques, St le premier en fera un événement romantique- sauve-qui-peut général- se décomposer tous les voiles de la civilisation- l'homme, le fond effrayant de la misère totale "ce malin nous a fait tuer tous" fzim,froid, peur, solitude Pastoret "L'homme fut l'homme et le fut tout entier" qques forts qui restent fermes- il fallit du dandysme (Pierre fresnay contre Jean Gabin La Gr. Il.)Bérézinea il se rase avec soin (la légende a servi pour d'autres)- Gaëtan: mort non de froid mais d'irrésolution-sans courage, en larmes,regrettant sa mère- St "comme on boit un verre de limonade" lit les lettres de Mme du deffand- aurait survécu grâce aux tasses de café de uroc-fenêtres d'un hôpital bouchées avec des cadavres gelés- morceau de suif payé vingt francs qu'il a mangé- formation d'un carré- Stendhal explique à Bergognié (auditeur déjà sauvé des cosaques par son cocher qui l'avait fait passer pour un Russe) qu'il faut passer immédiatement la Ber. on est le 27, le 28 les ponts sont brisés. calèche de daru attaquée et défendue par les auuditeurs- sa calèche prise avec tout ce qu'elle contient- traîneau s'enfonce dans un lac gelé sauvé, maigre affamé- mange d'une manière phénoménale-, plus de cheveux- // Cervantès àLépante- Expérience -le 31 janvier il est dans les bras d'Angéline- aspect sale de l'humanité- épuisement - café,punch, mange-pas de préfecture-campagne d'Allemagne- refus de la vision panoramique et héroïque- un Anglais qui tient son journal note les extraordinaires propos de St ancien secrétaire de N. Nap tyrop bon, signant des décrets à la chaîne, faisant l'amour à la sauvette à toutes les dames de la cour, sans quitter son épe et gardant même parfois la plume à la main-1/2 minute- fou: signant Pompée-

CANULAR- Armance au début est un canular, reprenant celui de Latouche- qui reprend Duras- insuccès complet- faux livres annoncés que Ste beuve cherche-

COEUR- à qqun qui lui demandait sa profession "Observateur du cœur humain" Le refus de la vulgarité suffirait à le retrancher du moderne-

CONCISION boutade- j'écris comme le Code civil qui a trouvé ses dupes-

CONS- nous avons été des cons p. 268

CONSUL- lettre chiffrée-code dans lla lettre-80 km entre CV et Rome-

CRITIQUE "Donnez-moi une forteresse et j'oserais dire la vérité aux auteurs"

CRYPTOGRAMME -Adèle Rebuffel (of the gate = rue Basse-Porte-saint->Martin) sandre = Cini p. 651 BIO

DARU- "je le crois très propre à rédiger avec esprit et précision"

DARU-mort de daru- mort le 5 septembre 1829, St apprend la nouvelle le 7, trouve un valet en larmes, et sans attendre les obsèques part pour son voyage à travers la france- Bordeaux- dans la nuit du 25 au 26 oct? il a l'idée du Rouge- d'abord nommé Julien-

DIEU- "La seule excuse de Dieu, c'est qu'il n'existe pas." iol l'a dit, pas écrit, rapporté par mérimée, p.522- athée notoire dans les Etats du saint-Siège

ECRITURE-défini par refus de littérature- d'être un homme de lettres- non écrivain qui passa sa vie à écrire- la canaille écrivante-

ENNUI- "J'aime mieux un ennemi qu'un ennuyeux"

EVOLUTION- premier Voyage "La vieillesse morale est reculée pour moi de dix ans." relativisme culturel, tout change la tragédie, les cravates, etc.mais l'artiste flambeau du futur-

FAURE- lisant LCP que s'il avait suivi la route du Conseil d'Etat il serait plus juste pour les vendus (déserteur de la cause)

FIN DE VIE- 1831-1836 - le plus mauvais moment, la plus triste période- Forgues "vieux garçon, égoïste, petit, laid, ordurier, engourdi, à moitié aveugle, paradoxal, enthousiaste à froid, méchant par derrière, doucereux par devant " p. 551 qque chose est cassé- blessé"Etre obligé de trembler pour une place où l'on crève d'ennui" note sa date d'anniversire sur sa ceinture-50 ans-

FRERE - Marie-Henri, né le 16, mort le 23 janvier 1782.

GAFFE-terrorise un salon en souhaitant la mort du duc de Blacas- mendiant à Rome va-t-en à tous les diables toi et tescinq plaies- CV déclare devant des employés du consulat qu'il ne se reconnaît plus Français mais Milanese, l'un de ses employés l'écrit au consul de Gênes-

GRENOBLE- Grelibre- ville frontière- laide et puante-

HEROÏSME : en Russie, les actions vraiment héroïques n'avaient pas l'air de l'être-

INTEGRABLE- On ne peut pas apercevoir distinctement la partie du ciel trop voisine du soleil"- ARGENT- même intendant en Allemagne pb d'Ag, père(chasses, toilettes, domestiques, réceptions, dépense trop) -1810 la rue Neuve-du-Luxembourg =aujourd'hui rue cambon- Journal : il ne se comprend plus lui-même-RALLIEMENT-invoque ce cappitaine Beyle qui avait eu la bonne idée d'émigrer- 200- psychogéo: Nord-Sud, progrès-retard-France =souci, froid , Sud volupptueuse impresion animale dusoleil //Camus//

ITALIE- les gagnons sont seuelkemnt provençaux -Carpentras-l'Italie est une anti-france-paysan français se vengte par un coup de poing, itallien par un coup de couteau, L. Sciascia : admirer un mafioso( intellectuel voit de loin) Suarès: "a créé une Italie plus italienne cent fois que ce que nous avos sous oles yeux, Stendhal nous a donné l'Italie que nous aimons ; depuis, etre les Alpes et la Sicile, c'est toujours l'Italie de Stendhal que nous cherchons" un racisme pro- Florence ma aimée et rejetée de l'italianité, ignore le Sud, n'aime pas Rome tout de suite- sa chère Lombardie francisée et germanisée- Voyage "La vieillesse morale est reculée pour moi de dix ans."

JOUANLISME ANGLAIS- jalousé mais lu des deux côtés de la manche-

JOURNAL- à force de précautions il ne se comprend plus lui-même- durant la campagne de Russie, il prend la précaution de l'envooyer par lettres; retrouvées , miraculeusement aussi celles quifurent interceptées par les pillards-

LECTURE- pouffant de rire en lisant DQ, réprimandé-c'est déjà Julien battu pour avoir lu-

MERE- une seule fois il l'appelle maman.- 23 novembre 1835 : date début VHB, anniversaire mort de sa mère.

MODERNITE- tordu le cou à une certaine éloquence- aller au bout de soi-même-

MOI- Valéry ; "ce qui est le plus vrai d'un individu et le plus lui-même, c'est son possible"

MORT- rue des Capucinbes, presqu'à l'angle du Bd des Cap et de la rue, evant le 24 rue- il avait demandé à être "transporté directement et sans frais au cimetière" = pas de service religieux- (sauf en 32-34 enterrement protestant à Rome- demande avec régularité Scrisse, Visse, Amo -Colomb change l'ordre-

MUSIQUE : service funèbre de Haydn , défi pour les manches à sabre et aussi "par peur d'avoir honte un jour de n'y être pas allé".p.148 "L'effet de la musique de Matrimonio SQegreto est de me faire trouver moins d'obstacles à tout" p.274 La bonne musique rend plus claire la vue de de ce monde" p.432 Ingres qui préférait Bethoveen "La musique de Rossini, Monsieur, est une musique de perruquier

MUSIQUE-il a songé à écrire des livrets d'Opéra, à être compositeur, musique un rince-bouche- Mozart qu'il joue au piano (?)- ou qu'il écoute dans les églises- la Vie de Rossini est unsuccès,la prese en rend compte- cette fis St ne doit rien à Carpani (qui vient de sortir lui aussi un livre sur R. - il est lui-même plagié en Italie, traduit et adapté en allemand- R est furieux- livre à la mode- en fait St n'aimait plus R. - Peut-être trop heureux //Cimarosa "Nous avons fait des ^^rogrès dans le malheur"

NAPOLEON- encourgament à être lui-même- "coup de soleil de l'Empire"- 1814, il n'a plus rien seuement 36 000 francs de dettes+ 2000 d'intérêt par an-

NATUREL =l'aiseté

OEDIPE- Nulle autre œuvre littéraire ne fournit à la psychanalyse un plus bel exemple du "complexe d'Œdipe" Zweig : annonce, confirme Freud, explore les dipensions profondes du désir enfantin, clinicien des désirs d'enfant (sentiment d'un aveu exceptionnel), il était déjà un homme - tel j'étais tel je suis sauf pour le physique de l'amour- : Moi absolu // libertins // Baudelaire // Freud le moi naît de l'aventure de son désir thématique préfreudienne vu par Nietzsche- passion narcissique de l'interrogation intérieure- "phallisme audacieux" !! psychanalyse dans prolongement du romantisme- mort du roi// mort dfu père- accentué peut-être après coup - Daru: des enfants que l'on n'aime pas mais que l'on ne gêne pas-il aurait préféré cette situation-) Familles, je vous hais-Chrysale-

ONCLE -(Romain Gagnon) - "dragueur" - initie H au théâtre- ses maîtresses riches lui permettant d'entretenirles pauvres- modèle-

PAMPHLET - "le pamphlet est lla comédie de l'époque" se rendre drôle pour être redotable- pamphlet contre le Producteur- les industriels sont d'abord utiles à eux-mêmes- alors qu'ils prétendent l'être pour toute la société: tiré à 300 -tempête- il se fait nombre d'ennemis-

PERE- laisse faire après refus Polytechnique- l'état militaire déplaît à cette famille de robe- le père promet une pension -

PERSONNAGE il est dans l'intendance (riz-pain-sel) et tous ses héros sont dans la cavalerie- il signe lui-même un livre Stendhal, officier de cavalerie(Peinture en Italie)-

PHYSIQUE - Angela "Il Chinnèse", 1m70, 95 kilos à 23 ans. d'une lourdeur de chair indigne d'une âme comme la sienne- crainte d'être trop laid; Victorine Bigillon : "Mon amant est laid, mais personne ne lui reprochera sa laideur" p.58- va réagir en dandy- mise irréprochable- se ruine en tailleur-, // rechercher canne- - mimer les poses désiinvoltes- apprend à danser pour bien marcher- leçons de déclamation- il voulait plaire- essayant de corriger par le costume les torts de la nature- embompoint disgracieux- formes athlétiques d'une hercule- cou de taureau, ventre proéminent, ongles longs, mains fines, jambes idem, toupet , favoris = boucher italien- oeil vif"il y a une étincele en lui"

PHYSIQUE- cheveux tombés-maladie Paris- double pourboire parce qu'il a plus de risque de casser des chaises-

PLAGIAT- Histoire de la peinture. parfois simple traduction-plagiaire cynique- Plus St est agressif envers un auteur plus il y a de chances qu'il soit en dette avec lui. effronterie- klleptomane littéraire- qui injurie le volé- Carpani guéri par la musique de Haydn, il lui vole l'ancdote- il reprend les jugements d'auteurs morts ou étrangers triomphalement- transforme les faits et en fausse le sens- toujours et jamais plagiaire- plagiaire original- il fait passer Carpani pour unpédant grotesque- il repense Carpani- "Je prends mon bien où je le trouve" dit St en 1820 citant Molière- pas gêné par la dénonciation de ses larcins- Peinture en Italie : commencé comme une traduction, refus de l'éditeur) "Un anonyme peut-il être un plagiaire ?" -et surtout un nom comme LL-A.C Bombet-multiplie les fausses citations, camoufle les vraies, invente des prête-noms, oublie les vraies sources-Carpani menace de révéler qu'il est E B "fils de l'Isère écumante" et résidant dans une capitale de l'Italie du Nrd- seuls les journaux officiels parlent de lui (avant de se rendre compte qu'il insultait le gvt) -pris la main dans le sac par l'érudition moderne- LEdinburgh Review signale aussi ses larcins et son nom- en plus il y a à Londres un comte suédois du nom de Stendhal- en dépit de toutes ses manOuvres il va en être pour ses frais- De l'A;: nombreux emprunts- parfois à lui-même (Journal d'Allemagne) - Promenades dans Rome - une compilation, un centon, un savoir en trompe l'oeil- un livre fouillis- écriture-voyage

POLICE- Florence un limier est attaché à ses pas, constat précis de tout ce qu'il fait, sort de l'hôtel, va déjeuner, tableaux, bains, trattoria, prend le frais, rentre tout est noté, minuté, rencontres, sauf qd il prend un fiacre le policier sent qu'il est repéré- mais les policiers n'y comprennent rien le consul de Fr ne fait rien, ne voit qu'une seule personne, le théâtre, le cabinet littéraire, , aucun rapport avrc jeune-Italie- innocence suspecte- banalité inquiétante- Giulia- , touriste esseulé que l'on suit pas à pas un soir le policier fait le pied de grue devant une maison où on loue des chambres, St n'étant pas sort à 9h en bon fonctionnaire==sa journée finie - s'étant renseigné il apprend qu'une dame s'y addone à la galanterie- "on ne connaît pas l'objet de son voyage mais plusieurs indices donnent à penser qu'il intéresse la politique"

POLICE- ses lettres et celles qu'on ui envoie sont interceptées,copiées-,envoyées à Vienne-tolérémais épié- d'où cryptographie-

POLITIQUEMENT CORRECT- par les droits de l'homme mais les droits du Moi - par ses propos il irait au minimum en correctionnelle-toujours les attaquer, les violer, les battre à l'occasion /? / réclamant des têtes-

POLYGRAPHIE- note sur e boîtier de sa montrer Angiolina t'ama in ogni momento" Anngela P. se rend : le fait est consigné sur ses bretelles-50 ans date sur ceinture

POUVOIR- n'aime pas le pouvoir Le bonheur"c'est de ne commander à personne et de n'être pas commandé" "Notre ennemi, c'est notre maître" (LF)tout roman de St se termine par la prise du pouvoir par des imbéciles-

PROTECTIONS - athée notoire dans les Etats du saint-Siège- dont les œuvres sont à l'Index-aujourd'hui rêve d'être intellectuel d'Etat-

PSEUDONYME - La route de berlin à Hanovre d'où se détache celle de brunsswick passait par Stendal- onze ans plus tard le nom lui reviendra comme masque de prédilection-pourquoi : ? caprice-

PSEUDONYMES - toutes lettres à sa sœur- 250 dans Cor. 350 en tout- publications : six anonymes,, trois signées d'une iiiinitiale, une signée Louis,-César-Alexandre Bombet, deux F. de Lagenevais, trois par l'auteur de, neuf Stendhal, beyle seulement sur pierre tombale-

qu'il est, qu'aucune tension idéaliste n'élève au-dessus de ses besoins, petits intérêts, détails bas, de Beyle de la Jomate,

QUEL HOMME EST-CE la question toute parisienne, un peu de mépris p. 345 goût des société musicantes et foutantes-

RACINE ET SHAKESPEARE- fabriqué de bric et de broc - succès d'estime pour un total inconnu "Stendhal",inclassable et intempestif faux-nom-

RAISON- je me fous d'être absurde-

RALLIEMENT-invoque ce cappitaine Beyle qui avait eu la bonne idée d'émigrer- 200

REALISME - à comprendre que St en prônant une imitation immédiate des choses fondait la modernité et le réalisme - BIO

RÉSOLUTION- Métilde s'enjoint par écrit ne n'être jamais ému "par aucune attente en montant chez une femme"

REVOLUTION - 7 juin 1788, journée des Tuiles, il voit couler le premier sang de la saignée révolutionnaire, vieille femme quise révorte, ouvrier chapelier blessé à mort, grand-père partant avec son atelas pour l'assemblée de Vizille., et pour les états de Roman (élu triomphalement) il s'est trouvé près des troupes qui tiraient- Rev = guillotine qui menace la famille -Chérubin Beyle sur la liiste des 166 notoirement suspects- emprisonné 11 mois - H déconcerte en disant qu'effectivement il n'aime pas les républicains- 1794, il voit guillotiner deux prêtres (et trouve que c'est juste) p.32- républicain romain ou plutarquien-

REVOLUTION 1830- il n'a pas cherché comme Flauber en 48t à voir le rev. Lui, il note ce qu'il voit ou entend de sa fenêtre, les feux de peloton plus ou moins fréquents- ses amis ont leurs noms dans les journaux pour les postes à pourvooir -pas sur la liste des tués-

ROMAN- faire veiller une jolie marquise française jusqu'à deux heures du matin" forme ouverte- a toujours vécu dans le romanesque-

ROUGE- il est à Trieste quand le livre sort- occupe toute la presse- ensemencement du roman blzacien par le RN- c'est la gloire-

ROUSSEAU -exemple repoussoir

SALON "personne ne racontait comme lui"-joue au pharaon- "hélas, mon pauvre ami, il n'y a que vous de changé"

SARTRE-en Russie, les actions vraiment héroïques n'avaient pas l'air de l'être- ST parlant des douze temp^tes essuyées entre Naples et gênes, Jacquemond lui dit qu'il n'y apas de tempêtes mais seulement une rhétorique des tempêtes-

SEXUALITE- ne livre rien pour l'enfance sauf de sèches allusions aux mauvaises habitudes- au lieu d'être galant je deins passionné auprès des femmes-

SOLITUDE- septembre 1810, séjour chez Crozet dans l'Aube, fait le devis d'une tour de 2à mètres de haut, deux étages, escalier de 120 marches et 8 fenêtres, pour vivre à lui tout seul, p;162

SOUPçON - sentiments étranges masqués-démasqués par le soupçpn, cette dimension centrale de la modernité-concrétions fabuleuses du psychisme -

STENDHAL REEL - rien à voir avecle Stendhal embaumé d'aujourd'hui- pièce de Destouches, L'Homme singulier- seul ,unique, Menti "non pas comme aimable mais comme singulier" / pas beau donc choisi d'être bizarre-différer, être dissemblable-- "n'être jamais le même, jamais comme un autre" - artiste en conversation - Faites le contraire de ce qu'on attend de vous -p.513 Ba rb d'A littéraiement pour se faire remarquer il aurait mangé des araignées-

SUICIDE - p. 448 BIO

SURHOMME - républicain, de nuance romaine , il croit au surhomme vertueux et libre

TARTUFFE- amoureux de la femme de son protecteur-

TRAVAIL- tout le travail sur le théâtre, bien que sans résultat, le constitue-objurgation de travailler-

VÉROLE- le met en situation difficle dans ses amours- dans De l'A anecdote de chatmante Viennoise amoureuse folle d'un officier français qui soigne avec un dévouement infini les suites "scabreuses" de ses infidélités (emprunté à Cadet-Gassicourt, notes sur la campagne de 1809)

VÉROLE- pas de symptome certain- il se plaint de plusieurs véroles (impossible) plusieurs blennoragies dont certains avec complications (1820) "Physiquement je n'ai pas besoin d'un amant, c'est même une superfluité dangereuse pour ma santé, mais j'ai le désir, le besoin d'être aimée" p.422 -convaincue elle aussi qu'ilallait voir les filles- peur d'être endeinte- lui reproche de lui avoir communiqué une maladie vénérienne - ? suicide- est-ce elle qu'il a emmenée chez le docteur Cullerier dans le plus grand secret -

VIEILLESSE "la vieillesse n'est rien d'autre que la privation de la folie" Père L Leuwen-

VIEILLESSE-premier voyage "La vieillesse morale est reculée pour moi de dix ans."

VIENNE- importance de cette expérience, le premier livre est né de l'expérience de Vienne- "Travail jour et nuit, cheval, filles, musique divine le reste du temps" découvre Mozart et l'égale pour la première fois à Cimarosa-


HENRY BRULARD

Abréviation HB

(OI2 = Œuvres intimes, tome 2 en Pléiade)

******

Sans garanties du gouvernement pour l'orthographe et l'exactitude des citations.

738 HB OI 2

AMBITION; Je ne suis pas devenu soldat. 538 HB OI 2 colonel comme je l'aurais été avec la puisssante protection de M. le omte daru, mais j'ai été je crois bien plus hreueux 537 HB OI 2 Turenne ou Molière faire des comédies comme Molière et vivre avec une actrice 537 HB OI 2

AMBITION; Réellement, je n'ai jamais été ambitieux, mais en 1811, je me croyais ambitieux 542 HBOI 2

AMIS; capables de démarches actives pour le tier de grnds dangers mais plus sage que la plupart des jeunes gens HB

AMOURS- Dans le fait je n'ai eu que six femmes que j'ai aimées / liste 544 HB OI 2 - essaie de considérer les choses froidement - militaire pour leur enlever leur auréole, leur charme et voir juste Clémentine l'esprit, Métilde, sentiments nobles, espagnols, Giulia, force de caractère, Angela, catin sublime, Mme Azur 544 HB OI 2

AMOUR; L'état naturel de ma vie a été celui d'amant malheureux, aimant la musique et la peinture, cad à jouir de ces arts et non à les pratiquer gauchhement 542 HB OI 2

ARGENT - ne m'a jamais fait la guerre que deux fois - son père restant cinq mois sans payer sa pension. post 544 anté 555 HB OI 2

AUTOBIOGRAPHIE ;

BONHEUR- INDESCRIPTIBLE -Je fis un voyage aux Ech. ; ce fut comme un séjour dans le ciel ;tout y fut ravissant pour moi. / le bruit du Guiers/ / Ici déjà les phrases me manquent. […] Où trouver des mots pour peindre le bonheur parfait goûté avec délices et sans satiété par une âme sensible jusqu'à l'anéantisssement et la folie HB 658658 HB un bonheur OI 2

BOURGEOIS- J'ai toujours et comme par instinct (si bien vérifié par les Chambres) méprisé les boourgeois@Toutefois j'entrevoyais que parmi les bourgeois seulement se trouvaient les hommes énergiques tels que…. 546-547 HB OI 2

BOURGEOIS_ J'ai toujours et comme par instinct méprisé les bourgeois @Toutefois jentrevoyais que parmi les bourgeois se trouvaient les hommes les plus énergiques. 546 HB OI 2

CINQUANTE ANS; Ah ! dans trois mois j'auraiii cinquante ans ; est-il bien possible ? / début HB le jour anniversaire de la mort dse sa mère.

DIEU- Je me révoltai, je pouvais avoir quatre ans : de cette époque date mon horreur our la religion 552 HB OI 2

DIEU; voir Religion

EGOTISME - / s'interrogeant sur "cette effroyable quantité de je et de Moi. Chd, le roi des égotistes. 533 HB On pourrait écrire, il est vrai;, en se servant de la troisième personne : il fit, il dit. Oui, mais comment rendre compte des mouvements intériers de l'âme. 534 HB OI 2

EMPHASE - C'est ainsi que, tant d'années après, les phrases nombreuses et prétentieuses de MM. Chd et Salvandy m'ont fait écrire Le Rouge et le Noir dans un style trop hâché. Grande sottise, car dans vingt ans qui songera au fatras hypocrite de ces messieurs 2 Et moi, je mets un billet à une loterie dont le gros lot se réduit à ceci : être lu en 1935. 745 HB OI 2

ENERGIE; J'ai toujours et comme par instinct méprisé les bourgeois @Toutefois jentrevoyais que parmi les bourgeois se trouvaient les hommes les plus énergiques. 546 HB OI 2

ESPAGNOLISME ; C'est à ma tante Elisabeth// que je dois les abominabes dupries de noblesse à l'espagnole dans lesquelles je suis tombé pendant les trnte premières années de ma vie 595 HB OI 2

ESPRIT- brillant : qualité qui m'a fait tant d'ennemis / l'inconvénient d'avooir trop d'esprit, nécessté d'avoir toujours l'œil sur les sots quivoous entourent. 543 HB OI 2

FEMMESJ'arrivais à Paris avec le projet bien arrêté d'être un séducteuur de femmes/ le tendre et sublime amour à la Bradamante que je cherchais alors 870 HB OI 2

GAGNON- Car je me regardais comme gagnon et ne pensais jamais aux Beyle qu'avec une répugnance qui dure encore en 1835 - que nous étions venus d'un pays où les orangers croissent en pleine terre 603 HB confirmation, on parle italien dans la famille ce qui était singulier dans une famille bourgeoise de l'époque 604 HB OI 2

GÉNIE-ENFANTS- Je n'ai aucune foi dans l'esprit des enfants annonçant un génie supérieur. […» tous les mauvais peintres que j'ai connus ont fait des choses étonnantes vers huit dix ans, et annonçant le génie.@Hélas ! rien n'annonce le génie, peut-être l'opiniâtreré est-elle un signe ? 564 HB OI 2

GRAND-PERE; Dans le fait j'ai été exclusivement élevé par mon excellent grand-père, M. Henri gagnon. 552 HB OI 2

GRAVELEUX- Les filles mefaisaient horreur. Quoi de plus simplequede fairecomme aujourd'hui, prendre une jolie fille pour un louis rue des Moulins / entre 878 et 887 HB OI 2

GRENOBLE - A vrai dire, en y pensant bien, je ne me suis pas guéri de gr. : dans le vrai sens du mot je l'ai oubliée. Les magnifiques souvenirs de l'Italie, de Milan, ont tout effacé. 624 HB OI 2

GRENOBLE - Il faut prendre un parti et me tirer de ce bourbier 772 HB OI 2

GRENOBLE - il avait tout lemauvais du caractère dauphinois, bas, fin, cauteleux, attentif aux moindres détails 756 HB la petite finesse daphinoise de tous les instants 760 HB OI 2

GRENOBLE - officiers disant du bien de gr. / Il les interroge- ils font la liste de personnes charmantes qu'ils y onnt rencontrées/ toutes personnes mises au ban par sa famille. HBOI 2

GRENOBLE - se compare à un grand fleuve se dirigeant vers une cascade - les mathématiques = cette cascade : Les mathématiques me sortiront de grenoble, de cette fange qui me fait mal au cœur. 859 HB OI 2

GRENOBLE - Si l'on veut me permettre une image aussi dégoûtante que ma sensation, c'est comme l'odeur des huîtres pour un homme qui a eu une effroyable indigestion d'huîtres. / bassesse morale qui ne peut pas se peindre 625 HB OI 2

GRENOBLE - Tout ce qui est bas et plat dans le genre bourgeois me rappelle Grenoble, tout ce qui me rappelle Grenoble me fait horreur ; non horreur est trop noble, mal au cœur. @ Grenoble est pour moi comme le souvenir d'une abominable indigestion ; il n'y a pas de danger, mais un effroyable dégoût. Tout ce qui est bas et plat sans compensation, tout ce qui est ennemi du moindre mouvement généreux, tout ce qui se réjjouit du malheur de qui aime la patrie ou généreux : voilà grenoble pour moi. 620 HB OI 2

GRENOBLE - Une idée me vient. Peut-être que tout le malheur de mon affreuse vie à Grenoble, de 1790 à 1799, a été un bonheur puisqu'il a amené le bonheur, que pour moi rien ne peut surpasser, du séjour aux Echelles et du séjour à Milan au temps de Marengo.. 660 HB OI 2

GRENOBLE -Ma passion pour quitter grenoble, cad lui, et ma passion pour les mathématiques, seul moyen que j'eusse pour quitter cette ville que j'abhorrais, et que je hais encore, car c'est là que j'ai appris à connaître les hommes. 596 HB OI 2

GRENOBLE- l'examen qui devait me faire sortir de grenoble 758 HB OI 2

GRENOBLE-ENVIRONS Les Echelles- Je fis un voyage aux Ech. ; ce fut comme un séjour dans le ciel ;tout y fut ravissant pour moi. / le bruit du Guiers/ / Ici déjà les phrases me manquent. […] Où trouver des mots pour peindre le bonheur parfait goûté avec délices et sans satiété par une âme sensible jusqu'à l'anéantisssement et la folie HB 658658 HB un bonheur HB OI 2

GRIMACES ; goût qu'il en a conservé 579 HB OI 2

INFLUENCES- Je me croyais du génie // Du géne pour le métier de Molière et de Rousseau.@ Je méprisais sincèrement et souverainement le talent de Voltaire : je le trouvais puéril. J'estimais sincèrement Pierre Corneille, l'Arioste, Shakespeare, cervantès et en paroles Molère. Ma peine était de les mettre d'accord.@ C'est le travail de toute ma vie. 818 HB OI 2

IRONIE ; Actuellement le sage Di Fiore me reproche l'ironie cachée, ou plutôt mal cachée est aperçue, magré moi, dans le coin droit de lla bouche. 579 HB OI 2

IRONIE; passe pour gai et insensible 541 HB OI 2

JEUNESSE; Je m'aperçois que ce que je prenais pour de hautes montagnes, en 1800, n'étaient pour la plupart que des taupinières ; mais c'est une découverte que je n'ai fait que bien tard. 548 HB OI 2

MÉMOIRES - Droit que j'ai d'écrire des mémoires : quel être n'aime pas qu'on se suvienne de lui ! 590 HB OI 2

MÉMOIRES - Droit que j'ai d'écrire des mémoires : quel être n'aime pas qu'on se suvienne de lui ! 590 HB OI 2

MENSONGE; Mais combien ne faut-il pas de précautions pour ne pas mentir ! (537 HB OI 2 / pas à Wagram en 1809, mais intendance , place honnie par les soldats 537 HB

MERE - Ma mère, Mme henriette Gagnon, était une femme charmante, et j'étais amoureux de ma mère. 555 HB OI 2En l'aimant à six ans peut-être, 1789, j'avais absolument le même caractère qu'en 1828 en aiment à la fureur Alberthe de Rubempré. Mamanière d'aller à la chasse au bonheur n'avait aufond nullement changé ; il n'y a que cette seule exception : j'étas pour ce qui constitue le physique de l'amour, comme César serait s'il revenait au monde pour l'usage du canon et des petites armes. Je l'eusse bien vite appris et cela n'eût rien changé au fond de ma tactique.@ Je voulais couvrir ma mère de baisers et qu'il n'y eût pas de vêtements. Elle m'aimait à lapassion et m'embrassait souvent, je lui rendais ses baisers avec un tel feu qu'elle était comme obbligée de s'en aller. J'abhorrai mon père quand il venait interrompre nos baisers. Je voulais toujours les lui donner à la gorge. Qu'on daigne se rappeler que je la perdis par une couche quand à peine j'avais sept ans.@Elle avait de l'embonnnnnnnnnnnnnpoint, une fraîcheur parfaite ; elle était fort jolie, et je crois que seulement elle n'était pas assez grande. Elle avait une noblesse et une sérénité parfaite dans les traits ; très vive aimant mieux courir et faire elle-même que de commander àses trois servantes et enfin lisant souvent dans l'origial La Divine Comédie de danre, dont j'ai trouvé bien plus tard cinq àsix exemplaires d'éditions différentes dans son appartement resté fermé depuis sa mot.@ Elle périt à la fleur de la jeunesse et de la beauté en 1790 ; elle pouvait avoir vingt-huit ou trente ans.@Là commence ma vie morale. Ma tante Séraphie osa me reprocher de ne pas pleurer assez. Qu'onuge de ma douleur et de ce que je sentis ! Mais il me semblait que je la reverraii le lendemain, je ne comprenais pas la mort. Ainsi, il y a quarante cinq ans que j'ai perdu ce que j'aimais le plus au monde. 556 HB OI 2 Elle ne peut pas s'offenser de la liberté queje prends avec elle en révélant que je l'aimais ; si je la retrouve jamais je le luidiraisencore. D'ailleurs elle n'a participéen rien à cette amour. Elle n'en agit pas àla véitienne comme Mme benzoni avec l'auteur de Nella. Quant à moi j'étais aussi criminel que possible, j'aimais ses charmes avec fureur.@ Un soir, comme par quelque hasard, on m'avaitmis àcoucherdans sa chambre par terre, sur un matelas, cette femme vive et légère comme une biche sauta par-dessus monmatelas pour atteindre plus vite àson lit. 556-557 HB OI 2/ chambre fermée 558 HB OI 2

MERE- Je n'avais pas pleuré à la mort de ma mère. Je ne pouvais commencer à pouvoir pleureur que plus d'un an après, seul, pendantla nuit, dans mon lit 676 677 pleure à la mort de son ami Lambert.HB OI 2

MERE- ma mère était l'âme et la gaieté de la famille/ ruptre avec le monde 621 HB

MERE- mort/ comment les médecins n'ont pas trouvé de remèdes- J'étais beaucoup plus étonné que désespéré ; je ne comprenais pas la mort, j'y croyais peu. 563 HB OI 2/questions surle cimetière - Là véritablement a commencé ma vie morale. 563 HB OI 2

MERE- Par la suite du jeu compliqué des caractères de ma famille, il se trouva qu'avec ma mère finit toute la joie de mon enfance 568 HB OI 2

MERE-DIEU- Là, véritablement a commencé ma vie morale 563 […] Je me suis mis à dire du mal de God. 564 HB OI 2

MERE-religion - L'abbé Rey embrassa mon père en silence. Je trouvai mon père bien laid. Il avait les yeux gonflés et les larmes le gagnaient à tout moment. J'étais resté dans l'alcôve obscure et le voyais fort bien.@"Mon ami, ceci vient de Dieu", dit enfin l'abbé ; et ce mot, dit par une homme que je haïssais à autre que je n'aimais guère, me fit réléchir profondément.@On me croira insensible : je n'étais encore qu'étonné de la mort de ma mère. Je ne comprenais pas ce mot. Oserai-je écrire ce que Marion m'a souvent répété depuisen forme de reproche ? Je me mis à dire du mal de God.@ / enfants avec traits de génie.564 HB OI 2

MERE;début HB le jour anniversaire de la mort dse sa mère.

MOMENTS PRIMORDIAUX- - Je me révoltai, je pouvais avoir quatre ans : de cette époque date mon horreur our la religion 552 HB OI 2

NAPOLÉON -Je tombai avec N en 1814. - intendant à Sagan en Silésie- Qui le croirait ! Quant à moi personnellement, la chuate me fit plaisir. 540 HB OI 2

NATURE - paysages comme archet sur son âme 542 HB OI 2

OBSERVATION ; Je ne veux dire, à l'avenir, en russie et ailleurs, que ce que j'ai vu 583 HB OI 2

PERE - Ma famille, malgré l'état de médecin et d'avocat, se croyait être sur le bord de la noblesse, les prétentions de mon père n'allant à rien moins que celle de gentilhomme déchu, 788 HB OI 2

PERE -GRAND-PERE - Dans le fait j'ai été exclusivement élevé par mon excellent grand-père, M. Henri Gagnon. 552 HB homme à la Fontenelle -idées élégantes et littéraires- Car je me regardais comme Gagnon. cf GAGNON603 HB OI 2

PERE- argent- un accès de mépris profond et d'infdignation concentrée/ Si mes parents avaient su me mener, ils auraient fait de moi un niais comme j'en vois tant en province. l'indignation que j'ai ressentie dans mon enfance et plus tard à cause de mes sentiments esppagnols m'a créé en dépit d'eux le caractère que j'ai. 729 HB OI 2

PERE- En me parlant de ma mère, un jour, il échappa à ma tante de dire qu'elle avait peu d'inclination pour mon père; ce mot fut pour moi d'une portée immense. J'étais encore, au fond, jaloux de mon père. 653 HB OI 2

PERE- J'obsrvais avec remords, que je n'avais pas pour lui une goutte de tendresse ni d'affection 771 OI 2

PERE- le voit comme la continuation de la famille (Il ne m'aimait pas comme individu, mais comme fils devant continuer la famille)- sent qu'il ne l'aime pas-le fuit lié au désir de quitter grenoble-) sa passion definasser pour vendre un champ : mon horreur- l'argent sa grande pensée (je n'ai été pour mon père qu'un demandeur d'argent) - jamais le hasard n'a rassemblé en deux êtres : telle antipathie - douleurs amères et dégoût- un pauvre bambin persécuté. 596-597 HB OI 2

PERE- qui abhorrait cette révolution qui l'avait tiré de la crotte 814 HB

PERE- rupture des relations après la mort de la mère même le gd père rompt avec le monde par dégoût de la vie 621 HB OI 2

PERE- Un jour je me disais /.../ "Ne serais point le fils d'un grand prince, et tout ce que j'entends dire de la Révolution et le peu que j'en vois, une fable destinée à faire mon éducation domme dans Émile ? 777 HB OI 2

PERE- … desbourgeois bouffis d'orgueil qui veulent donner à leur unique fils , comme ils m'appelaient, une éducation aristocratique 621 HB dans leur humeur noire leur seule occupation. OI 2

PERE-départ Paris- Il pleurit un peu. La seule impression que me firent ses larmes fut de le trouver bien aid. 869 HB OI 2

PERE/ après la mort de la mère on ne touche pas à sa chambre/ Ce sentiment de mon père lui fait beaucoup d'honneur maintenant que j'y réfléchis. 558 HB OI 2

PEUPLE- / âgé de douze ans il avait assisté à des séances de la Société populaire de Grenoble , Jacobins, 1413 HB frappé par la saleté/ Je trouvais horriblement vulgaire ces gens que j'aurais voulu aimer. 686 OI 2

PEUPLE- Car il faut l'avouer, malgré mes opinions alors parfaitement et foncièrement républicaines, mes parents m'avaient arfaitement communiqué leurs goûts aristocratiques et réservés. Ce défaut m'est resté, par exemple, m'a empêché, il n'y a pas deux jours de cueillir une bonne fortune. J'abhorre la canaille (pour avoir des communications avec) en même temps que sous le nom de peuple je désire passionnément son bonheur, et que je crois qu'on ne peut le procurer qu'en lui faisant des questions sur un objet important. C'est-à-dire en l'appelant à se nommer des députés. 678 HB @ Mes amis, ou plutôt mes prétendus amis, partent de là pour mettre en doute mon sincère libéralisme. j'ai horreur de ce qui est sale, or le peuple est toujours sale à mes yeux. Il n'y a qu'une exception pour Rome, mais là la saleté est cachée par la férocité. / abbé très sale mais énergique 679 HB OI 2

PEUPLE- J'aime le peuple, je déteste ses oppresseurs ; mais ce serait pour moi un supplice de tous les instants que de vivre avec le peuple 686 OI 2

PEUPLE- J'avais et j'ai encore les goûts les plus aristocrates. je ferai tout pour le boheur du peuple, mais j'aimerais mieux, je crois, passer quinze jours de chaque mois en prison que de vivre avec les habitats des boutiques. 778 OI 2

PEUPLE- Rome, Naples, Florence (1826) J'ai cri jusqu'à ces derniers temps détester les aristocrates. / banquier"je vos chez vous un élément aristocratique" J'aurai juré en être à mille lieues Voyage en Italie p. 507-508 HB OI 2

POSTÉRITÉ;De plus, s'il y a succès, je cours la chance d'être lu en 1990 par les âmes que j'aime. 536 HB OI 2

PROVINCIALISME ; … c'est une expression du pays ; je les conserve, sauf à les traduire plus tard en français de Paris 591 HB OI 2

REVERIE ; Je vois que la rêverie a été ce que j'ai préféré à tout, même à passer pour un homme d'esprit 542 HB OI 2

ROUSSEAU La lecture de la NH et les scrupules de Saint-Preux me formèrent profondément comme homme. 716 HB OI 2

SCIENCE DE L'HOMME -mes confesions… j'aurai eu le plaisir de les écrire, et de faire à fond mon examen de conscience. 536 HB OI 2

SHAKESPEARE - Je crus renaître en le llisant 778 HB/ OI 2 son avantage à la différence de Racine est de n'avoir pas été loué par les parents 779 HB OI 2Hamlet, Roméo.

SOUVENIRS- mord la cousine qu'il devait embrassser 551 HB OI 2 laisse tomber un cuteau de cuisine, accusé d'avoir voulu tuer.

SOUVENIRS; … mes confesions… j'aurai eu le plaisir de les écrire, et de faire à fond mon examen de conscience. De plus, s'il y a succès, je cours la chance d'être lu en 1990 par les âmes que j'aime. 536 HB OI 2

VERS- D'ailleurs les vers m'ennuyant comme allongeant la phrase et lui faisait perdre sa netteté. j'abhorrais coursier au lieu de cheval. J'appelais ça de l'hypocrisie. 780 HB OI 2


MOTS CLÉS

PARIS-LONDRES

Sans garanties du gouvernement pour l'orthographe et l'exactitude des citations.

AAParis-Londres : Stendhal, paris- Londres, chroniques, Stock, 1997, édition établie par Renée Dénier.

ALLEMANDS - "métaphysique rêveuse et brumeuse que nos bons voisins allemands se plaisent à parer du nom de philosophie" PL 185

AMBITION les ambitieux voracaces, qui veulent les places et l'argent tout de suite PL 409

AMÉRIQUE - la civilisations républicaine conduira-t-elle au même degré de fausseté et d'affectation que la civilisation monarchique en France et en Angl. ?PL 414

AMÉRIQUE - "Que ferais-je s'il y avait à Philadelphie une Acadélie établie pour récompenser le mérite littéraire, et que j'aie l'infortune de me troouver présent à l'une de ses séances ? D'abord, l'assistance, au lieu d'être gaie, brillante, coquette, comme celle qu'a rassemblée le talent de M. Delavigne, serait triste, mélancolique et puritaine ; ensuite, un révérend Mr Jarvis ouvrirait la séance par un discours sur la religion des sauvages ; puis, quelque professeur, formé à Oxford, disserterait deux bonnes heures sur la vraie mesure de quelque pied particulier d'un certain genre de vers grec. Après quoi, nous tomberions dans l'utile, l'éternel écueil sur lequel vient se briser la littérature dans les pays bien gouvernés. Nous aurions une dissertation fort grave et interminable sur la meilleure façon de semer et de cultiver les pois gris. Viendrait ensuite une poésie décrivant le brouillard d'une nuit 'autoimmne qui plane sur le cimetière où l'auteur vient de déposer les restes de sa mère. La séance serait clôturée par une discussion assez légère sur les avantages respectifs des voies ferrées et des canaux. PL 495

ANALYSE préface Gérald Ranaud Pour un héritier des Lumières, il ne suffit pas de raconter, il importe d'éclairer.

ANGLAIS -se conduisant sur le continent comme ils ne le feraient pas chez eux (avares, hautains, mesquins) -- "nous ommes très exacts à suivre tous vos rocès en adultère, qui sont de loin la partie la plus intéressante de vos journaux" PL 376- image de l'Angleterre PLp. XXIX, préface.

ANIMAUX - esclave, chien patte cassée 310

ANTICLÉRICALISME -état civil - funérailles- Bayle "le premier philosophe de France" 320"prouver par la raison qu'il est de votre devoir de renoncer à la raison" PL 333 PROTESTANTS - "A la vérité, les seules personnes raisonnablement et sincèrement religieuses en france, ce sont les protestants ML 337 UTILE - A Rome on ne se soucie pas de ce qui est utile à l'homme/ il faut seulement respecter les codes/ "Si l'on admet l'utilité comme une preuve de mérite, on admet le fait de raisonner et l'esprit de recherche, car l'utillité admet des degrés bien différents. PL 520

ANTIQUITÉ- on répète souvent un vers de Berchoux qui est devenu proverbe : Qui nous délivrera des grecs et des Romains ? PL 474

ARMANCE - PL 853

BLAGUE - "le scret de cette bague, c'est que l'orateur fait e netermes démsurés sonr propre éloge et celui de ses soldats" PL 279 la blague, cad cette maladie qui pousse un homme à se faire le trompette de lui-même en se proclamant le héros de toutes les histoires qu'il raconte. PL 906

BONHEUR - Dans presque toutes les circonstances de la vie une -âme généreuse perçoit la possibilité de certaines actions dont une âme commune est incapable de concevoir l'idée. Dès l'instant où un homme aux sentiments généreux entrevoit la possibilité d'accomplir ces mêmes actions, il est, dès cet instant, de son intérêt de les accomplir, faute de quoi il ressent l'aiguillon du mépris de soi et de ce fait devient malheureux. PL 19

BOURGES- Le centre géographique de la France, représenté par la ville de Bourges, jouit d'une célébrité proverbiale pour la stupidité de ses habitants. PL 325

CIT hors contexte 336

CLARTÉ - "Quoique puissent en dire les diplomates et les poètes, le principal mérite d'une langue est d'être claire. PL 331 voir aussi PL 545, Voltaire-Rousseau

CLIMAT- Comme tous ceux qui connaissent l'histoire morale et le climat de l'Italie savent bien que le libertinage va croissant à mesure qu'on descend des Appenins à Reggio de calabre et à la Sicile, et comme il est prouvé que de tels faits ont eu lieu en Toscane, la contrée la plus morale de l'Italie, de quels abus ne doit-on pas attendre la révélation tôt ou tard, pratiqués dans les divers couvents du royaume de naples et de Sicile !" PL 522

COEUR "Il s'est contenté d'étudier les passions humaines dans les livres ou par une lorgnette dethéâtre" (à propos de M. de Jouy) PL 128 Je suis un homme et je m'amuse à observer les autres hommes PL 507 avantages/ que l'on peut retirer d'un commerce de dix ans avec la bonne société, joint à vingt ans d'études classiques. PL 655 Il est nécessaire, il est indispensable qu'un auteur qui veut peindre le grand monde l'ait d'abord vu et y ait vécu. PL 851

COMIQUE - haine impuissante antinomique avec le comique - "Aussitôt qu'un homme se met à haïr, il cesse de rire." PL 537

COMPTE D'AUTEUR - vingt mille auuteurs qui impriment à leurs frais PL 515

CONCISION "Embrasser le plus possible d'idées en quelsues mots. PL XXXI (les auteurs disent au lecteur :" Soyez clair, lucide, agréable ou je ferme le livre" PL XXXIV (mes jugements) "Ils ne seront tranchants que dans le forme, parce que je veux embrasser le plus d'idées possible dans le minimum de mots" PL 241 "Aujourd'hui tous les écrivains français d'un talent véritable détestent tellement les sottises ronflantes à la mode avant la Révolution, qu'ils visent tout naurellement à écrire à la Salluste et tombent dans le défaut contraire d'obscurité. ¨L 247 (Ségur) "la concision affectée de son style qui oblige souvent le leceur à penser qu'ele est le résultat d'un abeur coonsidérable 278 noyer un ttès petit nombre de pensées dans un océan de paroles PL 402

CONVERSATION -"Cette présence éternelle et cosntante du mari, sans doute extrêmement louable et fort morale, a porté un coup mortel à la conversation." PL 220 Quand le mari frannchit la porte, l'art de la conversation, nécessairement, s'enfuit par la fenêtre." PL 220 (il décèle les fioritues nécessaires, il n'est pas dupe de l'impression qu'on veut donner d'improviser)

CREATION LITTÉRAIRE - M^ême les auuteurs les plus éminent, avant de s'asseoir à leur table, consultent leur libraire plutôt que leur propre inspiration. PL 573

DANSE- 258, 338, 349, 392 Pétition pour les villageois que l'on empêche de danser

CRITIQUE LITTERAIRE - éreintage littéraire - Victor Cousin "…car il manque à son système une des qualités essentielle de la philosophie : le bon sens" PL 103 niaiseries: "Tout se fait par coterie dans notre littérature PL 109 Hugo "Il est somnifère" PL 115 poètes parisiens vulant imiter Byron "mais leurs ouvrages ressemblent à peu près aux siens comme un tonnerre de fer-blanc à l'Opéra ressemble à un orage dans les Alpes" PL 169 Éloa, poème d'A de Vigny "(après une résumé hilarant) "cette horrible rhapsodie délirante" Chose incroyable, l'auteur de cette quintessence d'absurdité n'est point réellement fou" (ses vers bien tournés montrent le travail qu'il s'est donné/) bâiller, profond sommeil 234 Hugo des odes à l'imitation de J.-B. Rousseau "Ses vers sonnent bien et sont adroitement tournés ; mais, en meêm temps, ils ne veulent rien dire ; ils ne contiennent absolument pas la moindre parcelle d'idées.» /?/ Chd "archi-hypocrite, habile faiiseur de phrases sonores" PL314 plusieurs éditions (de deux cents exemplaires, M. d'Arlincourt) "Il a été imité en cela par le coryphée de la Société des Bonnes lettres, M. Hugo. ce dernier, ayant écrit un effroyable roman, intitulé Han d'Islande, eut l'extraordinaire idée de s'engager par écrit avec son libraire Persan, pour trois éditions simultanées de Han. (comme il s'est fâché avec son libraire celui-ci vend la mèche).PL 362 "Comme tous les hommes de génie, et comme grand nombre de sots, le vicomte d'Arlincourt possède un style qu'il est impossible de confondre avec un autre PL 363 (Lamartine) "Il a l'esprit vide et stérile" PL 387

DÉMOCRATIE - Vous voyez clairement monsieur, combien il est utile pour nos plaisirs qu'il y ait dans ce monde divers degrés de civilisation. la tyrannie elle-même peut, ainsi que les tempêtes sur mer, sujets de tant de beaux tableaux, être utile à nos plaisirs intellectuels, quoique l'humanité puisse nous faire désirer sincèrement la non-existence de ces deux fléaux. PL 580

ENNUI- la musique de Rossini ne secrète jamais l'ennui PL 6 En un mot il n'est jamais triste PL 16

ÉVOLUTION la littérature française à venir PL 111- / guerre d'espagne profitable aux Bourbons, mais / "elle a probablement retardé d'un demi-siècle, sinon davantage, la civilisation de l'Espagne" PL 301 la Francer adoptera une réforme exigée par l'esprit du siècle PL 322 "je vais vous faire l'histoire des progrès du bon sens en Frannce" PL 328 "Si Voltaire avait été pendu ou brûlé en 1765, comme le chevalier de la Barre le fut à Abbeville, les progrès du on sens en Frannce auraient été retardés de quarante ou cinquante ans. Pl 330 Ce qui ressort de ce long traité historique, c'est que la France est redevable de ses deux Chambres à Voltaire, mais le degré de bon sens qu'amenèrent en France les graces discussions de ces chambres dépasse largement Voltaire. Il paraissait profond en 1775, quand delille, Dorat et gentil-bernard faisaient la loi en poésie et quandon brûla le corps du chev. de la Barre à Abbeville ; mais il est trop léger pour notr époque actuelle" PL 332 Les progrès accomplis par la bon sens entre les années 1815 et 1825 sont immenses ; c'est pour cette raison que je bénis la défaite de Wterloo er l restauration des Burbonbs. PL 333 le progrès de la vérité pure, inaltérable et inflexible, est lent ; mais, si son allure est lente, elle n'a, en revanche, jamais besoin de revenir en arrière, et c'est là l'essentiel" PL 341 Le refrain de ses lamentations est : si les gens se mettent à penser à paris, dans unsiècle ils commenceront à penser à Vienne. PL 378 Si cet ouvrage n'étaient pas gâté par les fausetés qu'il est de l'intérêt des jésuites de propager, il vaudrait la peine d'être lu par ceux qui désirent suivre les progrès de l'intelligence humaine." PL 379 critique : livres quiseront oubliés dans vingt ans/ Delavigne "dans deux ou trois ans, l'expression courante de l'opinion publique PL 388 depuis que la chute de Napoléon a permis à la rev. fr. de poursuivre son cours… 391 Kéon XII n'e^ût pas été appelé à la tâche de retarder d'un demi-siècle le progrès de cette civilisation que les Français avaient dans une certaine mesuree introduite dans les Etats romains PL 452 / Succès d'un llivre sur l'industrie/ "Il y a six ans personne ne l'aurait compris" bonheur de Wtrloo Si Napoléon avait été vainqueur , nous serions encore des lourdauds éblouis par la gloire miilitaire." PL 595 Le goût littéraire a si subitement changé en frannce, que les livres qu'on jugeait très divertissants il y a seulement deux ans, ne sont lus prisés aujourd'hui. PL 681 Nous avons eu une révolution littéraire : les vieilles idées continuent d'occuper les vieilles têtes, mais elles ne sont plus admises dans celles des jeunes gens…

GOETHE - Il semble que les dignes Allemands, fâchés d'entendre les Anglais parler sans cesse de leur Shakespeare et es français porter leur Voltaire aux nues se sont it : "Il nous faut également un grand homme ! Goethe se trouait là. Il avait écrit sur tous les sujets, il était ministre d'une prince et couvert de décorations ; cette dernière circonstance est importante aux yeux des Allemands. Goethe fut pr conséquent proclamé prodige national" PL 704

INTEGRABLE - cryptographie - articles anglais signés L. P. N. D. G. (Le petit neveu de Grimm et non Le petit Napoléon de grenoble). PL XXIII Paul-Louis Courier / vit de ses droits Scribe-/ Napoléon "sa volonté de feu" PL 272 tares morales découlant du despotisme// "Quelle différence avec le système pratiqué en 1796, pendant l'immortelle campagne d'Italie, où chacun enflammé par l'ardeur républicaiine, obéissaitavec zèle, mais lorsque les ordres ducommandant en chef venaient à manquer osait inventer. PL 280 les gens à voiture/la lèpre militaire que Napoléon a introduite en france PL 486

IRONIE- trait d'ironie (Voltaire) vite oublié alors que récit reste en mémoire (Retz).

LANGUE- Vous reconnaîtrez, je pense, qu'un homme ne peut être poète que dans la langue qu'il parle à sa maîtresse et à ses rivax. Pl 614

LITTERATURE - ce fondement d'idées et de sentiments, faute de quoi un ouvrage litttéraire ne vautguère mieux qu'une fragile fleur de givre qui peut éblouir un moment, mais quifond bientôt à la forte lumière de l'examen." PL 423

MINISTRE- C'est comme nos ministres : pour chaque département, il en faudrait deux : l'un chargé de travailler, et l'autre d'intriguer" PL 109

MIROIR- Dans ses romans, comme dans ses comédies, M. Picard rend ce qu'il voit comme un miroir. Ce genre de mérite donne peu de plaisir aux personnes qui habitent lepays, mais doit être fort précieux aux étrangers. Pl 484

MONARCHIE - "Les Bourbons ramenèrent le règne des prêtres et des maîtresses". PL 221

MUSIQUE - la musique de Rossini ne secrète jamais l'ennui PL 6 l'Italie est la patrie de la musique./ en possession de deux grandes sources de la musique et de la peinture en Italie : l'impossibilité de la conversation, le discrédit total des vertus militaires. PL 551 Le jour où l'Italie aura les deux chambres, le jour où l'opinion fera son entrée dans le gouvernement, elle ne sera plus exclusivement occupée de musique, de peinture d'architecture, et ces trois arts qui, dans l'ordre où je viens de les nommer, se partagent les affections des Italiens, tomberont rapidement.. PL 532 dans le fait, à Londres comme à paris, la musique est ce qu'elle doit être, dans des pays où l'opinion entre dans le gouuuvernement, un oobjet d'attention fort secondaire, un simple amusement Pl 553

NAPOLÉON - Si Nap mort en Russie, armée prisonnnière, mais pas Russes en france PL 285 eux souffrirent son ambition, lui leur pillage/ la lèpre militaire que Napoléon a introduite en france PL 486 La pitié que nous ressentons pour le maryr de Sainte-Hélène ne doit pas nous faire oublier que ce qu'il redoutait le plus au monde était une tête pensante. PL 575

NATION- Sauf en cas d'invasion, je ne me considère ni français ni anglais. PL 507 Je suis un homme et je m'amuse à observer les autres hommes PL 507

NATUREL - "car il faut un grand courage pour oser être naturel" 131 affectation parue au XVIIe s.- écrivains énrvés par le désir d'entrer un jour à l'Ac. fr.

NÉOLOGISME -voyageurs lion PL 903

PASSION - "mais qui malheureusement ont la tête faible et le cœur chaud" (cousinistes) PL 242

POETE- Béranger exprime dans ses vers ce que le monde à paris exprime de vive voix PL 397

POLITIQUE - je crains fort qu'à l'avenir la politique ne devienne le vampire de la littérature" PL 369

POLITIQUE "pour gouverner bie, gouverner le moins possible" PL 149

PROTESTANTS - "A la vérité, les seules personnes raisonnablement et sincèrement religieuses en France, ce sont les protestants PL 337 Dans le fait, aujourd'ui, il n'y a de véritable religion que dans les pays protestants. PL 871

PROVERBE - Faire sa tâche comme on peut et toujours dire du bien du prieur.

RÉVOLUTION FRANCAISE -le meilleur éloge que l'on puisse faire de la révolution française c'est de dire qu'elle a sauvé de la poursuite d'intérêts frivoles, inutiles et pires qu'inutiles, des centaines d'hommes d'un talent supérieur, et qu'elle leur a offert, dans le vaste champ des affaires publiques, une foule d'occasions pour mettre en ouvre une énergie qui autrement fût restée endormie ou eût été employée à de laborieuses baggatelles." PL 207

ROMANTISME - Le caractère essentiel de la littérature actuelle en france, qui peut s'énoncer en une seule ligne : La révolution entre dans la littérature. PL 245

VÉRITÉ- Dans toute discussion, il est avantageux pour la cause de la vérité qu'il y aiit un parti d'opposition PL 478

VÉRITÉ- le progrès de la vérité pure, inaltérable et inflexible, est lent ; mais, si son allure est lente, elle n'a, en revanche, jamais besoin de revenir en arrière, et c'est là l'essentiel" PL 341

VERS - La fabrication du vers français est devenue un art purement mécanique" PL 388 Le règne des vers est terminé en france et nous ne pppouvons plus tolérer que de courts ppoèmes de trois oou quatre cents vers. PL 639

VERS- vers classique : rejette les 2/3 des mots. une enigme à chaque vers-


MOTS CLÉS

DIVERS

******

Sans garanties du gouvernement pour l'orthographe et l'exactitude des citations.

Cor 1, Cor 2, Cor 3 : Correspondance tomes 1, tome 2, tome 3 en Pléiade.

OI1, OI2, Œuvres intimes,tome 1, tome 2 en Pléiade.

AACOR 2 -INCOMPLET

ACADEMIE FRANCAISE - projet de circulaire qui ne fut sans doute pas envoyé (1824, évoque De l'Amour et une Vie de Rossini) 55 Cor 2

ADMINISTRATION - Quand à 200 lieues, on reçoit une note inutile, on la jette au feu. 217 cor 2

AFFECTATION - Toute affectation diminue l'homme 263 OI 2

AFFECTION - Elle seule a l'âme assez grande pour comprendre la mienne 327 OI 1

AFFECTION-ADMIRATION DE PAULINE// Pauline croit en son frère comme en Dieu le père // ! LETTRE DE PAULINE Je t'aime autant que jamais, et si je n'avais pas au moins toi à aimer, que ferais-je en ce monde ? 1151 id

AFFECTIONLe bonheur de penser à toi est un des plus grands qui me restent… 334 Id

AFFECTIONPour peu que ma vie actuelle dure et que tu ne viennes pas à paris, je crois que mon cœur s'ossifiera tout à fait. 598 Id

ALLEMANDS - / pas sentiment du beau-niais-tendre,etc. 213 OI 2

ALLEMANDS 316 OI 2

AMBITION - Je n'ai rien à objecter aux actions que j'ai faites comme utiles (actions pour me faire des protecteurs, pour gagner de l'argent, etc.), ou faites par devoir, comme marquer ma reconnaissance à l'oncle qui a élevé ma jeunesse. 8 Cor 2 - si j'avais épousé la file sans jambes de M. Bertin de Vaux j'aurais. 155 Cor 2- Je méprise les charges. 281 Cor 2 AMBITION-GAFFE - au comte d'Argout - l'hérédité de la pairie rend bête les fils aînés. 201 Cor 2

AMBITION- Une préfecture de six mille âmes me dégrade/ accepterait pour démissionner bien vite/ 132 OI 2

AMBITION-Je ne suis pas moutons, ce qui fait que je ne suis rien.

AME FROIDE ; Que de caractères froids, que de géomètres seraient heureux, ou du moins tranquilles et satisfaiits à ma place ! Mais mon âme, à moi, est un feu qui souffre s'il ne flambe pas. Il me faut trois ou quatre pieds cubes d'idées nouvelles par jour, comme il faut du charbon à un bateau à vapeur. (Civ. vec. 1834)719 Cor 2 Il y a cent fois plus de passion ici qu'en france. 719 Cor 2

AME GRANDE -Mécanisme envertu duquel l'homme gai, évaporé, ne fait rien de grand 100 OI 2

AME RAPETISSÉE; L'attention aux cent petites choses est bien ce qui rétrécit ces gens-là 61 OI 2

AME- sale-sordideles générauxétant des modèles d'égoïsme sordide prêts à sacrifier leur vie pour de l'avancement et bien d'autrs choses que leur vie. Ces âmes sales et sordides donnaient eulement signe de vie quand le péril était extrâme. 277 OI 2

AMÉRICAINS- Les Américains ont tué l'amour et la joie 306 OI 2

AMIS APRES MARIAGE-/1808 / Pauline épouse son ami François Périer-Lagrange 379 Id Je sens bien qu'en se mariant on fait banqueroute de la moitié de son amitié à tous ses amis ; mais je veux ma moitié et tu ne me donnes rien. 480 Id

AMOUR (DE L') - (circulaire à l'Ac.) Verrs la fin d'une jeunesse fort agitée un oisif a essayé de faire une monograpie de cette maladie que tout le monde prétend avoir eue et qu'on appelle l'amour 55 Cor 2

AMOUR ; citation "L'amour vrai est aussi rare qu'un grand homme" 45 OI 2

AMOUR- Malheur de nepas plaire à ceux dont il était enthousiaste - je les amais à eur manière et non à la leur. Vers 819 l'amour une chose terrible et sérieuse 785 HB

AMOUR-REGLE- Ne jamais souffrir que son cœur soit ému par aucune attente en montant chez une femme. 29 OI 2

AMOUR; distingue amour passion, amour-goût,pllaisir physique, amour de vanité / distinctions qu'il reprendra dans de l'Amour - content de lui - 29 dec. 1819, day of genius 36 OI 2

AMOUR; Mme pasta "c'est une tuile qui nous tombe sur la tête. 71 OI 2

ANGLAIS - 320-321 - ne changent pas de parti 323-324 OI 2

ARCHET - femme comme un archet sur le cœur de l'homme

ARGENT- L'argent que je regrette. j'ai horreur de l'habitude de la friponnerie qui fera des traîtres à la prochaine guerre. 320 OI 2

ARMÉE- les générauxétant des modèles d'égoïsme sordide prêts à sacrifier leur vie pour de l'avancement et bien d'autrs choses que leur vie. Ces âmes sales et sordides donnaient eulement signe de vie quand le péril était extrâme. 277 OI 2

AVENIR- … je me fais un plaisir de te revoir grande, belle, instruite, aimable et aimée de tout le monde 30 Cor I

AVENIRC'est toi que j'aimerais toujours 167 Id

BALZAC - sans croire aux louanges exagérées de M. Balzac 398 OI 2

BETISE - La bêtise empêche de jouir de tout 217 OI 2

BIOGRAPHIES - se repend de les avoir écrites - vrai impossible à atteindre -Mme tracy "on ne peut atteindre au vrai que dans le roman 198 OI 2

BONHEUR - (14 août 1841) grande joie et peut-être la dernière de sa vie 422 OI 2

BONHEUR - Augmenter la masse du bonheur qui existe ici-bas, ne jamais faire de mal inutile 207 OI 2

bonheur - Il n'y a de bonheur constant que par le travail 172 OI 2

BONHEURTu es sur le bord du bonheur, ne te désespère pas et étudie. 259 Id … apprends dans Tracy à disséquer chaque fait 263 Id

BONHEUR; Le bonheur est contagieux. Si vous voulez être hereux, vivez au milieude gens heureux. (Milan) 8 OI 2

BOURGEOIS; Le bourgeois de Paris jouit tous les matins en regardant ses meubles. Ce serait là la base de son patriotisme. 112 OI 2

BRAVOURE- sècle pédant qui ne voit la bravoure que sous la moustache 137 OI 2

BYRON - parlant d'un poète qui argumente bien sur la poésie : He knows how is a poet. 43 Cor 1

CARRICKS, 0I mart. 1559, 1242 OI 2 ? Mélanie a parlé de carricks-

CELIBAT ET MARIAGE- on peut trouver des moments d'imatience dans le mariage, mais jamais l'ennui noir et profond du célibat ! 129 Cor 3 (à la baronne Lacuée) Il me semble que nous avons tous les deux une route à faire. Cette route est à peu près dans la même direction ; seulement vous allez plus loin que moi. Voudriez-vous accepter uncompagnon de voyage, une espèce de majordome, chargé de commander les chevaux de poste, et, au besoin, des les monter ? 221 Cor 3

CHAGRIN; On ne se console pas des chagrins. on s'en distrait ; près une action désagréable, aller chercher un masque en pain d'épice. 104 OI 2

CHARLATANS; grâce à des industriels à 8000 fr. de rente qui consomment des lives et donnnent leur avis sur es choses littéraires sans avoir le temps de se former un avis 113 OI 1

CHARTREUSE - article de B - j'ai besoin d'y penser for eeling (sentir) this bonheur

CHASSE - tue des alouettes - 1215 sq OI2

CHASSE- n'aime pas la chasse 692 Cor 2

CHATEAUBRIAND- ne peut pas dire que 2 et 2 font quatre mais embellit les vérités touteS inventées. 142 OI 1

CHATEAUBRIAND; Itinéraire- récit de voyage puant 109- Je n'ai jamais rien trouvé de si puant d'égootisme, d'égoïsme, de plate affectation et même de forfanterie sur les dangers de la mer…Au lieu de faire conaître le pays, il dit je et moi et fait de pettes hardiesses de style 109 OI 2

CHUTE CHEVAL- 1240 OI2

CINQUANTE ANS - Je regarde comme un miracle d'avoir ppu être aimé à quarante-spt ans. 193 Cor 2 Je sens de plus que la chaleur est pour moi, avec mes quarante-sept ans et lle mercure passé, un élémentde santé et de bonne humeur. 201 Cor 2 Il est drôle de faire des découvertes sur soi-même à quarante-huit ans, que j'aurai demain. 315 Cor 2

CIVILISATION; Le grand danger de la civilisation, c'est l'absence de danger. Voyez Paris. 4 OI 2

CLARTÉ- obscurité prétentieuse 72 Cor 2 Quand on a une mauvaise cause, il faut écrire en style obscur, et surtout adopter le genre emphatique si respecté des sots. les gens qui croient avoir raisdon ne sauraient être trop clairs et trop lucides ; ils cherchent à écrire avec les mots et es tours employés par La Bruyère, Pascal et Voltaire. 74 Cor 2

clarté;Quand aux idées proprements dites, j'aime mieux paraître un peu obscur à certaines gens que verbeux à d'autres. Ces livres sont faits pour peu de gens ; il faut de l'âme, l'amour de la beauté, etc. 90 OI 2

COMPLIMENTS- ce style j'y suis inférieur comme dans une cour où legrand mériite serait de jouer au bilboquet 246 OI 2

CONCISION; Il faut faire l'art en même temps que l'ouvrage. tantôt il semble que j'abrège trop, tantôt que je n'abrège pas assez. Inquiétude 99 OI 2

CONSEILS donnés alors que sans expérience - 1297 OI 2

CONVENANCES - J'aime à discuter sur le cœur humain, chose difficile avec les Françaises qui presque toujours mentent pour se conformer à la règle 1451 qui régit leur conduite ou à la règle 8600. 282 Cor 2

CRITIQUE - L'essentiel, c'est que le fait soit vrai. je crois que l'on n'est pas impoli envers un autre en disant que son ouvrage est détestable. Tout homme qui imprime sollicite uune louange, doit s'exposer aux sifflets. Je désire pour mon compte la vériité tout entière et la vérité la plus âpre. 61 Cor 2 Il me semble que la littérature française est étiolée par les articles de complaisance ou d'injures. Je désire la critique la plus sévère et toute la vérité. 62 Cor 2

CRITIQUE- (Voltaire) - Il juge d'un auteur d'après les règles d'un autre. 337 OI 2 Rien n'est plus aisé que de faire vingt, trente quarante pages de critique spirituelle ou sublime, mais inventer et faire agir les personnages d'un conte est une bien autre affaire 349 OI 2

CRITIQUE; Un critique est un omme qui ne sent que les beautés dont il a déjà eu un exemple dans un auteur estimé. 66 OI 2

CRYPTOGRAPHIE- Aimes-tu mieux... 413 OI 2

DANGER;Le grand danger de la civilisation, c'est l'absence de danger. Voyez Paris. 4 OI 2

DÉTACHEMENT - Ce qui s'appelle se foutre carrément de tout. O happy state ! j'en suis bien près. 218 OI 2

ECRITURE- Au reste je suis bien, certainement, mais je crève d'ennui ; le vrai métier de l'animal est d'écrire un roman dans un grenier. 487 Cor 2

EFFET- les traits d'âme font effet sur les assemblées nombreuses ; pour les petits cercles, au contraire, il faut des traits d'esprit à la Rivarol. 159 OI 2

EGOTISME; Itinéraire- récit de voyage puant 109- Je n'ai jamais rien trouvé de si puant d'égootisme, d'égoïsme, de plate affectation et même de forfanterie sur les dangers de la mer… Au lieu de faire conaître le pays, il dit je et moi et fait de pettes hardiesses de style 109 OI 2

ELEVATION - Voilà ce que je disais en quittant Paris. Je place mes filets trop hauts. 201 Cor 2

ELEVATION; / précipices-clair de lune/ Il a été un temps où j'aurais admiré cette route : ce voyage m'aurait élevé l'âme… 72 OI 2

ELITE; Quand aux idées proprements dites, j'aime mieux paraître un peu obscur à certaines gens que verbeux à d'autres. Ces livres sont faits pour peu de gens ; il faut de l'âme, l'amour de la beauté, etc. 90 OI 2

EMPHASE - correction du style Laisserai-je le style qui m'a été inspiré par moncaractère pour l'enflure et le ronflant à la mode 399 Par amour pour la clarté et le ton intelligible de la conversation, qui d'ailleurs peint si bien, j'ai été conduit à un style qui est le contraire du sdtyle un peu enflé des romans actuels, style qui convient si bien 1 aux ignorants du cœur umaion 2. style noble cher aux ignobles enrichis 3 style à la mode inventé par les pauvres de pensée. 399 OI 2

EMPHASE (1834) -jeune fille assassinée à côté de moi. J'y cours, elle est au milieu de la rue ; à un pied de sa tête un petit lac de sang d'un pied de diamètre. C'est ce que M. Victor Hugo appelle être baigné dans son sang. 191 OI 2

EMPHASE -Je suis tout transporté d'admiration ; surtout l'absence d'épithètes et de longues phrases (en regard du Cid) 422 OI 2

EMPHASE-Quand on a une mauvaise cause, il faut écrire en style obscur, et surtout adopter le genre emphatique si respecté des sots. les gens qui croient avoir raisdon ne sauraient être trop clairs et trop lucides ; ils cherchent à écrire avec les mots et es tours employés par La Bruyère, Pascal et Voltaire. 74 Cor 2

EMPHASE; il manque tout ce que J.-J. Rousseau a dans les Confssions là où iln'est pas emphatique. 143 OI 2

EMPHASE; Quand aux idées proprements dites, j'aime mieux paraître un peu obscur à certaines gens que verbeux à d'autres. Ces livres sont faits pour peu de gens ; il faut de l'âme, l'amour de la beauté, etc. 90 OI 2

EPIGRAPHE- … augmenter lla sensation, l'émotion du lecteur 129 OI 2

EPITAPHE; HB vécut, écrivit, aima.

EPURER- /(1835) Je veux qu'à paris, il ne me reste plus qu'à ôter/ 244 OI 2

ESPRIT - / dans un roman/ ilfaut jouer l'imbécile- comme brutus, il faut cacher l'esprit - ils craindraient d'être dominés. 164 OI 2

ESPRIT / passer pour un homme d'esprit (? plutôt sens d'intelligent/) Ce tort est un de ceux dont on ne se lave pas. 209 OI 2

ESPRIT ; L'homme d'esprit est celui qui dit des choses agréables, nouvelles pour vous et pour lui. 103 OI 2

ESPRIT- (Rome 1833) Je deviens plus stupde chaque jour ; je ne trouve personne pour faire ces parties de volant, qu'on appelle avoir de l'esprit. Partant, plus d'imprudence. 497 Cor 2d'une conversation qui soit autre chose qu'une cérémonie 514 Cor 2

ETRANGETÉ- OI 2

ETUDES étudier la belle et bonne littérature 150 id Promène, autrement tu deviendras si grosse que cela détruira ta beauté et que tu ne trouveras plus de mari. Songe à cela qu'une qu'une chose aussi légère peut arrêter même une grande ^âme et à coup sûr une petite. 151 Id

ETUDES//apllication d'une méthode-pénible d'abord mais profitable ensuite/ 178 Id

ETUDESconseil : liste de vertus et de vices avec traits d'histoire en face 102 Id

ETUDESTu es sur le bord du bonheur, ne te désespère pas et étudie. 259 Id … apprends dans Tracy à disséquer chaque fait 263 Id

FAMILLIARITÉAllons, grosse vache, presse-toi un peu ; // tu es si bringue que tu ne vaux pas l'amitié que j'ai pour toi. 257 Id ma petite minette 309 Id

FEMMES ENERGIQUES - Nous sommes prêts à faire la chose, ton mari arrive que lui dis-tu : va-t-en ! 358 OI 2

FEMMES-La forme de notre civilisation exclut les grandsmouvements, tout ce qui ressemble à la passion. De là, le rôle pitoyable des femmes. La société actuelle ne les emploie que comme intrgantes. 281 Cor 2

FOLIE, 1218 OI 2 Corti et St intime-

FOLIES// luidéconseille vivement de se sauver de chez ses parents// parle d'un cas où la femme a été enfermée comme folle// Songe donc à te conduire prudemment, tu es sur le bord du bonheur, patiente un peu. 148-149 Id

FRANCAIS; Le sublime d'un Français est de savoir une certaine recette, celle des bonnes façons, et de se moquer de ceucx qui n'ont pas cette recette. 58 OI 2

FRANCE- On a en Italie la vanité du but généralll, et non la vanitéde tous les instants comme en france. 280 OI 2

FRANCE- Une femme de Paris rougit de son intrigue et se cache ; ici une romaine se croit misérble et vieille si elle n'a pas d'amant 193 OI 2

FRANCHE-COMTÉ - Je suis au milieu des francs--Comtois que je trouve les gens les plus francs du monde 70 OI 2

GENEVE; 69-70 OI 2

GENIE- Outre une trentaine de grands peintres, il faut considérer que les médiocres ont copié. 137 OI 2

GRAVITÉ- Rien ne me semble bête, au monde, comme la gravité. 692 Coor 2

HAPPY FEW;Quand aux idées proprements dites, j'aime mieux paraître un peu obscur à certaines gens que verbeux à d'autres. Ces livres sont faits pour peu de gens ; il faut de l'âme, l'amour de la beauté, etc. 90 OI 2

HOMMES-FEMMES … que je crois le mariage aussi utile au bonheur des femmes que nuisible à celui des hommes. 371 Id

HYPOCRISIEje ne sais quelle chienne de stupidité proovienciale te retient / -- lui conseille d'être hypocrite pour ne pas finir enragée comme Rousseau 281 id

INDEPENDANCE ; On ne peut avoir les plaisirs de l'indépendance et les profits de la bassesse. 89 OI 2

indépendante/ La première qualité d'un mari est de n'être point tyran. 349 / l'idée de Pauline de se trouver un Saint-Preux ou un Émile comme mari/ 354 Id

INDUSTRIALISME - contre l'art 76 Cor 2

INVENTER- LIRE - Lire toujours, étudier ce que les autres ont fait rend paresseux. Se forcer à quelque ouvrage où il faille habituellement tirer de son propre fonds, inventer.

INVENTION - yeux très ouverts de l'homme qui invente 350 OI 2

INVENTION;L'homme d'esprit est celui qui dit des choses agréables, nouvelles pour vous et pour lui. 103 OI 2

ITALIE - (recherche d'une place) Donc consul à Palerme, Naples, ou même Cadix. mais, au nom de Dieu, pas de Nord ! 201 Cor 2

ITALIE- Une femme de Paris rougit de son intrigue et se cache ; ici une romaine se croit misérble et vieille si elle n'a pas d'amant 193 OI 2

ITALIE-On a en Italie la vanité du but généralll, et non la vanitéde tous les instants comme en france. 280 OI 2

JOURNAL - La vergogne de voir un indiscret lire dans mon âme en lisant mes papiers, m'empêche, depuis l'âge de raison, ou plutôt pour moi de passio, d'écrire ce que je sens ou plutôt les aspects sous lesquels je vois les choses, aspects qui sembleront peut-être amusants au lecteur, si, par hasard, il a une âme mélancolique et forte comme lamienne. 722 Cor 2

JUIF- yeux juifs 15 mars 1833 189 OI 2

LA BRUYERE-Quand on a une mauvaise cause, il faut écrire en style obscur, et surtout adopter le genre emphatique si respecté des sots. les gens qui croient avoir raisdon ne sauraient être trop clairs et trop lucides ; ils cherchent à écrire avec les mots et es tours employés par La Bruyère, Pascal et Voltaire. 74 Cor 2

LECTURE - dans l'excès de bonheur lire est bien difficile, cependant on s'ennuie à la longue si l'on ne lit pas 131 OI 2

LIBERTÉ PAR MARIAGE/ demoiselle = nullité ; femme mariée = liberté jusqu'à la licence / regret qu'elle n'ait pas épousé le cousin Badon malgré son nom ridicicule- elle vivrait en Italie et ferait ce qu'elle voudrait 367 Id

LIBERTÉ POUR UNE FEMME Une femme doit d'abord être mariée ; c'est ce qu'on lui demande ; après, elle fait ce qu'elle veut. 373 Id

LIBRAIRE - Métier de libraire 10 Cor 2

LION - p. 903 PL à propos de caillé

LIRE - Lire toujours, étudier ce que les autres ont fait rend paresseux. Se forcer à quelque ouvrage où il faille habituellement tirer de son propre fonds, inventer.

MALADIES VENERIENNES 29 décembre 1819, blenora appranece, 36 OI 2

MARI POUR FEMME/ la solution un mari bonhomme qu'on mène-bienveillance 343 lui cacher qu'on trouve son âme basse, qu'il est ridicule- le persuader qu'il est supérieur - À l'époque de ton mariage, il faut devenir hypocrite 343 IdVois unmari comme une chose et non pas comme un être. Il faut uncheval à undragon pour vivre et un mari àune jeune fille. 348 Id / M. Badon/ il te laissera vivre libre et

MARIAGE DE RAISON - Songe toujours que l'amour est une chose divine, excepté quand il dirige votre mariage ; mille exemples me prouvent chaque jour cela ; il faut se marier par raison ; sans cela, je le serais déjà. 147 Cor 1

MARIAGE POUR LUI- ce serait un enfer pour moi 822 OI 1

MARIAGE/ contre mariage par amour sauf avec un homme d'esprit 140 Id

MARIAGE///ne te marie pas par amour : dégoût//belle histoire du mouchoir//la demoiselle avait l'habitude de lui voler son mouchoir, etc. 107 Id

MARIAGEfaire un mariage riche : grâce à la dissimulation/ 315

MARIAGEtu gouerberas ton mari 149 id

MENSONGE- / art comme beau mensonge/ ; Imitez la nature… Eh ! fichue bête, jusqu'à quel point ? Car une comédie, un tableau, n'est qu'on beau mensonge 121 OI 2

MENSONGE; Imitez la nature… Eh ! fichue bête, jusqu'à quel point ? Car une comédie, un tableau, n'est qu'on beau mensonge 121 OI 2

MER- grandit ls choses- un bourgeois dans la rue est ridicule - dans une barque on sympathise avec lui 227 OI 2

MODE;ROMANS … le vulgaire ne cristalise pas pour un roman, et réellement ne le sent as… 113 OI 2

MONDE - Pour plaire à la haute société il faudrait : 1° Ne jamais imprimer. Tout petit livre, si petit qu'il soit nuit à l'aristocrate ; 2° Il ne faudrait pas défendre un régicide. Mais jamais je ne pourrais plaire à qui a 60.000 fr. de rentes ; car je me fiche sincèrement d'une homme qui a 60. 000 fr. de rente et cela perce. (Cor 1

MONDE - Votre politesse parisienne est devenue un jeu d'échecs qui demande une attention continue. Et les français ne sonnnnt pas assez amusants. 494 Cor 2

MONDE//conversation aimable, voir CONVERSATION.//en lisant me ssouvenirs je tâchais d'y voir clair....emploie cette méthode 137 Id

MONDEproduire de la gaieté 315

MONDESonge bien en entrant dans un salon quelconque que tu n'es là que pour procurer du plaisir à tous ceux qui y sont 288 Id

MONTESQIIEU (5 dec. 1835) Ah ! Montesquieu est toujours mon homme et plus que jamais. 265 OI 2

MONTESQUIEU - =style fête de l'esprit

MOURON- Je ne suis pas moutons, ce qui fait que je ne suis rien.

MUSIQUE - Je m'aperçois qu'une musique est excellente lorsqu'elle me jette dans des idées de génie sur l'objet qui m'occupe actuellement. Cette rêverie est déliciieuse par ce qu'elle fait jouir de la supériorité de son esprit. 5 OI 2 je viens d'éprouver ce soir que la musique, quand elle est parfaite, met le cœur exactement dans la même situation où il est quand il jouit de la présence de ce qu'il aime et qu'il voit que ce qu'il aime l'adore. C'est--à-dire qu'elle donne le bonheur apparemment le plus vif qui existe sur cette terre. 42 OI 2 Mais j'ai éprouvé il y alongtemps quela musique parfaite comme la pantomime parfaite me fait songer à ce qui fait actuellement l'objet de mes méditations, et me fait venir des idées excellentes 42 OI 2 son effet anciennement reconnu, je veux dire celui de ma faire soner vivement à ce qui m'occupe.

MUSIQUE -Un autre tiers est composé de pédants qui jugent de la musique comme un aveugle des couleurs. 19 COR2

NATION- J'arrive de Cosmopolis, - 1441 OI 2

NÉOLOGISME 1290 VI p.35, 37, 63 mot tourisme, aussi p. 35, 37, 63

PARIS La société de Paris est, je le crains, mortelle pour un jeune écrivain ; il voit quu'il est peut-être plus dangereux de s'écarter de la médiocrité en dessus qu'en dessous.Le dégo^ût le saisit. 240 Cor 2 L'inconvénient d'une grande ville comme Paris ou Londres c'est que rien ne s'y sait que par le journal, de là dans les arts et la littérature le charlatanisme qui s'obtient par la prostitution morale ou physique qui déssèche le cœur des artistes ou hommes de génie à plume. 182 Cor 2

PASCAL- 1227 OI -Quand je lis Pascal, il me semble que je me relis… (20 novembre 1804, Journal littéraire XXXIVp. 172

PASCAL-Quand on a une mauvaise cause, il faut écrire en style obscur, et surtout adopter le genre emphatique si respecté des sots. les gens qui croient avoir raisdon ne sauraient être trop clairs et trop lucides ; ils cherchent à écrire avec les mots et es tours employés par La Bruyère, Pascal et Voltaire. 74 Cor 2

PASSIONS- La forme de notre civilisation exclut les grandsmouvements, tout ce qui ressemble à la passion. De là, le rôle pitoyable des femmes. La société actuelle ne les emploie que comme intrgantes. 281 Cor 2

PASSIONS- La forme de notre civilisation exclut les grandsmouvements, tout ce qui ressemble à la passion. De là, le rôle pitoyable des femmes. La société actuelle ne les emploie que comme intrigantes. 281 Cor 2

PEINTURE; Outre une trentaine de grands peintres, il faut considérer que les médiocres ont copié. 137 OI 2

PETIT FAIT- jeune fille assassinée à côté de moi. J'y cours, elle est au milieu de la rue ; à un pied de sa tête un petit lac de sang d'un pied de diamètre. C'est ce que M. Victor Hugo appelle être baigné dans son sang. 191 OI 2

PETITESSE- / châleur d'âme, si âme il y a que pour resituer le nom ou l'époque d'un peintre de sixième ordre. 138 OI 2

PHRASÉ- M. e Saint-Simon n'a de profondément juste que ce qu'il faut pour faire une belle phrase à la Tacite/ bien différent de son contemporain bayle 273 OI 2

PHYSIQUE - acheter toupet, dentier, parapluie, cravates, bottes, habit de garde national 134 OI 2

PHYSIQUE - Votre lettre fait lemeilleur effet pour ma fatuité : une fatuité de 47 ans avec taille d'éléphant ! 184 Cor 2

PHYSIQUE- Lunettes d'yeux devenus plats 1er sept 1835 262 OI 2

PHYSIQUEJe te conseille de marcher beaucoup. Fatiguetoi ferme, tu dormiras, tu ne seras plus triste parce que le fluide nerveux ne se portant plus si fortement à la tête, tes idées moins exagérées seront plus près de la vérité. 150 Id

PLAN - je ne fais jamais de plan avant ; cela me glace, ce faisant, ensemble la mémoire et l'imaination. 243 OI 2

PLAN- J'improvisais en dictant ; je ne savais jamais, en dictant un chapitre ce qui arriverait dans le chapitre suivant 398 OI 2

POFFER - 957 OI 2

POISON à aqua tofana , sulfate de plom dont le goût ne se sent pas dans le café, les intestins deviennent minces comme du papier 359 Biblio 1195 OI 2

POLITIQUE ; (Milan) On y parle de politique (dans les loges de la Scala), mais c'est une politique héroïque, toute de guerre, d'exécution… et pas de chiffres, d'impôts, comme en Angleterre, donc une politique qui s'accorde avec la musique et l'amour. 8 OI 1

POLITIQUE ; / dire à M. Guizot -Monsieur, je crois qu'on mène le peuple comme les chevaux, en lui arlant beaucoup 133 OI 2

POLONAISE ; Dans les françaises, il y a qque chose qui casse le cou à l'imagination ; les Polonaises sont décidément les premières femmes d'Europe ; elles ont tout l'abord des Françaises plus une imagination orientale. 105 OI 2

POSTERITÉ-; car l'analyse du cœur humain avance (ce qui est difficile à comprendre en 1831 serA aisé en 1841) 143 OI 2

POUVOIR - Les gens au pouvoir haïssent les gens qui impriment. 247 Cor 2

POUVOIR - personne armi les gens du pouvoir ne réfléchit ; personne ne sait ce qu'on fera dans huit jours. 135 Cor 2

POUVOIR-ORIGINALITÉ- Mais jamais un gouvernement, quel qu'il soit, ne peut protéger sincèrement que la littérature plate, id est élégante et vide d'idées. Les idées sont le croquemitaine des gens au pouvoir. É&È Cor 2

PRETRES - anticléricalisme- 125 OI 2

PROGRES -Danton corrompu - Sans lui nous avions en 1792 ce qui est arrivé en 1816 et cent fois pis.; d'ailleurs la civilisation retardée pour cinquante ans 291 OI 2

PROGRÈS-; car l'analyse du cœur humain avance (ce qui est difficile à comprendre en 1831 serA aisé en 1841) 143 OI 2

PROVINCE-/secouant l'inertie provinciale 305 Ide ne sais quelle chienne de stupidité proovienciale te retient / -- lui conseille d'être hypocrite pour ne pas finir enragée comme Rousseau

PRUDENCE/ avertit souvent sa sœur contre le danger d'un coup de tête au danger de se mettre la société à dos 373 Id

PSEUDNONYME - Il est tout à fait contre l'usage de mettre son nom à un roman. […] Le seul M. de Chd met son nom à un roman, mais un tel nom est au-dessus de tout. Je voudrais que le nom obscur de Stendhal ne paût que dans les journaux, car il ne faut pas violer les usages et se donner un air de prétention. 125 Cor 2

PSEUDO - mocenigo + 1101 Stendhal 1101 OI 2

PSEUDO- Brulard

PUBLICITE- (à henri Dupuy) Si nous devions entrer en arrangement, je ne vous dissimulerais pas un obstacle terrible : je ne suis ppas un charlatan, je ne puis pas promettre à un éditeur un seul article de journal. 457 Cor 2

QUARANTE ANS - Je me surprends souvent àme trouver plus heureux que lorsque j'avais vingt ans. ependant je vais attendr la quarantaine. 8 Cor 2

RÉGICIDE -1242 n. OI 2

RELECTURE; Lire mes ouvrages m'attriste. Apparemment cela rappelle une passion morte 77 OI 2

REPONSES Ce qui est fâcheux dans notre correspondance, c'est que ce n'est qu'une demi-correspondance ; tu ne me réponds jamais… 334 Id demande un service pour le septième fois (envoi de livres)-pas ee courrier depuis trois mois- 810 Id

REPONSESAllons, grosse vache, presse-toi un peu

REPUTATIONs'inquiiète/ si gaetan bavardait- si on savait qu'elle est abonnée chez Falcon ÷÷ 147 Cor I

RESOLUTION Faire un samedi, jour par jour, lundi, mardi, etc. la liste de toutes les actions qu'on a faites, comme amusantes, dans la semaine, et se demander (mauvaise honte à part)- : Ai-je eu de plaisir réellement ? 9 Cor 2

RÉSOLUTION -PLAN DE CONDUITE 1258 OI2

RESUMÉ - Quelle différence : l'abrégé fait ppar qqun qui sit ou l'abrégé par qqun qui connaît les choses à demi. 256 OI 2

ROMAN (à Madame Jules Gaulthier, 1834, sur un roman qu'elle lui présente en manuscrit, dont il s'inspiera pour écrire Lucien Leuwen, manuscrit non retrouvé) J'ai lu le Lieutenant, chère et aimable amie. Il faudra le recopier et vous figurer que vous traduisez un livre en allemand. Le langage, suivant moi, est horriblement noble et emphatique ; je l'au cruellement barbouillé. : fidèle aux convention-nul ménagement/ Il faut effacer dans chaque chapitre au moins cinquante superlatifs. ne jamais dire : «La passion brûlante d'Olivier pour Hélène…» Alinéa. le pauvre romancier doit tâcher de faire croire à la passion brûlante, mais ne jamais la nommer : cela est contre la pudeur. Alinéa. Songez que chez les gens riches il n'y a plus de assion, excepté pour la vanité blessée. 643 Cor 2 En décrivant un homme, une femme, un site, songez à qq'un, à quelque chose de réel 644 Cor 2

ROMAN - En 1839, personne n'oserait imprimer : En voici bien d'une autre. Alinéa. Il faut l'imprimer dans le roman puisqu'on le dit. 359 OI 2

ROMAN- Ce qu'on demandait au rman en 1740, c'était des événements singuliers. Donc l'abbé Prvost avait raison 283 OI 2

ROMAN- faire passer la nuit - un roman pour chaque classe de lecteur - influence de la politique sur le roman 363 OI 2

ROMAN- Fielding à la fois sentiments et action de plusieurs personnages; et Dminique d'un seul. 215 OI 2

ROMAN- Or qu'est-ce qu'un roman sans émotion ? 231 OI 2 Le roman doit raconter ; c'st là le genre de plaisir qu'on lui demande. la dissertation, la recherche ingénieuse à la La Bruyère, sont des dégénérations. 243 OI 2

ROMAN; Je ne pis me mettre de haute portée ou d'esprit dans le dialogue tant que je songe au fond. De là l'avantage de travailler sur un conte tout fait comme Julien Sorel. 255 OI 2

ROMAN; Mais Mme de La fayette a tenu que l'époque la plus favorable pour un roman, c'est cent ans avant le moment où l'on écrit. 95 OI 2

ROSSINI; La musique de Rossini est jolie, et quelquefois belle, mais jamais, jamais sublime. 35 OI 2

ROUGE - (il parle tooujours du Rouge) -fin : j'avais toujours en l'écrivant devant les yeux le joli caractère de Méry, jolie fille que j'adore. Demandez à Clara si Méry n'eût pas agi ainsi./ manque de caractère des hautes classes m'a fait prendre une exception/ 218 Cor 2 - Toutes les femmes de mes amis se reconnaissent dans ma dernière rappsodie. grand Dieu ! estce que jamais j'ai monté à votre fenêtre par une échelle ? Je l'ai souvent désiré je l'avoue, mais enfin… 243 Cor 2

ROUGE- Julien n'est pas si futé qu'il vous le paraît. Le june homme dedix-huit ans est niais à Paris. il songe toujouts au modèle à imiter. 281 Cor 2

ROUSSEAU -JJR qui sentait bien qu'il voulait tromper, demi-charlatan, demi-dupe, devait donner toute son attention au style 283 OI 2

ROUSSEAU; … il manque tout ce que J.-J. Rousseau a dans les Confssions là où iln'est pas emphatique. 143 OI 2

SALETÉ - l'abbé Alfonsi 196 OI 2

SCIENCE DE L'H//l'homme dans l'homme et non point dans les livres 121 Id

SCIENCE DE L'HInterroges-toi quand tu ris. 137 Id

SCIENCE DE L'HJe te conseille donc de chercher une consolation dans la plus belle science qui existe, celle de l'homme. 120 Id

SCIENCE DE L'HOMME-J'aime à discuter sur le cœur humain, chose difficile avec les Françaises qui presque toujours mentent pour se conformer à la règle 1451 qui régit leur conduite ou à la règle 8600. 282 Cor 2

SCIENCE DE L'HOMME; car l'analyse du cœur humain avance (ce qui est difficile à comprendre en 1831 serA aisé en 1841) 143 OI 2

SCIENCES DE L'HLa science de l'homme te rendra la femme la plus spirituelle de paris à soixante ans ;si nous avons le bonheur de vivre, nous hhabiterons la même maison, et passerons ainsi notre soirée de la vie agréablement. 164 Id

SOCIÉTÉ OBLIGEE- Quel ennui pour moi que la soociété obligée ! Et que je suis peu fait pour lamariage. 913 OI 1AMOUR-AMITIÉ voir COUPLE - / ? amitié : difficile : pour amitié, possibilité de se séparer à chaque instant 343Id

SOTTISESfemmes d'esprit différentes des caillettes qui ne font que répéter qques bêtises accrochées au hasard des hommes de leur société/ indécrottables// 108 Id

STYLE- Mon style est malheureusement arrangé de façon à blesser les balivernes que plusieurs coteries veulent faire passer pour des vérités. '(È Cor 2

STYLE--JJR qui sentait bien qu'il voulait tromper, demi-charlatan, demi-dupe, devait donner toute son attention au style 283 OI 2

TATILLONNAGE - ne jamais chercher à plaire au goût vétillard, mais oser ! 81 OI 2

TENTATION DU MARIAGE// force de refuser un mariage qui l'aurait mis à l'abri des caprices de son père 186 Id

TRAVAIL - Il n'y a de bonheur constant que par le travail 172 OI 2

TRAVAIL - importance du travail *** 1235 OI 2

TRIESTE - Je vis au milieu de paysans qui ne connaissent qu'une religion, celle de l'argent. 205 Cor 2

VANITE - grands personnage qui ont beaucoup de millions etde vanité 72 Cor 2

VANITE - On a dit que la vanité est la passion dominante, ou pour mieux dire, la seule de notre nation, particulièrement entre la Loire et la mer du Nord. 184 Cor 2

VANITÉ- importance et vanité qu'ils apportent dans la défense d'une idée- 295 OI 2

VANITÉ- On a en Italie la vanité du but généralll, et non la vanitéde tous les instants comme en france. 280 OI 2

VERTU- Mémoires de La Fayette-mis en pratique- le moins de ma possible. vers 283 OI 2

VERTU-Augmenter la masse du bonheur qui existe ici-bas, ne jamais faire de mal inutile 207 OI 2

VERTU//ne pas s'arrêter surla bassesse d'âme ni sur le peu d'esprit qu'elle suppose- vois une personne qui souffre et essaie de la consoler 314 Id

VERTU; La vertu, c'est d'augmenter le bonheur ; le vice augmenter le malheur. Tout le reste n'est qu'hypocrisie ou coterie bourgeoise. Il faut toujours aisir l'occasion d'instruire la jeunesse. (à Domenico Fiore) 717 Cor 2

VOLONTÉ - Tous vos hommes puissants ou plutôt au pouvoir doivent être bien polis, car leur faculté de vouloir est furieusement usée. un malheureux français, surtout s'il est noble et riche, quand il tire sonmouchiir de la poche gauche de son habit, est assailli par la terreur de manquer aux 19 règles sur la façon de se moucher. Ce qui le met au désespoir c'est que plusieurs de ces règles sont ou semblent contradictoires. Rien d'individsuel, rien de fort par conséquent dans la conduite des hommes au pouvoir. 221 Cor2 Votre frère n'a point d'individualité. Il est convenable voilà tout. (à A de Mar)239 Cor 2

VOLTAIRE - Il juge d'un auteur d'après les règles d'un autre. 337 OI 2 manque de naturel de ses personnages lié au pamphlet 393 OI 2

VOLTAIRE -noir-méchant-puéril 253 OI 2

VOLTAIRE-Quand on a une mauvaise cause, il faut écrire en style obscur, et surtout adopter le genre emphatique si respecté des sots. les gens qui croient avoir raisdon ne sauraient être trop clairs et trop lucides ; ils cherchent à écrire avec les mots et es tours employés par La Bruyère, Pascal et Voltaire. 74 Cor 2

… et accoutume-toi à l'idée d'avoir un mari médiocre et plat ; il ne faut pas absolument rester fille. 344 Id


MOTS CLÉS

SOUVENIRS D'ÉGOTISME

(ŒUVRES INTIMES, tome 2 en Pléiade = OI2)

Sans garanties du gouvernement pour l'orthographe et l'exactitude des citations.

GRENOBLE- (après évocation de l'enterrement de sa mère) Je n'ai jamais pu regarder de sang-froid cette église paroissiale de Saint-Hugues et la cathédrale qui est attenante. le son seul des cloches de la cathédrale,même en 1828 quand je suis allé voir Grenoble, m'a donné une tristesse morne, sèche, sans attendrissement, de cette tristesse voisine de la colère. 567 SE

GRENOBLE- Je hais grenoble 473 SE


MOTS CLÉS

ŒUVRES INTIMES, tome 1 en Pléiade

DIRECTION DEL LITTO

OI1

******

Sans garanties du gouvernement pour l'orthographe et l'exactitude des citations.

ACCENT - (théâtre) que je me guérirais de monaccent 175 OI 1

AIMABLE - (MOA = apprécié dans un salon mais aussi propre à être aimé d'une femme ) Puisque je ne puis être assez de sang froid pour avoir qque esprit, être au moins tout bonnement moi-même pour avoir la grâce du naturel 222 OI 1

AIMABLE- Dès que j'aurais corrigé mon caractère mélancolique parmauvaise habitude et ar engouement de Rousseau. j'en aurai, je l'espère, un très aimable; la gaieté du meilleur goût sur un fond très tendre 315 OI 1

ALLEMANDS - 478 OI 1

ALLEMANDS -558 OI 1

ALLEMANDS, - Texte assez long 506 OI 1

AMBITION - (nomination auditeur au Conseil d'Etat) ce bonheur d'habit et d'argent ne me suffit pas, il me faut aimer et être aimé. 631 OI 1- j'ai fait une visite d'ambition Quel ennui ! 649 OI 1 Il me faut absolument tout mon temps et ma liberté, quatrième sedrétaire d'ambasssade à Rome tout au plus. 914 OI 1 - (1813) Ce soit, j'ai l'âme un peu mordue de n'être pas préfet… mais l'idée de passer 5 ou 6 ans dans un trou comme Lons-le saunier 851 OI - Je me reconnais incapable des affaires temporelles, apparemment par mépris. Alinéa. […] J'étais bien dégoûté du métier d'auditeur et la bêtise insolente des puissants 908 Pour que je fisse fortune en amition il faudrait que les miistres d'un pays en fussent en même temps lesgens les plus amisants. 909 OI 1

AMBITION (1806) Aujourd'hui 10, je me sens malhereux par le manque d'un état. / mais aussi par le manque de génie. 464 OI 1

AMBITION ; Je m'étais engoué de la place d'auditeur ; je vais à la cour, la vue de tous ces habits brodés qui n'ont pas l'air si heureux me dégoûte. 457 OI 1

AME - dire des vers en écotant son âme 262 OI 1 nos âmes se parlaient 263 OI 1

AME -Physionomie- Mlle Baux , une belle pomme ronde : ses traits immobiles peignnnant sa nullité 387 OI 1

AME COMPREHENSIVE - que le véritable mérite d'un oète comme d'un auteur est d'avoir l'^âme la plus compréhensive -- réminiscence d'un ouvrage de Hugh Blair Lecture on rhetoric and belles lettres 1785 / 63 et note OI1

AME COMPREHENSIVE - que le véritable mérite d'un oète comme d'un auteur est d'avoir l'^âme la plus compréhensive -- réminiscence d'un ouvrage de Hugh Blair Lecture on rhetoric and belles lettres 1785 / 63 et note OI1

AME ELEVÉE - Cette élévation de sentiment qui rendent l'Italie nécessaire au bonheur. 625

AME FROIDE - un glaçon qui gâte votre paisir 651 OI 1

AME GRAND ET VERTUEUSE- Voilà tous les agréments qu'une âme grande et vertueuse , et formée dansla solitude, et sans communication, essuie lorsqu'elle entre dans le monde. Voici ma confession, voilà ce que je me vois, et la base de ce que je dirais à Victorine si, étant à sespieds, elle me demandait : «Qui êtes-vous ?» Dans cette âme, encore souillée peut -être par quelques défauts, elle verrait les plus nobles passions à leur maximum, et l'amour our elle se partageant l'empire avec l'amour de la gloire, etsouvent l'emportant. Et j'ose croire qu'étant à ses pieds e lui mobntrerai mon amour d'une manièredigne d'elle et de lui, en traits d'une beauté immortelle. Alinéa. En tout, si cette âme n'est pas parfaitement épurée de tout vice et pleine de toute vertu, et elle en est loin sans doute, elle est enflammée de toutes les nobles passions qui y conduisent. Alain. La passion d'être aussi éclairé et aussi vertueux que possible en est la base, l'mour de la gloire et l'amour de Victorine y règnent tour à tour. Voilà, aux faiblesse de l'humanité près, et av"ec toute la sincérité possible ce que je suis à vingt-deux ans moins neuf jours, le 24 nivôse an XIII. Alinéa. Il ne me manque, en général, quela beauté et, en particulier si Victorine m'aime, que l'argent pour être parfaitement heureux. 179 O I 1

AME GRANDE - se répète Othello : C'est le dstin des hommesgénéreux, des grands caractères. 252 OI 1

AME GRANDE - un grand amour entre les grandes ^mes tel que la nature nous le présente naturellement sublimé dans Héloïse et Abélard… 180 OI

AME NOBLE ; Si je vivais avec des gens à esprit noble et gais ; cette erreur donnerait au moins du bonheur dans le moment. {…} Mais étant heureusement dans la classe peu nombreuse des âmes nobles, avec tête assez bonne, je me trouve entouré de gens bas et tristes. 331 OI 1

AME PETITE - Ces âmes petites n'ayant pas assez d'étoffe pour vivre de leur propre estime. 732 OI 1

AME PETITE -ces gens-là épuisentleurs âmes pour les petitesses, il n'est pas étonnant qu'il ne leur en reste plus pour ce qui est grand 552 OI 1 pas la moindre idée pas le moindre sentiment 554 OI 1 indigestion de baillements 554 OI 1 une plate habitude de dignité gâtant tout. 556 OI 1

AME PLATE; (fille de Mme Filip) elle a l'âme aussi plate que sa figure à ce qu'il paraît 419 OI 1

AME PROSAÏQUE ; Homme avide de sa subsistance, ne voyant pas le reste, touchant pour moi, 339 OI 1

AME SECHE- /- observe Adèle faisant sa toilette lui dans l'ombre, elle éclairée cupidité sécheresse, absence de passions douces et même de cruuauté . -il l'a aimée croyant être aimé cette soirée a tué mon amour 220 OI 1

AME- elle a deviné mon âme -

AME- Typologie 1. Femmes froides, sans âme, sèches, cultivées. 2. Idemnon cultivée. 3. Idem une âme basse. 4 Idem. avec avidité de jouissance de vanité. 232 OI 1

AME- Vous avez trop d'âme. 235 C'est un salpêtre (très vif) 244 OI 1

AME-CORNEILLE ; Il me semble qu'aucune âme de celles qui se sont découvertes au public n'a senti l'admiration dans toute sa force et dans toutes ses nuances, comme celle de Conreille. 350 OI 1

AME-CORNEILLE ; Il me semble qu'aucune âme de celles qui se sont découvertes au public n'a senti l'admiration dans toute sa force et dans toutes ses nuances, comme celle de Conreille. 350 OI 1

AMÉRICAINS ; Nous sommes convenus avec samadet que l'individu américain était le plus désagréable possible, beau fruit du gvt le plus passable qui existe ! Ils sont surtout d'une avarice et d'une bassesse incalculables. est-ce l"'effe du gvt ou de tt autre chose ? OI1 411-412

AMES DE BOUE 433 OI 1

AMITIÉ- Le sublime de l'amitié est peut-être de voir avec plaisir dans son ami l'accroissement des moyens de bonheur, lorsqueces moyens vous font servir de bûches à son feu, sans vous mettre à même de vous y chauffer, ne peuvent augmenter votre bonheur direct que par le plaisir que vous avez à le sentir heureux, et peuvent le rendre heureux à vos dépens. 187 O I 187

AMOUR - On ne rallume pas les cendre, voilà la théorie. 836 OI 1

AMOUR - termes militaires - Laclos 1207 OI 1

AMOUR - … la seule passion qui ne fût pas chassée by the love of glory 112 OI 1 un grand amour entre les grandes âmes tel que la nature nous le présente naturellement sublimé dans Héloïse et Abélard… 180 OI 1

AMOUR / lettres désespérante de son grand-père / Je mouurai si je n'étais aimé de personne 434 OI 1

AMOUR RÊVÉ - Je me promène avec Crozet jusqu'à deux heures. La contemplation de la verdure naissante des Tuileries et des jardins donnant sur les Champs-Élysées me jette dans les idées, hélas ! romanesque du bonheur par l'amour 321. OI 1

AMOUR ; (après avoir passé en revue différents amis ) ; Moi : j'ai passionnément rêvé d'être aimé d'une feme mélancolique, maigre et actrice. je l'ai été et n'ai pas trouvé le bonheur continu. Alinéa. C'est, je crois, que ce bonheur continu est une chimère. 416 OI 1

AMOUR; Ce qu'il y a de divin dans l'amour c'est que, même au sein de la jouissance on espère encore 400 OI 1 / pas couché avec lla femme aimée - amoureux de l'amour - 401 OI 1

ANALYSE - puisque nous avons la force de juger notre sentiment, nous n'en sommes pas entièrement possédés 181 OI 1

ANGELA (1810, Milan) sans doute la plus belle que j'ai eu et même vue -qqun luidit qu'elle faisait peur -813 OI 1 She has had pleasure- On eût dit un être supérieur quiavait prisle beauté parce que ce déguisement lui convenait mieux qu'un autre et qui avec ses yeux pénétrants lisait au fond de votre âme. 813

ANGELINE - lettres anonymes pour mdire que c'est une fille 660 OI 1 -une fois ou deux, elle 5, 6 parfois 9 663 OI 1- auprès de laquelle je bande à peine et ne décharge qu'en pensant à une autre -) importance de la nouveauuté - une fille nouvelle quile met dans un état superbe 709 OI 1- m'a dégoûté de voir des cuisses nues, une gorge 750 OI 1

ANGLAIS; Les Anglais n'ont aucune préjugé contre les actrices 395 OI 1

ARGENT - (projet) J'aurais donc, garçon, 26 000 francs de rente et je serai dans le monde Beyle, épicurien, riche banquier, et m'amusant à faire des vers. 126 OI 1

ARGENT - / ceux qui l'aiment / C'est encore un de ces fous excellents pour leurs héritiers 555 OI 1

ARGENT; ; Les dettes ont fait le malheur de Mirabeau et de Miss bellamy. Il faut bien garder d'en faire. jusqu'ici, j'ai haï jusqu'au nom de la prudence, je n'aimais que l'enthousiasme 395 OI 1

ARMEE - militaires- Il faut leur pardonner leur ton tranchant, c'est le seul plaisir de ces pauvres diables. 676 OOI 1- Voilà la triste condition qui a gâté pour moi la campagne de Russie : c'est de l'avoir faite avec des gens qui auraient rapetissé le Colisée et la mer de naples. 833 OI 1- Lees intérieurs d'âmes que j'ai vus à la retraite de Moscou m'ont à jamais dégoûté des observations que je puis faire sur des êtres grossiers, sur ces manches à sabre qui composent une armée 868 OI 1

ARMÉE - Sans le caractère usrupant, intrigant, effronté, on ne fait rien à l'armée 536 OI 1

ART - Il faut que les arts tiiiennent au sentiment et non à un système 964 OI 1

ART- effet- (Iphigénie en Aulide, 1804) Aucun vers de cette ragédie n'estallé à mon âme 71 OI 1 Dès que talma revient au naturel, je me sens le cœur remué. 99 OI 1

AUDITEUR - Conseil d'Etat -1er août 1810 - 27 ans 6 mois et 20 jours.

AUTOCRITIQUE- Quand je relis ces Mémoires, je me siffle souvent moi-même 118 OI 1

AVENIR ; Je ne sais pas ce que je serai définitvement OI1 428

///////////////////////////////

BASSESSE - l'ignoble ferme le robinet demonimagination.

BASSESSE ; (Marseille, 1806) et bêtise - grossièreté et tristesse studieuse des convives. les artisans pas retenus par la décence seraient peut-être plus gais? Pas la moindre éteincelle, le tour de la bêtise la plus stupide et a bassesse de sentiment la plus répugnante. 437 - 438 OI 1

BASSESSE- / achète les œuvres d'Alfieri "comme contrepoison au méphitisme de bassesse qui nous entoure" 99 OI 1

BASSESSE; (Samadet) Au premier aspect, sa figure annonce son caractère. j'en ai vu annonçant la bassesse (celle de Rey…) mais aucune annonçant la fausseté au même degré 385 OI 1 Un caractère généreux qui aurait fait une bassesse : ; bassesse vue de lui seulement ; ; bassesse vue aussi du public (un soufflet non vengé) ; ; bassesse qui n'en est une qu'à ses yeux ; bassesse qui n'est une qu'aux yeux du public.

BASSESSE; Peut-être le degré réel de bassesse de chaque âme n'est-il que dans une certaine proportion au-dessous du degré de noblesse et d'élévation que l'on montre. On n'oserait pas, ce me semble, avouer à Paris des actions aussi basses que celles qu'on avoue à grenoble. Peut-être est-ce pour cela qu'on y est moins bas. 334 OI 1

BATARDISE -le bâtard -je me regardais comme Gagnon et je ne pensais jamais aux Beye qu'avec […] répugnance - thème de la bâtardise Fabrice - -biblliographie 603 et note OI 1

BETISE - Cet air content d'une bourgeoise qui se carre, air bêtte qui tue mon susdit goût. 860 je ne sais pas parler des niaiseries qui les occupent 861 elle estime trop les choses que je méprise 862

BIBLIOTHEQUE - Les bibliothèques sont particilièrement utiles pour les livres médiocres qui sans elles se perdraient 952 OI 1

BON TON - / s'interroge sur le bon ton 117 OI 1 Il faut faire rire avec le moins d'esprit possible. 124 OI 1 Discrétion, condition sine qua non des succès dans le monde 125 OI 1

BON TON- MAUVAIS - Le mauvais ton se découvre aux compliments qui ^leuvent 526

BONHEUR - écriture -Je n'écris plus les souvenirs charmants, je me suis aperçu que cela les gâtait. 308 OI 1

BONHEUR - il ne faut pas demander des choses incompatibles 670 - je déteste le faux comme un ennemi du bonheur 736 OI 1- Il faut absolument, pour my happineess, que je sois seul le matin, et en société immédiatement après dîner, au moins juqu'à 10 heures. 891 OI 1- On gâte le bonheur en le décrivant. 883 OI 1 - Sans mon maudit amor pour les arts qui me rend trop difficile pour le beau dans tous les genres, je pensais que, grâce à mon système et à trois ou quatre heureux hasards qui me sont arrivés, je serais un des homes les plus heeureux. 810 OI - (1815) Simonetta Si heureux hier, et non pas au loin, j'entendis un coup de pistolet. j'aurais voulu que la balle passât par mon cœur. 953 OI 1

BONHEUR - Tracy (Elléments d'Idéologie) : éviter de formr des désirs contradictoires .

BONHEUR ; après avoir passé en revue différents amis ) ; Moi : j'ai passionnément rêvé d'être aimé d'une feme mélancolique, maigre et actrice. je l'ai été et n'ai pas trouvé le bonheur continu. Alinéa. C'est, je crois, que ce bonheur continu est une chimère. 416 OI 1 En gros : paris, auditeur, huit mille livres, répppandu dans le monde du meilleur ton, en y ayant des femmes. 416

BONHEUR ; Le Bonheur ! Alinéa. Le bonheur tel qu'il le souhaite est la réunion de tous les contraires. pour les individus, c'est l'espoir sans la crainte, l'activité sans inquiétude, la gloire sans la calomnie, l'amour sans l'inconstance, l'imagination qui embellirait à ns yeux ce qu'on possède et ne ferait pas regretter ce qu'on aurait perdu. Voilà le bonheur impossible que l'on désire. le bonheur qu'on peut acquérir est l'état dans lequel on se serait mis à l'abri de toutes les grandes peines (allusion à un passage de Mme de Staël) 406-407

BONHEUR- ECRITUE - Je sais bien le secret du plaisir que j'ai goûté, mais je ne le dirai pas pour ne pas le gâter . 574 OI 1

BONHEUR- MOMENTS DE Les trois délicieux moments de ma vie ont été : Adèle s'appuyant sur moi au feu d'artifice de Fascati, en l'an X, je crois, le dimanche à Claix en l'an { un blanc] et aujourd'hui" (12 août 1804, i ouvre uuncahier avec en exergue "À la volonté ferme, au roi Frédéric II) 113 OI 1

BONHEUR-TRAVAIL Je sens vivement que le bonheur tient aux nerfs. j'ai un sentiment de bien-être par tout le corps, surtout au diaphrage, après six heures de travail. Il y a un assez bon moment dans chaque journée. Lorsqu'il est passé, donnerle reste à la société. 951 OI 1

BONHEUR; L'on dit : ; Tivollier est hereux dans sa famille. ne pas me laisser séduire par de tels bonheurs. 411 OI 1

BONHEUR; On doit chercher à se rendre indépendant des circonstances 407 OI 1

CAFÉ ; Il y a un mois que je prends chaque jour une demi-tasse de céfé, je n'en ai point ptis aujourd'hui et suis infiniment plus gai, pplus au niveau des hommes. Il semble que le café donne le génie de tristesse. Cet effet, qui est frappant aujourd'hui chez moi, je l'ai déjà observé plusieurs fois 440 OI 1

CARACTERE- Voir AME FORTE - Je suis d'avis que le caractère de la force est de se foutre de tout et d'aller en avant. 268 OI 1

CARACTÈRES - pportraits faits en collaboration avec Crozet-

CARRICKS = préservatifs Avoir toujours des carricks (en anglais) 227 OI 1 (sur Mélanie) Elle me parla des trois carricks comme une femme qui se rend. 264 OI 1

CHATEAUBRIAND - (Génie du Christ. ) charmé par le bien écrit tant que les absurdités ne sont pas trop fortes 143 OI 1

CHATEAUBRIAND - (Génie du Christ. ) charmé par le bien écrit tant que les absurdités ne sont pas trop fortes 143 OI 1

CHATEAUBRIAND - sa bête noire / souhaiterait être admis comme lui- médiocre, faux, parle trop de lui-ne pense pas-ne survivra pas à son sècle 853 OI 1 sa bête noire 1569

CHATEAUBRIAND - sa bête noire / souhaiterait être admis comme lui- médiocre, faux, parle trop de lui-ne pense pas-ne survivra pas à son sècle 853 OI 1 sa bête noire 1569

CITATIONS- otre fils ne sait rien ! Que vous êtes heureux, il ne citera pas ! 258 OI 1

CITATIONS- otre fils ne sait rien ! Que vous êtes heureux, il ne citera pas ! 258 OI 1

CLARINETTE- leçons ne Italie, mais il arrête au bout de trois jours 1147

CŒUR - ces momennts où ma bouche parle, mon cœur étant occupé à sentir. 226 OI 1

CŒUR mauvais cœur 487 OI 1

COMIQUE - pour bien le sentir ni passionné ni ennui 309 OI 1

COMMUNICATION ) - il m'est prouvé qu'elle a une âme sensible comme la mienne 225 OI 1

COMMUNICATION - Il se trouve peut-être en Europe huit ou dix personnes qui pensent comme moi. J'aime ces personnes sans les connaître. Je sens qu'elles peuvent me donner des plaisirs vifs. 789 OI 1

CONFORMISME - un être gourmé et factive 176 OI 1

CONSEIL; manie conseillante/ 1297 OI 1 Jamais de conseils. ; Est-ce à celui qui n'est pas encore entré dans la vie d'en donner. (semble s'être fait rabrouer). 422

CONVENANCES - Les convenances sont comme les lois pour les gens médiocres. Qui n'est honnête qu'en suivant les lois, juste pour ne pas êtrependu, n'est pas honnête. Qui ne fait guè§re que suivre les convenances n'est guère distingué. / ces lois de convenances à paris - faites pas les têtes le splus étroites - essentiellement ennemies de toute originalté -877 OI 1

CONVERSATION - 257 OI 1-Je commence à reconnaître l'avantage de mon esprit naturel et point appris, sur l'esprit récité de Crozet, Edouard et même Pacé ; au bout de deux mois on en voit le fond . … l'esprit naturel, celi qui est inventé à chaque innstant par un carctère aimable sur toutes les circonstances de la conversation 258 OI 1

CONVERSATION - L'œuvre du génie, c'est le sens de la conversation 277 OI 1

conversation ; / bavardage sans imagination ni gaoeté 418 OI 1

CROZET - S lui lègue les manuscrits du Journal, il n'y trouve rien d'intéressant ; sa veuve a la bonne idée de les dépser à la bibliiothèque de grenoble.

DANSE - n'a pas vraiment appris - 655

DARU (Mme) - femme de son protecteur, mère de famille, à qui il fera la cour/ vingt ans plus tard il fera la cour à Mme Cini la femme de son meilleur ami romain. 1361

DARU -lui ferme sa porte.

DARU me - lady gay but brabu (gaie malgré ses démangeoisaons- 1497 OI 1 Mme Contesse Palfy

DÉCLAMATION- Succès en déclamation rapportés dans les lettres - semble bidon et propre à épater la fammille- quand l'oncle gagnon vient à Paris S sera bien en peine de le présenter dans les salons qu'il avait évoqués 1146 OI 1

DÉTAIL ; Ducis semble avoir oublié qu'il n'est point de sensibilité sans détail. cet oubli est un des défauts cpitaux du théâtre français 161 OI 1

DIFFERENT - / 17 commissaires de guerre - mes camarades ne m'aiment pas , les sots lui trouvent l'air ironique, les ambilitieux voient en lui un rival, les jeunes le trouvent sérieux 526 OI 1

DIMINUTION- / Le talent s'éteint s'il ne s'augmente. 44 OI 1

ECRIIITURE- bonheur- (1805) Je n'écris plus les souvenirs charmants, je me suis aperçu que cela les gâtait. 308 OI 1

ECRIIITURE- bonheur- (1805) Je n'écris plus les souvenirs charmants, je me suis aperçu que cela les gâtait. 308 OI 1

ECRITURE - Il y a une manière d'émouvoir qui est de montrer les faits , les choses, sans en dire l'effet. 201 OI 1 Il est bon d'avoir de ces états de maximuml de passion, car sans ça il ne serait pas ppossible de les peindre ; mais ces moments de passion ne sont pas les meilleurs pour écrire les choses les plus émouvantes ; il faut trnaquillité physique et sérénité d'âme. 208 OI 1

ECRITURE - Il y a une manière d'émouvoir qui est de montrer les faits , les choses, sans en dire l'effet. 201 OI 1 Il est bon d'avoir de ces états de maximuml de passion, car sans ça il ne serait pas ppossible de les peindre ; mais ces moments de passion ne sont pas les meilleurs pour écrire les choses les plus émouvantes ; il faut trnaquillité physique et sérénité d'âme. 208 OI 1

ECRITURE ; (1808) J'emploie toute ma force à agir, je n'ai ai plus pour écrire 462 OI 1

ECRITURE ; (1808) J'emploie toute ma force à air, je n'ai ai plus pour écrire 462 OI 1

ECRITURE ; : contre l'idée de commencer par faire l'histoire de ce dont on parle/ commencer zr dire du Parlement de Paris par ex. ce qu'il est et seulement ensuite passé et futur / 498 OI 1

ECRITURE ; : contre l'idée de commencer par faire l'histoire de ce dont on parle/ commencer zr dire du Parlement de Paris par ex. ce qu'il est et seulement ensuite passé et futur / 498 OI 1

ECRITURE-CONCISION - Il ne faut pas trop de paroles pour bien décrire. 485 OI 1

ECRITURE-CONCISION - Il ne faut pas trop de paroles pour bien décrire. 485 OI 1

ECRITURE-JOURNAL - (1801-début) Je prends pour principe de ne pas me gêner et de n'effacer jamais. 3 OI 1

ECRITURE-JOURNAL - (1801-début) Je prends pour principe de ne pas me gêner et de n'effacer jamais. 3 OI 1

ECRITURE-VOYAGES Mes voyages perdent cinquante pour vcent de coloris. je n'écris jamais que quand je ne puis plus remuer ni pied ni patte. 938 OI 1

ECRITURE-VOYAGES Mes voyages perdent cinquante pour vcent de coloris. je n'écris jamais que quand je ne puis plus remuer ni pied ni patte. 938 OI 1

EDUCATION ; ils ne s'occupent pas de la formation du caractère 375

ELITE - Il se trouve peut-être en Europe huit oou dix personnes qui pensent comme moi. J'aime ces personnes sans les connaître. Je sens qu'elles peuvent me donner des plaisirs vifs. 789 OI 1

EMPHASE - Mes lettres étaient bien loin de montrer naïvement mes pensées, et je sens que ce que j'écris ici est encore phrase, n'est pas encore une pensée nette dégagée de toute enflure. Il me faut l'usage du monde pour cela, et pour l'usage du monde, de l'argent ; je sens que je suis fait pour la meilleure compagnie et pour la meilleure des femmes ; je désire trop ces deux sortes de chose pour ne pas m'en rendre digne 177 OI 1

EMPHASE ; l'enflure de Mme de Staël 342

EMPHASE ; l'enflure de Mme de Staël 342

ENNUI (chez les Tivollier) ; Quel profond ennui dévore ces gens là !

ENNUI - Quel ennui pour moi que la soociété obligée ! Et que je suis peu fait pour lamariage. 913 OI 1

ENNUI ; La base de cet ennui est que je suis dégoûté du plaisir des autres. 416 OI 1

ENNUI- D'où me vient cet ennui ? D'une habitude à moi donnée par l'envie de me perfectionner dans l'artde connaître et d'émouvoir l'homme. Je regarde comme perdue une journée dans laquelle je ne me m'instruis pas. 427

ENTHOUSIASME ; /par ce temps qui me rend heureux par le sentiment, l'air est chargé d'amour pr moi 178 OI 1

ERETHISME - J'aimais Adèle of the Gate, et je prétendais m'en faire aimer. je me bourrais de café, je ne comptais pour heureux que les moments d'éréthisme moral 246 OI 1

ESPRIT - (Pacé) Je suis enrhumé Et moi en rut 327 OI 1 Avoir touours devant les yeux cette grande vérité quele succès est pour qui fait rire 329 OI 1

ESPRIT - que l'homme passionné n'a pas le temps d'avir de l'esprit 896 OI 1

ESPRIT ; L'esprit consiste dans un langage composé d'énigmes plus ou moins fines, plus ou moins longues 368 OI 1

ESPRIT ; la crainte que j'ai souvent que mes propos ne manquent d'intérêt 406

ESPRIT- L'envie de parler vite et d'avoir cette vivacité de diction que j'ai vue à Fleury, en disant des choses d'esprit et que je prends mal à propos pour de l'esprit, m'empêche de penser et, par conséquent d'en avoir. 306 OI 1 Nous parlions de moi, que j'aurais de l'esprit à vingt-huit ans : Alinéa. «Vous perdriez alors votre première qualité, la véritable passion qui se voir en vous 307 OI 1

ETALEMENT - c'est une chose singulière que l'art qu'on a à paris pour étaler (vitrine) entre 210 et 219 OI 1

EXALTATION - Il faut convenir que je sors d'un étrange état de folie ; les moments d'exaltation de Rousseau étaient devenus ma manière d'être habituelle. je prenais ça pour du génie, je le cultivai avec complaisance et regardais en pitié ceux qui ne l'avaient pas. la réserver pour le cabinet, autrement je serai à jamais malheureux dans le mnde 325 OI 1

FEMME A GRAND CARACTERE ; Il n'y a que les femmes à grand caractère qui puissent faire mon bonheur. (en liaison avec tracy)173 OI 1

FEMME HONNETE - Je suis ainsi que beaucoup d'autres embarrassé lorsqu'ils'agit d'enfiler une femme honnête. Voici unmoyen très simple. Lorsqu'elle est couchée, vous la baisotez, vous la branlez, etc. ; elle commence à y prendre goût. cependant la coutume fait qu'elle se défend toujours. il faut alors, sans qu'elle s'en aperçoive, lui mettrel'avant-bras gauche sur le cou, dessous le menton, de manière à l'étouffer. le premier mouvement est d'y porter la main ; pendant ce temps, il faut prendre le vit entre l'index de lamain droite et la granddoigt, tous deux tendus, et le mettre tranquillement dans la machine. pour peu qu'on y mette de sens-froid, cela est immanquable. il faut cacher le mouvement décisif de l'avant-bras gauche par des giries. Alinéa C'est perceron qui m'a doonné ce moyen, et il y est expert.20-21 OI 1 (giries = terme populaire : plainte hypocrite, jérémiade ridicule, Littré). /

FEMME ; Une fois qu'on a les femmes, elles sont plus imprudentes que vous. 383 OI 1

FEMME; Je les ai crues des Julies, elles ne sont que Parisiennes de dancourt. 329 OI 1

FERVEUR - femme parlant de sa jeune ferveur Il a besoin de se blaser "Je commence à être moi-même que lorsque je suis accoutumé, blasé comme elle dit 176 OI 1

FOLIE- 1218 OI 1

FORCE- Je suis d'avis que le caractère de la force est de se foutre de tout et d'aller en avant (18 mars 1805,) 268 OI 1

GÉNIE; Pour être bien dans le monde, il ne faut pas vivre pour soi ; pour faire des ouvrges sublimes, il faut ne vivre que pour son génie, le former, le cultiver, le corriger, 85 OI 1

GÉNIE; Pour être bien dans le monde, il ne faut pas vivre pour soi ; pour faire des ouvrges sublimes, il faut ne vivre que pour son génie, le former, le cultiver, le corriger, 85 OI 1

GLOIRE - (passions La première, la plus forte, l'unique, this of fame ; n'en parler à personne, la satisfaire en silence. Alinéa. Cela passé, étant complètement indifférent dans le monde, je dois y être charmant. 329 OI 1

GLOIRE la seule passion qui ne fût pas chassée by the love of glory 112

GLOIRE; Je suis peut-être l'homme dont l'existence est la moins abandonnée au hasard pparce que je suis dominé par une passion excessie pour la gloire à laquelle je raporte tout 87 OI 1

GRAVELEUX - A l'exception de the D. of R. (que j'enfile une fois par semaine), je suis chaste comme le diable. (actrice) vers 640 OI 1- je prends les deux cults à ue fille d'auberge passables. 731 OI 1- secret pour bander - tarentule écrasée -huile d'olive- sur oorteil droit-tant que cette drogue est là oin bande- ensuite uil suffit de se laver quand on est las de ce bel état on se lavae avec de l'eau chaude - dans une monarchie ce serait le succès d'une carrière 746 OI 1 - Ellemanque de têtons et d'esprit 709 OI 1

GRAVELEUX - Aventure aussi basse chez Mme pallard, ou plutôt sur la porte de la maisn de mme Lavabre. J'y enfile Rosa après l'avoir branlée, le tout pour la première fois, n'étant pour lors éclairé que par un réverbère (de marseille) éloigné de vingt pas, y ayant de la lumière aux fenêtres des maisons vis-à-vis. 432 OI 1 un peu dégoûtté- ne pense pas y retourner en dépit de sa promesse/ Je le ferai peut-être pour l'enculer . la seule chose dont j'ai eu à me louer d'elle, c'est qu'elle ne m'a pas parlé de Louason. 432 OI 1

GRAVELEUX - Mme Tivolier- Je vais voir une heure Mme Tivolier, avec qui j'avance tout à fait. Je lui touche la cuisse sans qu'elle se fâche. Aurai-je donné contre un escadron creux ? Ma foi, c'est possible, cette femme doit avoir une motte superbe et une jouissance emportée. (1806) 405 OI 1

GRAVELEUX - parlant de lui-même à le "e personne La pettite Jospphine est venue ; il s'est fait branler, parès quoi habillé rapidement ; déjeuner de même. il s'est jeté en voiture et est arrivé chez la princesse Palfy. 541 OI 1 femme non jolie mais à volupté 562 OI 1

GRAVELEUX - trois joiles filles l'une d'elle celon un mot de Montbadon "faite comme un ange , si cependant les anges avaient de gros culs" 524 OI 1

GRAVELEUX - (1801)Nous pourrions baiser deux comtesses qui logent près de chez nous, mais elles ont vingt-huit ou trente ans et un air de saleté qui répugne 5 OI 1 / un jeune homme qui s'est beaucoup échauffé auprès d'une dame sans réussir- la dame sonne un valet - Apportez un verre d'eau à Monsieur. le valet revient . le jeune homme lui demande de lui en verser sur le bout ers doigts pour qu'i puisse se les laver 135-136 OI 1

GRAVELEUX -Il nous dit ensuite le moyen de se faire aimer d'une femme conté à lui par vestris le cadet qu'il amis en scène sur la terrasse des feuillants. Ce moyen est de la foutre en cul. 311 OI 1

GRAVELEUX … Ermenonville / d'un homme qui, s'il avait su s'abstenir d'une malheureuse pédanterie, eût été le Mozart de la langue française et aurait produit un bien plus grand effet que Mozart sur le cœur des hommes. mais il voulait en être le léislateur et non pas les ravir. 592 OI 1

GRAVELEUX ; J'avais pris les cuisses à Mme Filip tout le d^pîner, et même le con. 419

GRAVELEUX ; Je couche tous les trois ou quatre jours, pour les besoins phydsiques avec Charlotte Knablehuler fille entretenue de … J'ai été content de moi à ce sujet. 486 OI 1

GRAVELEUX- Je parlai un instant avec Mme [un blanc], père de Pauline et de Félicité, en tâtant la fesse de Pauline et la cuisse de Félicité ; le bon aurait été d'avoir la cuisse contre celle de Colette, la troisième fille, comme je l'ai eue pendant le dîner. 393 OI 1

GRAVELEUX- Quand j'ai bien travaillé toute la journée, j'aime à être bien foutue le soir", disait Me Pipelet à M. Girard, son amant. Alinéa. Elle se mettait à quatre pattes pour faire çça et disait souvent : Alinéa. «Fous moi bien. » 345 OI 1

GRAVELEUX-JOURNAL - ÉDITION Champion "ordurière pornographie" qui n'en fait pas un livre pour jeune fille- mais souci d'in extenso- dont des points pour es passages scabreux- mis à la fin une enveloppe avec ces passages composés de telle sorte que lorsque le lire broché sera donné à la reliure ces pssages puissent être mis en bonne place. 1603Edition - 1188 , 1ère publication / Casimir Stryenski chez Charpentier; 1911, Journal d'Italie, Paul Arbelet, &çÉÉ"- 1934- édition intégrale du journalChampion? 1955 Ed. du Divan , d'où tome en Pléiade, 1981, Pléiade en deux tomes en Pléiade par del Litto.

GRAVELEUX; (Chasseur vert, 1807) ai foutu la fille d el'hôte pour la première fois, et ai commencé à écrire ceci vers 4 heures. 483 OI 1

GRAVITÉ - comique pour qui a la manie d'observer- 638 OI 1

GRENOBLE - empoisonné/ par l'empoisonnement par l'ignoble.

GRENOBLE - J'ai plus vécu dans cette journée que dans deux mois de mon voyage de l'an XI à Grenoble. 286 OI 1

GRENOBLE - L'homme de génie (dans le genre de Voltaire) sera toujours un méchant à grenoble 259 OI 1

GRENOBLE - (1814) Joural de mon trsite séjour à grenoble - doit s'y rendre , lettre du moinistre de l'intérieur -Ma raison me dit bien qu'on ne doit pas être plus petit et plus bête à Cularo que dans une autre ville de vingt-deux mille âmes ; mais je sens infiniment plus les mauvaises qualités des gens doont je connais trop bien la vie antérieure 902 OI 1 LLié à l'aigreur dues aux railleries sur l'auditeur au CE "de Beyle" 1553 OI 1

GRENOBLE ; Les Allemands jurent en levant deux doigts de la main / dessin/ Ces cérémonies me font toujours mal, en me rappelant l'ignoble Grenoble. 496 OI 1

GRENOBLE- séjour à grenoble-d'abord logé chez soon père puis dans une chambre loué :: J'ai eu dans cette chambre quelques moments de solitude qui sont le moins infecté d'ennui et d'envie de vomir morale que j'ai passés à Grenoble 902 OI 1

HAPPY FEW- tiré d'un roman de Goldsmith Le Vicaire de Wakefield (entre 1166 et 1175 OI 1)

HOLLANDAIS - Un âne dit Lichtenberg est un cheval traduit en hollandais 481 OI 1

HUMOUR - … par exemple un homme qui, de derrière une porte vitrée, aurait vu l'anecdote précédente …] aurait éclaté de rire 189 OI 1

HYPOCRISIE - cela joué en partie 226 OI 1

HYPOCRISIE - Cependant, je crois que c'était le moment de parler demon amour ; mais il fallait une tournure adroite, de l'esprit joué, et j'étais tout âme. je tremblais un peu et je souppirais (c'était en partie joué, et j'augmentais la nature) 271 OI 1

HYPOCRISIE ; Dans le fait tu es toujours le même. Tu ne sais pas feindre. 351 OI 1

HYPOCRISIE ; On peut feiindre un mois, deux mois, mais on revient à son vrai caractère 475 OI 1

IMITATION - Qu'on ne croie pas que je veuille copier, mis sans 'abaisser on peut rendre des idées partout. 837 OI 1

IMPORTANTS - le ridicule de jouer l'écrasé d'affaires 646 OI 1

INCOMPREHENSION - (d'un ami de mauvaise qualité ) On ne peut paraître droit dans un miroir gondolé. 710 OI 1

INDIGNATION ; Mon bonheur a augmenté par la perte de ma vertueuse indignation. " 376 OI 1

INFLUENCE GEOGRAPHIQUE Voir MARIN, coteau- plaine- bord de mer 720 OI 1

INFLUENCE REVULSIVE - Délaharpiser dégagnoniser mon goût (// les joliesses du 18e siècle, la belle litttérature) derousseauiser 152 0I 1

INFLUENCE REVULSIVE - Délaharpiser dégagnoniser mon goût (// les joliesses du 18e siècle, la belle litttérature) derousseauiser 152 0I 1

INTENSITÉ - J'ai plus vécu dans cette journée qu'à grenoble en deux mois 253 OI 1

ITALIE - Cette élévation de sentiment qui rendent l'Italie nécessaire au bonheur. 625 OI 1 L'Italie est pour moi la patrie, tout ce qui me la rappelle touche mon ccccccœur. / plaisir à entendre parler une femme en italien 634 OI 1- - l'arte di godere, l'art de jouir de la vie m'y paraît deux siècles en avant de paris 736 OI 1 mes chers Italiens 792 OI 1(septembre 1813) Au moment, où ce matin, nous avons aperçu le d^ôme de Mila, je songeais que mes voyages en Italie me rendent plus original, plus moi-même. J'apprends à chercher le bonheur avec plus d'intelligence 881-882 OI 1 - Les Français continuellement en scène/ Le Milanais plus naturel et plus hreueux 747 OI 1 -égouts de MMilan 743-744 OI 1

ITALIE- dans le plus beau pays du monde 5 OI 1 La pluie me dispose à cette divine tendresse que je sentais en Italie 89 OI 1// on ne s'y vante pas d'avoir eu une femme - elle vous a fait plaisir ? je m'en réjoui avec vous/ 97 OI 1

ITALIENS 558 OI 1

JOURNAL (sept 1813, sortant de Breda) Ton affaire est-elle de vivre ou de décrire t a vie ? Alinéa. Tu ne dois faire dans ce journall qu'autant que cela peut t'aider à vivre da grande.. Alinéa. J'ai retrouvé toute mon âme. (en grand homme) 888 OI 1

JOURNAL - perdu en Russie mon journal de 1806 et 1807 835 OI 1- Je suis né violent ; pour me corriger on m'a conseillé de me connaître moi-même. 655 OI 1

JOURNAL - pour dépisterles indiscrets Mme daru est Mme de Saint-romain? Mme Delaître, la dame du Val-de-grâce, lady Charlotte? Me de S? Mme de R etc. 1361 OI 1

JOURNAL Une idée m'a frappé, et je l'écris parce que je sens qu'elle s'en va 498 OI 1

JOURNAL ; (1807) J'ai couru un grand danger ce matin : brichard a lllllu le comencement de mon jourla heureusdment pas jusqu'au bas de la première page. 474

JOURNAL- S lui (à Crozet) lègue les manuscrits du Journal, il n'y trouve rien d'intéressant ; sa veuve a la bonne idée de les dépser à la bibliiothèque de grenoble.

JOURNAL-ÉDITION ; connu seullement à la fin du XIXe siècle, manuscrit recouvert d'une couche de poussière-bibliiiothèquede grenoble - texte forêt vierge, fouillis inextricable pour les beylistes -compliqué par le jeu de cache --cache auquel joue Stendhal-cryptographie--Stryienski montrera d'abord grâce à ce journal les contrevérités de Romain Colom Cin q volume dans l'édition des OC de Champion 1923-24 -supprime les dessins et la "pornographie".Martineau est le premier à en montrer 'intérêt l'adolescent obstiné qui tenait la plume. ed du Divan qui passe en Pléiade (OI en un seul volume) Del Litto ajouterai tout ce qui a été écrit sur les marges ou les pages blanches des livres de la bibliothèque de St. (OI en 2 tomes).

JOURNAL-OBSERVATION - Ce n'est qu'un journal destiné à m'observer moi-même, nullement intéressant pour les autres 517 OI 1 / par pridence, ne sachant pas où mettre ses papiers, change les noms, pas de politique / 517 OI 1

JOURNAUX - Il y a un mot que la lecture des journaux français me fait toujours prononcer : cochon ! ç"À

JUIF - de toutes nos connaissances de <brunswick, le seul qui ait réellement de l'esprit c'est Jacobsohn. Il joint à son esprit toute la finesse d'un juif qu'il est, et deux millions. 487 OI 1

JUIFS ; Mon conducteur me dit Alinéa "refus des jjuis" 446 OI 1

LA FONTAINE - Je suis étonné du talent de La Fontaine pour peindre. LA Fontaine et pascal, voilà les deux hommes qui m'ontjamais inspiré le plus d'amour. Je voudrais mêmer au style tout puissant de Pascal quelques morceax de douceur dans le genre du bon fénelon. 76 OI 1

LIBERTÉ DE MŒURS- (Marseille ?) Au reste toutes les femmes ici ont des amants au vu et au su de tout le monde 387 OI 1

LIBERTÉ DES MŒURS- Les nobles vénitiens en 1740 quittaient le masque pour aller au Sénat, et en sortant du Sénat montaient avec une fille dans leur gondole (de brosse) 826 OI 1

LIMITE- Et rarement nous sommes assez bien avec un homme pour ne pas voir en agissant avec lui la limite qu'il ne faut pas passer 192 OI 1

LONS-LE-SAUNIER - 851

LOURDEUR; Depuis quinze jours, j'ai pris insensiblement l'habitude de ne plus rien dire à Mélanie, dégoûté de sa lenteur et de ses propos qui, après s'être fait attendre deux minutes, ne signifient rien de frappant 372 OI 1

LUCIDITÉ ;Il ne faut pas que le mépris des hommes m'entraîne trop loin 351 OI 1

LUCIDITÉ- J'ai besoin de méditer un peu sur ma conduite. je le fais la plume à la main, c'est diminuer l'influence des passions sur les jugements qu'on porte sur soi 288 OI 1

M'exercer à me rappeler mes sentiments naturels, voilà l'étude qui peut me donner le talent de Shakespeare. 267 OI 1

MAGASIN D'IDEES- avec augmentation de mon magasin d'idées 885 OI 1

MALADIE VENERIENNE- / grosse bamboche/ Je fais ça à la grosse fille brune du St [ un blanc] et à Théréson. Elle est charmante, mais on a dit à Trichaud qu'elle avait la vérole. 434 OI 1 Je n'ai pas encore la vérole aujourd'hui, samedi. 434 OI 1 dimanche, la vérole ne paraît pas encore. 434 OI 1

MALADIES VENERIENNES - Le docteur Bayle me dit qu'encore trois ou quatre chausse-pisses, je ne pourrais plus pisser qu'avec une sonde. 641 OI 1 (bilan 1810) Mais aussi pas de vérole cette année, et en 1809 une chaude-pisse et deux véroles 652 OI 1 aussi 1017 sq

MALADIES VENERIENNES- - Ne la baisez pas elle a la chaude-pisse, 210 OI 1, un ami lui dit que Louason a le mal français 220 OI 1

MALADIES VÉNÉRIENNES- Longtemps les exégètes ont pensé que S avait attrapé la vérole à 17 ans en Italie et qu'il la traîna toute sa vie. Réserves d'Ernest Abravanel, ancien pharmacien "Note sur la santé de Stendhal", Revue thérapeutique, n° 4 1956. Robert Soupault, docteur, ancien chirurgien des hôpitaux de Paris (Stendhal intime, 1975) réserves : l'usage continue du mercure n'est pas une preuve, ps un argumentsuffisant. 1137 OI 1

MARCHESE- (référense à l'habit rouge des marchis, termes italien pour parler des règles des femmes) Elle, je crois, il marchese. 210 OI 1

MARIAGE - ce serait un enfer pour moi 822 OI 1 - Quel ennui pour moi que la soociété obligée ! Et que je suis peu fait pour lamariage. 913 OI 1

MARINS - les habitants des côtes doivent avoir l'esprit moins étroit que les habitants de l'intérieur [.] La conversation du matellot fatigué rentré au port est moins bête que celle du otaire de Bourges. 676 OI 1

MAXIME - Le meilleur secret pour ne jamais tomber, c'est de ne jamais marcher ou c'est de rster toujours assis. 930 OI 1

MÉDIOCRITÉ ; Stérilité d'idées -respect du pouvoir - (femmes des pièces de bois, des masses dénuées de vie 482

MEDIOCRITÉ- pas le moindre sentiment quifait du bien à l'âme 633 OI 1

MELANCOLIE - A Angela une lettre d'amant malheureux qui paraît détestable à A : ; Est-ce que vous écririez ça si vous étiez mlheureux. 808 OI 1

MELANCOLIE - près avoir vu Othello) Le cœur me démangeait intérieurement ; j'aurais eu une vive jouissance à me donner un cooup de poignard. En revenant, j'ai bien senit le plaisir de la mélancolie - 252 OI 1

MÉLANCOLIE Il faut avouer que je suis le plus grand nigaud ; je mets tout mon plaisir à être trsite. 469 OI 1

MÉLANIE (mars 1806) J'écris sans goût une lettre pour cette bonne Mélanie. 397 OI 1

MÉLANIE - (Guilbert Nom de théâtre Louason) note en OI 1212 / -Madame n'y est pas - sans doute avec M. Blanc/ 249 LOUASON Ne serait-elle qu'une fille comme tant d'autres ? Ce matin elle m'a fait remarquer un beau bonnet Alinéa. E un rè ? è un birbante ? (Est-ce un roi, est-ce un brigand? Matrimonio Segreto). 286 OI 1

MÉLANIE - Elle trouvait si bon qu'elle en pleurait 313 Cette fille qui est peut-être une grne âme 314 OI 1/ M. Le Blanc/

MEMOIRE Je ne me méfie pas assez de la mémoire des sots, c'st le côté par lequel ils réparent leur sottise. 498 OI 1

MÉMOIRE - le manque absolu de mémoire pour ce qui ne m'intéresse pas 710

MÉMOIRE- Toutes nos erreurs vinnent de nos souvenirs. c'est donc un immense avantage d'avoir une bonne mémoire. 363 -364

mépris des hommes; augmenté en mars 450 OI 1

MOA / pas de plan pour les livres, mais sans cesse des plans de vie // voir RÉSOLUTION

MOI- Je ne ppus être bon, si je ne suis jamais bonnnn, que dans ce que je tierai de mon cour. 907 OI 1

MONARCHIE - avilissement de la France -l'entrée du roi et ses premiers actes (juillet 1815) Le parti del'éteignoir triomphe 941 Je ne rentrerai de longtemps dans un pays sans liberté et sans gloire 942 OI 1

MONDE - / achat d'une canne avant d'aller chez Mme Pietragrua (1811)/ j'ai pensé qu'une canne me rajeunirait de quatre ans. cela a fort bien réussi ; je me suis trouvé avoir dans la main une douzaine de toours de canne qui prouvent, à n'en pas douter, un homme du grand monde et une homme à femmes. Ainsi, je n'ai plus eu les mains derrière le dos, à la papa. 742 OI 1 - je me suis trop livré au plaisir de trvailler, et ne me suis pas assez répandu 605 OI 1 qu'il me faut une maîtresse de vingt-cinq ans, et intrigante, pour me former 607 OI 1 Qu'il me faut me lier davantage 608 OI 1 - Mon caractère s'oppose à ce que je cultive une société. c'est donc en vain que je serai présenté. 673 OI 1- la bonne musique me fait penser à mes torts (visites à faire) entre 671-672 OI 1

MONDE - celui quicherche des véritésmorales heurte 559

MONDE - Cette société me fait mal (Allemagne, 1807) 476 OI 1

MONDE - Tout semble fade lorsqu'on sort d'un pays où l'on poivre et sale beaucoup. une des causes de l'ennui que l'homme du monde ressent en province. 448 OI 1

MONTAIGNE- Son style peint supérieurement son caractère. C'est peut-être le style français qui a le plus de coloris. 143 OI 1

MORALE -et littérature - que je m'absitendrai d'enlever une jolie femme parce que tacite flétrit ce crime. 508 OI 1

MORALE-CREATION - On découvrirait demain que Cervantès était le lusodieux scélérat, que cela n'ôterait pas un grain de mérite au Don Quichotte. 853 OI 1

MORT -avec la santé me revient le mépris de la mort 961 OI 1

MUSIQUE - Il me semble que la musique n'a pas de beau idéal. 826 OI 1 - La musique bouffe accélère les mouvements de mon sang. c'est un effet dont mon corps a apparemment besoin, car cette musique-là seulement faitmon bonheur. Alinéa. Voilà un effet auquel la peinture ne peut atteindre 928 OI 1 - la bonne musique me fait penser à mes torts (visites à faire) entre 671-672 OI 1

MUSIQUE- (juin 1801) quitté mn maître d'armes et de clarinette. 15 OI 1

NAPOLÉON - Bonheur de la France si N n'avait été renversée qu'en 1824 /947- L'apparition de l'Empereur a mûri de dix ans la fermentation de la France. En elle est heureuse. Elle a épargné à la France un peu de sang et beaucoup d'avilissement moral . 947 OI 1

NATURE - grandes cènes de la nature elles agissent sur moi comme une bnne musique 669 OI 1

NATUREL - Ce que ces animaux ont d'excécrable, c'est de forcer à prendre un rôle, d'empêcher d'être naturel 638 OI 1

NATUREL - Puisque je ne puis être assez de sang froid pour avoir qque esprit, être au moins tout bonnement moi-même pour avoir la grâce du naturel 222 OI 1 Je commence à reconnaître l'avantage de mon esprit naturel et point appris, sur l'esprit récité de Crozet, Edouard et même Pacé ; au bout de deux mois on en voit le fond . … l'esprit naturel, celi qui est inventé à chaque innstant par un carctère aimable sur toutes les circonstances de la conversation 258 OI 1

NATUREL ; j'ai pensé que dans l'état de complication ou est la société, le sentiment naturel n'étant presque plus écouté 352 OI 1

NEOLOGISME (un sot lui ayant parlé du café comme d'une nourriture agrassante) Lorsque es animaux n'ont pas une idée nette, ils inventent un mot nouveau 906 OI 1

NOBLESSE ; (Alex. Mal.) Il n'aura jamais de noblesse ni de profondeur dans la manière de voir. Il est allé en Italie infecté de tous les préjugés grenoblois. 410 OI 1

NOURRITURE ; Remède souverain contre l'amour : manger des pois. 499 OI 1

OBSERVATION - La timidité est peut-être une qualité nécessaire à un observateur. Elle lui fait voir les nuances de chque chose, illes voit avec exacttiitude parce qu'il les pède. Alinéa. Un homme hardi entre dans un salon, il ne donne son attention qu'à la maîtresse de maison, souvent à rien. 819 OI 1 Alinéa. Quand j'y entrais autrefois, tout me frappait jusqu'à la position des chaisesAL Je croirais donc qu'une timidité doont onse corrige peu à peu est utile à l'observateur. 819 OI 1 - Hier pour faire mon devoir de voyageur, j'ai été chez une fille qui s'est trouvée au-dessous du médiocre 943 OI 1

OBSERVATION / hais … ?/ Cependant pour satisfaire ma passion principale il me faut des ennuyés 469

OBSERVATION ; Voilà la raison qui me fait espérer que j'aurai qqu talent. j'observe mieux, je vous plus de détails, je vois plus juste, même sans fixer mon attention… 456 OI 1

ORTHOGRAPHE - Quand j'invente, ne pas chercher l'orthographe ; cela dévie l'attention et nuit par conséquent 897 OI 1

PADOUE - La gaieté, la facilité des mours rendent ce pays fort préférable à Milan 936

PARIS - Saleté des rues -prosopopée «Vous êtes des barbares, vos rues exhalent une odeur infecte, vous ne pouvez pas y faire un pas sans être couvert d'une boue noire, cette boue qui donne un air dégoûtant au peuple obligé de marcher à pied. .........égout au milieu de la rue alors quà Milan sous la rue. 743-744

PASCAL-- Je suis étonné du talent de La Fontaine pour peindre. LA Fontaine et pascal, voilà les deux hommes qui m'ontjamais inspiré le plus d'amour. Je voudrais mêmer au style tout puissant de Pascal quelques morceax de douceur dans le genre du bon fénelon. 76 OI 1

PASSION - /mesure du degré - quantité de vie qu'on serait prêt à sacrifier- mais tout le monde n'accorde pas la même importance à la vier - 398 OI 1

PASSION - 813 Depuis quarante jours je cherche en vain mes ancinnes passions. je n'ai plus que des réminiscences...Cet état de mort morale est-il un effet nécessaire d'une lutte de six mois avecle dégoût, le malaise et le danger ... Quels sont les moyens les plus prompts de sortir de cette vieillesse prématurée 845 OI 1

PASSION - un ami - Vous êtes tout passion 198 OI 1 Voir ERETHISME Vous avez trop d'âme. 235 C'est un salpêtre (très vif) 244 OI 1

PASSION -Nous parlions de moi, que j'aurais de l'esprit à vingt-huit ans : Alinéa. «Vous perdriez alors votre première qualité, la véritable passion qui se voir en vous 307 OI 1 Vous avez beaucoup de feu et l'âme grande (Louason) 307 OI 1

PASSION ; Vous bouillez encore 428 OI 1

PAULINE - Elle seule a l'âme assez grande pour comprendre la mienne 327 OI 1

PEDANTISME ; Me corriger du pédantisme car il y en un dans ce siècle, comme il y en avait un du temps de Molière. le nôtre est, je crois, de philosopher à perte de vue à propos de la moindre des bagatelles 91 OI 1 // grâce à tencin guéri de ce défaut . Il m'a montré l'homme du monde entier, il m'en a montré le cœur. Il m'a nourri de cette berlle règle ; être celui de tous les écrivains qui aura le moins offensé la vanité de mes lecteurs et cela avec l'air le plus naturel, sans qu'ils s'en aprçoivent car une sourde vous saitmauvais gré de parler haut si elle s'en aperçoit. 91 OI 1

PEINTURE - (madone Andrea del Sarto) C'est une beauté bien moderne, bienexistant, on sent le plaisir qu'on urait à faire céder le peau de ces joues charmantes pr le poids d'un baiser. 912 OI 1

PEINTURE - Je me dis toujours quand on me fait de grands éloges d'un tableau d'un grand ma^ître : «Si je le trouvais au coin de la rue, y ferais-je attention ?» 772 le langage des choses muettes 787 OI 1

PERE - le bâtard -je me regardais comme Gagnon et je ne pensais jamais aux Beye qu'avec […] répugnance - thème de la bâtardise Fabrice - -biblliographie 603 et note OI 1 - vilain scélérat / il lui avait promis 3000 F pour quitter l'état militaire- il rêve d'un tribunal avec un jury constitué par six grands hommes existants pour juger son père objectivement son père - il regrette que Fraanklin soit mort - Chd, Tracy 190 OI 1 L'abandon insensible où me laisse mon père et divers traits de sa vie que je rassemble me font penser qu'il pourrait bien n'être qu'un tartuffe dont l'unique but serait l'argent. / pas de générosité/ Quelle différence si j'avais eu mante pour père ! 134 OI 1(suite à une promesse de 1000 écus nontenue,1885) Si mon père m'eût mis, comme Jean-jacques, aux Enfants-trouvés, en supposant toutes les chances du hasard contre moi, il est impossible que je fusse plus malheureux que je le suis actuellement.

PERIER - homme régi par ses idées qui comprend difficilement celles des autres 423 OI 1

PETIT-BOURGEOIS ; La classe la plus ridicule en france est celle du peitit-bourgeois casanier, vivant de ses rentes. 142 OI 1

PHYSIQUE - C'est un homme qui a cet embompoint qui elpêche de penser 745 OI 1

PIETON-VOITURE - 671

PONDICHERY- fortune assurée Ne vaudrait-il pas mener huit ans cette vie que de languir toute sa vie dans un bureau. 277 OI 1

POSTERITÉ - Voilà vu ce public choisi et peu nombreux à qui il faut plaire. le cercle part de là, se resserre peu à peu et finit par moi. je pourrais faire un ouvrage qui ne plairait qu'à moi et qui serait reconnu beau en 2000. 167 OI1

POSTÉRITÉ - / y pense déjà à 22 ans/ 152 OI 1

POUVOIR (Allemagne, 1808) Non monsieur, je n'y ai poit de vanité ; j'admministre come je chasse, pour le pllaisir du succès, sans faire attentyion à mon habit. 507 OI 1

POUVOIR - Sagan - Depuis quarate-huit heures je fais le tyran 878 OI 1

PROSTITUÉE - Hier pour faire mon devoir de voyageur, j'ai été chez une fille qui s'est troouvée au-dessous du médiocre 943 OI 1

PROSTITUÉES - L'habitude des filles mène là. on se monte l'imagination chaque fois qu'on en tient une dans ses bras pour se figurer une femme plus touchante 193 OI 1

PROVINCE ; Tout semble fade lorsqu'on sort d'un pays où l'on poivre et sale beaucoup. une des causes de l'ennui que l'homme du monde ressent en province. 448 OI 1

PSEUDONYME - Dominique , pour la première fois- de Domenico Cimarosa / 1337 OI 1

PSYCHOLOGIE - (à Pauline) J'appelle cœur le centre des sentiments (désirs, peines, plaisirs, etc., etc.) et tête ou cerveau le centre des idées 95 (? OI) Cor I

PUBLIC- (retour du théâtre) Voilà vu ce public choisi et peu nombreux à qui il faut plaire. le cercle part de là, se resserre peu à peu et finit par moi. je pourrais faire un ouvrage qui ne plairait qu'à moi et qui serait reconnu beau en 2000. 167 OI1

RACISME - voir ELITE.

RAGE - pour son manque de dignité - être resté trop dans la loge de P - de m'$etre fait mépriser par la femme que j'aimais 751 OI 1

RECAMIER Mme - elle a l'air de demander pardon d'être jolie 647 OI 1

REPUTATION - (prostituée) / crainte que cela se sache. certainement ce n'est ps une infidélité. 943 OI 1

RESOLUTION - (en anglais) Ecrire le plan de conduite, et n'en rien dire à personne d'autre qu'à Pauline 325 OI 1 Triture-toi ferme à Marseille : et une fois que tu seras naturel, tu verras bien où tu iras […] plus de tendresse à la Rousseau 326

RESOLUTION - Sobriété / idem Pauline/ 1263 OI 1

RESOLUTION -AUTOEXAMEN- Faire incessamment l'examen de ma sconscience comme qui cherche à se former le caractère . 508 OI 1

RESOLUTION -effort sur lui (en voiture vers Toulon/ je m'exerce à rompre mon catactère de fer, à avoir l'air d'approuver les opinions que je déteste le plus) 441 OI 1

RÉSOLUTION - (on ne peut être supérieur en tout. Il faut cependant tâcher de se donner cette supériorité parce que, quoique jamais absolue, elle existe plus ou moins et est ordinairement la source du succès. 17-18 OI 1 / réfléchir avant de prendre un parti -ensuite opiniâtreté -"Donnons-nous des talents ; un jour je regretterai le temps perdu. 17 OI 1 Voir PÉDANTISME Pour être bien dans le monde, il ne faut pas vivre pour soi ; pour faire des ouvrges sublimes, il faut ne vivre que pour son génie, le former, le cultiver, le corriger, 85 OI 1 Se faire chaque jour cette question : "Ai-je assez ménagé la vanité de ceux avec qui j'ai vécu aujourd'hui" 96 OI 1 Il faut donc se forcer à travailler tous les jours 141 OI 1Délaharpiser dégagnoniser mon goût (// les joliesses du 18e siècle, la belle litttérature) derousseauiser 152 0I 1 Mes lettres étaient bien loin de montrer naïvement mes pensées, et je sens que ce que j'écris ici est encore phrase, n'est pas encore une pensée nette dégagée de toute enflure. Il me faut l'usage du monde pour cela, et pour l'usage du monde, de l'argent ; je sens que je suis fait pour la meilleure compagnie et pour la meilleure des femmes ; je désire trop ces deux sortes de chose pour ne pas m'en rendre digne 177 OI 1CARRICKS = préservatifs Avoir toujours des carricks (en anglais) 227 OI 1 (1805, Louason) Je crains d'être trop laid pour être aimé d'elle. je crains que cette peur me donne un air gauche ; il faut la vaincre. 261 OI 1

RÉSOLUTION - Règle de style générale et sans exception : être soi-même. OI 1 Cache ta vie 907 OI 1

RÉSOLUTION - Règme générale : me donner toujours le temps de réfléchir, quand on me parle, au lieu de faire l'olibrius et le marquis de comédie. 307 OI 1 me garder surtout de la moindre fausseté, qui détruit à jamais la grâce 308 OI 1

RÉSOLUTION ; Commencer mon recueil d'anecdotes 351 OI 1

RÉSOLUTION ; L'on dit : ; Tivollier est hereux dans sa famille. ne pas me laisser séduire par de tels bonheurs. 411 OI 1

RÉSOLUTION ; Lire toujours, étudier ce que les autres ont fait, rend paresseus. Se forcer à qque ouvrage ou il faille habituellement tirer de son propre fonds, inventer 425 OI 1

RÉSOLUTION-PLAN DE CONDUITE - Quelle est la meilleure manière, pour ma petite personne, de tirer partu des moments de froideur et de maladie. 500

RESOLUTION; Les dettes ont fait le malheur de Mirabeau et de Miss bellamy. Il faut bien garder d'en faire. jusqu'ici, j'ai haï jusqu'au nom de la prudence, je n'aimais que l'enthousiasme 395 OI 1 je crois que je ne me suis pas encore trouvé, je ne sais pas encore quel sera mon caractère ; avec l'ambition que j'ai, je croirai peut-être toujours que le bonheur est là où je ne suis pas, comme cela je ne serai tranquille qu'après avoir joui de tous. Modère cette disposition funeste. 397 OI 1 Me chercher moi-même, aller beaucoup en société, acquérir des talents pour le monde ou pour le travail avec daru, s'il m'appelle. j'ai le plus grand besoin d'un plan d'instuction. 398 OI 1

ROUEN - En général, c'est un excécrable trou, inérieur à Grenoble ; tout ce qu'il y a de plus contraire en grandiose. 675 OI 1

ROUGE ET LE NOIR- 1166 OI 1

ROUGE ET LE NOIR- 1166 OI 1

ROUSSEAU (plus malheureux) et je le serais en effet, si je n'avais jamais lu Jean-jacques, que j'ai lu malgré lui / son père/ et qui m'a donné le caracter loving and the great's love (trad. le caractère passionné et l'amour de la gloire) 170 Oi 1

ROUSSEAU (plus malheureux) et je le serais en effet, si je n'avais jamais lu Jean-jacques, que j'ai lu malgré lui / son père/ et qui m'a donné le caracter loving and the great's love (trad. le caractère passionné et l'amour de la gloire) 170 Oi 1

ROUSSEAU - je suis le contraire de J.-J. Rousseauen beaucoup de choses sans doute, et en particulier en celle-ci, que je ne puis travailler que loin de la sensation. ce n'est point en me promenant dans une forêt délicieuse que je puis décrire le bonheur ; c'est renfermé dans une chambre nue, et où rien n'excite mon attention, que je pourrais faire qque chose. 885 OI 1

ROUSSEAU - je suis le contraire de J.-J. Rousseauen beaucoup de choses sans doute, et en particulier en celle-ci, que je ne puis travailler que loin de la sensation. ce n'est point en me promenant dans une forêt délicieuse que je puis décrire le bonheur ; c'est renfermé dans une chambre nue, et où rien n'excite mon attention, que je pourrais faire qque chose. 885 OI 1

ROUSSEAU… Ermenonville / d'un homme qui, s'il avait su s'abstenir d'une malheureuse pédanterie, eût été le Mozart de la langue française et aurait produit un bien plus grand effet que Mozart sur le cœur des hommes. mais il voulait en être le léislateur et non pas les ravir. 592 OI 1

ROUSSEAU… Ermenonville / d'un homme qui, s'il avait su s'abstenir d'une malheureuse pédanterie, eût été le Mozart de la langue française et aurait produit un bien plus grand effet que Mozart sur le cœur des hommes. mais il voulait en être le léislateur et non pas les ravir. 592 OI 1

RYTHME - nécessité de moments de repos - Shakespeare dans macbeth 201 OI 1

RYTHME - nécessité de moments de repos - Shakespeare dans macbeth 201 OI 1

SCIENCE DE L'HOMME - Faire un journal nosographique où j'inscrirai chaque soit à l'article Vanité, les traits observés, à l'article Avarice les traits d'varice, enfin sous le titre de chaque passion, état de l'âme, etc. ce que j'aurai observé/ signes frappant mon esprit et doublant les forces de mon esprit 603 OI 1

SCIENCE DE L'HOMME - Faire un journal nosographique où j'inscrirai chaque soit à l'article Vanité, les traits observés, à l'article Avarice les traits d'varice, enfin sous le titre de chaque passion, état de l'âme, etc. ce que j'aurai observé/ signes frappant mon esprit et doublant les forces de mon esprit 603 OI 1

SCIENCE DE L'HOMME - Les jouissances de vanité existent donc à peine pour moi ;je ne les considère un instant que poussé par le désir universel de connaître tout ce qui se passe dans l'homme 245 OI 1

SCIENCE DE L'HOMME - Pour connaître l'homme, il suffit de s'étudier ; pour connaîtreles hommes, il faut les pratiquer 578 OI 1 nosographie des passions et des états de l'âme 603

SCIENCE DE L'HOMME - Tâcher de voir la vraie nature. Voilà la base de tout pour moi : plaisirs, gloire, bonheur. 91 OI 1

SCIENCE DE L'HOMME - Tout ce qui m'éloigne de la connaissance du cœur humain est sans intérêt pour moi 711 OI 1 Le but de mon voyage , comme on voit, est uniquement de connaître les hommes 721 OI 1

SCIENCE DE L'HOMME ; Il me semble qu'actuellement j'observe mieux : la Logique m'a rendu les plus grands services. 369 OI 1

SCIENCE DE L'Homme - J'aiu la mauvaise habitude de génraliser sur le champ mes remarques 505 OI 1

SCIENCE DE L'HOMùME ; Les plaisirs les plus vifs que j'ai eux m'ont été donnés par la conscience de mes progrès das la connaissance du monde dans le genre Duclos. 471 OI 1

SEINS - une femme à gros têtons 823 OI 1

SENSIBILITÉ - (Tuileries, 1804/ passe une femme qui avait dans l'ensemble des yeux un trait de ressemblance bien léger avec Victorine. cela m'a remué ; j'ai été deux secondes hors de moi. 101 OI 1

SENTIMENT ; Il n'y a qu'une loi en sentiment. C'est de faire le bonheur de ce qu'on aime. 330 OI 1

SERMENT - Tout serment fait dans un moment d'exaltation n'est-il pas nul 199 OI 1

SIMPLICITÉ- (Souvenirs de Mme de genlis) Le livre m'a confirmédans le dessein d'être simple, naturel et vrai dans le monde. 65 OI1

SIMPLICITÉ- A force de chercher la simplicité de fénelon, on peut parvenir à ôter la couleur. 918

SINCERITÉ DANS LES SALONS - Dire tout bonnement ce qui me viendra, le dire simplement et sans aucune prétention ; fuir toujours de faire un grand effet dans la conversation 117 OI 1

SOTS- grenoble ; Si je sais enfin raisonnablement, je puis tirer du plaisir même des effoyables sots qui peuplent ce cher pays 315 OI 1

SOTTISE - Plus un homme est sot, plus est de niveau avec le monde 268 OI 1

SOURIRE - (1804) Le sourire de théâtre, où l'on montre les dents mais où les yeux ne sourient pas : le sourire de Picard. 97 OI 1

SPLEEN - (1813)Ma froideur continue de pus belle. L'absence de passion m'a scié aujourd'hui. Je crois que ma froideur vient de ce que je ne connnçois point de biens plus élevés que ceux dont je jouis. Voilà le caractère de spleen. Mais probablement j'en sortirai bientôt855 - mais incertutude sur son état politique id

STYLE (Mme de Staël) Ce style tendu dont le moindre défaut est de vouloir commander sans cesse l'inspiration 657 / si on traduit en style naturel = idées communes ou sentimenstexagérés.

STYLE (Mme de Staël) Ce style tendu dont le moindre défaut est de vouloir commander sans cesse l'inspiration 657 / si on traduit en style naturel = idées communes ou sentimenstexagérés.

STYLE - Je trouve froid ce que j'ai écrit dans l'enthousiasme 921 Je ne m''occupe que de style. Il y aurait trop à dire du fond des choses, et je me fiche de ce fond. Je suis bien résolu à déraciner chez moi toute idée politique. je méprise autant les gouvernés que les gouvernants, et c'est toujours le dernier observé qui me semble le plus haïssable. 923 OI 1-- achat du premier voL. des Confessions, le volume d'Émile où est Sophie, -relier. je mettrai sur la première page sept à huit vérités, que je lirai chaque jour en forme de prière du matin. 609 OI 1 mais dois-je en tout parler comme Rousseau. c'est une question qui m'inquiète 617 OI 1

STYLE - Je trouve froid ce que j'ai écrit dans l'enthousiasme 921 Je ne m''occupe que de style. Il y aurait trop à dire du fond des choses, et je me fiche de ce fond. Je suis bien résolu à déraciner chez moi toute idée politique. je méprise autant les gouvernés que les gouvernants, et c'est toujours le dernier observé qui me semble le plus haïssable. 923 OI 1-- achat du premier voL. des Confessions, le volume d'Émile où est Sophie, -relier. je mettrai sur la première page sept à huit vérités, que je lirai chaque jour en forme de prière du matin. 609 OI 1 mais dois-je en tout parler comme Rousseau. c'est une question qui m'inquiète 617 OI 1

STYLE - Mon style aura un caractère particulier en se moquant un peu de tout le monde, sera juste et n'endormira pas. 508 OI 1

STYLE - Mon style aura un caractère particulier en se moquant un peu de tout le monde, sera juste et n'endormira pas. 508 OI 1

SUICIDE - /+ jours de mélancolie, de tendresse - ancienne maladie / Pour peu qu'elle devienne habituelle, ne trouvant point une Julie dans la femme que le hasard me fera aimer, je me brûlerai la cervelle 321 OI 1

SUICIDE - J'ai euquelques idées de finir, comme un jocrisse, par un coup de pistolet. 916 OI 1

SUICIDE - Sans l'étude, ou, pour mieux dire l'amour de la gloire qui a germé dans mon sein malgré lui, je me serais brulé la cervelle cinq ou six fois 189 OI 1

SUPERIORITÉ ; (on ne peut être supérieur en tout. Il faut cependant tâcher de se donner cette supériorité parce que, quoique jamais absolue, elle existe plus ou moins et est ordinairement la source du succès. 17-18 OI 1

SUPERIORITÉ- La supériorité excite la haine la plus irréconciliable. OI 178

TATILLONNAGE - Nous parlons beaucoup d'un défaut général particulier à la nation française, que nous désignons jusqu'à nouvel ordre par le nom de tatillonnage. Alinéa. C'est une extrême attention et importance de vanité donné aux moindres détails. 557 OI 1

TIMIDITÉ - femme parlant de sa jeune ferveur Il a besoin de se blaser "Je commence à être moi-même que lorsque je suis accoutumé, blasé comme elle dit 176 OI 1

TIMIDITÉ - La timidité est peut-être une qualité nécessaire à un observateur. Elle lui fait voir les nuances de chque chose, illes voit avec exacttiitude parce qu'il les pède. Alinéa. Un homme hardi entre dans un salon, il ne donne son attention qu'à la maîtresse de maison, souvent à rien. 819 OI 1 Alinéa. Quand j'y entrais autrefois, tout me frappait jusqu'à la position des chaisesAL Je croirais donc qu'une timidité doont onse corrige peu à peu est utile à l'observateur. 819 OI 1

TIMIDITÉ- (après une journée avec Mélanie) Si j'avais osé, je l'aurais eue. 323 OI 1

TRAGÉDIE ET COMÉDIE; Que la tragédie est le développement d'une action et la comédie d'un caractère 84 OI 1

TRAVAIL - je dois me défier desprétextes que je me donne pour ne pas mettre la main à la truelle. 885 OI 1

VANITÉ (Mirabeau/ la vanité ne le gouvernait pas mais plut^ôt l'amour des plaisirs / 102 OI 1

VANITÉ- Se faire chaque jour cette question : "Ai-je assez ménagé la vanité de ceux avec qui j'ai vécu aujourd'hui" 96 OI 1 Il me semble que les deux caractères de ce siècle sont l'égo¨îste et le vaniteux OI 1 145 / observe Adèle faisant sa toilette lui dans l'ombre, elle éclairée cupidité sécheresse, absence de passions douces et même de cruuauté . -il l'a aimée croyant être aimé cette soirée a tué mon amour 220 OI 1

VANITEUX (1804) - projet d'une pièce sur ce type , 1175 OI 1 les savants ne cherchnt dans leurs connaissances que la vanité satisfaite -Je n'y cherche que l'utile 1181

VARIATION CHEZ UN ETRE -(inspiré de La Bruyère) Les héros ont leurs accès de crainte, les poltrons leurs instants de bravoure, et les femmes vertueuses leurs instants de faiblesse. 31 OI 1

VENISE - Ce pays, dans l'état actuel, est encore le plus gai d'Europe. la facilité de faire connaissance y est étonnante. On s'assied à côté d'une femme, on se même sans façon de la convrsation, on répète trois au quatre fois ce procédé ; si l'on se pplaît on va chez elle, et en quinze jours, à la première fois qu'on va en gondole, on la branle 939 OI 1 S'occuper sérieusement chez soi, tout le matin n'est poinrt ridicule ici, au contraire Alinéa. Mon bonheur consiste à être solitaire au mileu d'une grande ville, et à passer toutes les oirées avec une maîtresse. venise remplit parfaitement lces conitions 940 OI 1

VERTU - / La plupart des hommes pensent à leurs intérêts, le poète à notre bonheur/ L'intérêt de l'homme vrteux s'accorde avec le nôtre par le moyen de la justice ; celui du poète est identique. 78 OI 1

VICTOIRE SUR P- 770

VICTORINE (Mounier), fille de Joseph Mounier elle a à deux jours près son âge-coup de fooufre- il ne se déclare pas mais écrit des lettres enflammées à son frèère (rennes) Amour de tête comme il va en connaître d'autres dans sa vie (Alexandrine, Earline 1141 OI 1

VIEILLESSE - Il n'y a qu'un moyen de faire supporter la vieillesse : c'est la gloire et une âme ardente. Alors elle vaut peut-être mieux que la jeunesse 219 OI 1

VIEILLESSE- Depuis quarante jours je cherche en vain mes ancinnes passions. je n'ai plus que des réminiscences...Cet état de mort morale est-il un effet nécessaire d'une lutte de six mois avecle dégoût, le malaise et le danger ... Quels sont les moyens les plus prompts de sortir de cette vieillesse prématurée 845 OI 1

VINGT ANS - (évoque Milan dans les mois qui suivent la bataille de Marengo Je n'avais jamais vu le monde, pas lle plus petit bout, mais en revanche j'avais senti tous les romans possibles. / Nouvelle Hél. et Liaisons dangereuses où il cherchait des émotions/ La platitude et l pédanterie de ses parents lui avaient gâté le mot vertu/ 737 De 1800 à 1803 veut passer pour un roué , ce qui est à l'opposé de son caractère. Personne n'a pitié de lui j'ai donc passé sans femmes les deux ou trois ans où mon tempéramenta été le plus vif. / Lombardie 17, 18, 19 ans. manque d'un ami pour le mettre dansles bras d'une femme. A marseille (1805-1806) le tête était déjà trop occupée pour que l'amour fût maître de tout : je commençais àà observer. regrets / si j'eusse été aimé àMilan mon caractère serait différent . 737-738 OI 1 un jour ue femme lui dira mais, c'est un roman.

VINGT ANS -première fois qu'il envisage de travailler pour vivre et être indépendnt 1243 OI 1

VOLONTÉ ; 12 août 1804, i ouvre un cahier avec en exergue "À la volonté ferme, au roi Frédéric II) 113 OI 1

VOLTAIRE- FREDERIC II ; Le premier esprit, le second grand caractère mis en position de le prouver 410 OI 1

VOYAGE - Le travail me manque toujours en voyage. ce qui me convient le mieux après, c'est une société gaie, où je ne joue pas le premier rôle. 943 OI 1 L'aspect sale sus lequel on découvre l'humanité dans ces Positions difficiles, en un mot ce que j'ai vu en Russie, me dégoûte des voyages un peu dangereux 943 OI 1-- Hier pour faire mon devoir de voyageur, j'ai été chez une fille qui s'est trouvée au-dessous du médiocre 943 OI 1

VOYAGE- Le but de mon voyage , comme on voit, est uniquement de connaître les hommes 721 OI 1

YEUX - Comment des yeux grands et même beaux peuvent-ils être bêtes. 824 OI 1 Les gens timides qui ont connu l'amour savent que l'on peut tenir une conversation tout entière (mais ce langage est affectif et non significatif), il n'esprime que la quantitté de bonheur, ou que l'on comprend), sans d'autre secours que celui des yeux que la sculpture ne peut exprimer 825 OI 1

‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚‚


MOTS CLÉS

OEUVRES INTIMES, tome 2 en Pléiade

DIRECTION DEL LITTO

OI2

******

Sans garanties du gouvernement pour l'orthographe et l'exactitude des citations.

********** Voir aussi fichiers HENRY BRULARD et SOUVENIRS D'ÉGOTISME**********

AFFECTATION - Toute affectation diminue l'homme 263 OI 2

ALLEMANDS - / pas sentiment du beau-niais-tendre,etc. 213 OI 2

ALLEMANDS 316 OI 2

AMBITION- Une préfecture de six mille âmes me dégrade/ accepterait pour démissionner bien vite/ 132 OI 2

AME GRANDE -Mécanisme en vertu duquel l'homme gai, évaporé, ne fait rien de grand 100 OI 2

AME RAPETISSÉE; L'attention aux cent petites choses est bien ce qui rétrécit ces gens-là 61 OI 2

AME- sale-sordideles générauxétant des modèles d'égoïsme sordide prêts à sacrifier leur vie pour de l'avancement et bien d'autrs choses que leur vie. Ces âmes sales et sordides donnaient eulement signe de vie quand le péril était extrâme. 277 OI 2

AMÉRICAINS- Les Américains ont tué l'amour et la joie 306 OI 2

AMOUR ; citation "L'amour vrai est aussi rare qu'un grand homme" 45 OI 2

AMOUR-REGLE- Ne jamais souffrir que son cœur soit ému par aucune attente en montant chez une femme. 29 OI 2

AMOUR; distingue amour passion, amour-goût,pllaisir physique, amour de vanité / distinctions qu'il reprendra dans de l'Amour - content de lui - 29 dec. 1819, day of genius 36 OI 2

AMOUR; Mme pasta "c'est une tuile qui nous tombe sur la tête. 71 OI 2

ANGLAIS - 320-321 - ne changent pas de parti 323-324 OI 2

ARCHET - femme comme un archet sur le cœur de l'homme

ARGENT- L'argent que je regrette. j'ai horreur de l'habitude de la friponnerie qui fera des traîtres à la prochaine guerre. 320 OI 2

ARMÉE- les générauxétant des modèles d'égoïsme sordide prêts à sacrifier leur vie pour de l'avancement et bien d'autrs choses que leur vie. Ces âmes sales et sordides donnaient eulement signe de vie quand le péril était extrâme. 277 OI 2

BALZAC - sans croire aux louanges exagérées de M. Balzac 398 OI 2

BETISE - La bêtise empêche de jouir de tout 217 OI 2

BIOGRAPHIES - se repend de les avoir écrites - vrai impossible à atteindre -Mme tracy "on ne peut atteindre au vrai que dans le roman 198 OI 2

BONHEUR - (14 août 1841) grande jie et peut-être la dernière de sa vie 422 OI 2

BONHEUR - Augmenter la masse du bonheur qui existe ici-bas, ne jamais faire de mal inutile 207 OI 2

bonheur - Il n'y a de bonheur constant que par le travail 172 OI 2

BONHEUR; Le bonheur est contagieux. Si vous voulez être hereux, vivez au milieude gens heureux. (Milan) 8 OI 2

BOURGEOIS; Le bourgeois de Paris jouit tous les matins en regardant ses meubles. Ce serait là la base de son patriotisme. 112 OI 2

BRAVOURE- sècle pédant qui ne voit la bravoure que sous la moustache 137 OI 2

CHAGRIN; On ne se console pas des chagrins. on s'en distrait ; près une action désagréable, aller chercher un masque en pain d'épice. 104 OI 2

CHARLATANS; grâce à des industriels à 8000 fr. de rente qui consomment des lives et donnnent leur avis sur es choses littéraires sans avoir le temps de se former un avis 113 OI 1

CHARTREUSE - article de B - j'ai besoin d'y penser for eeling (sentir) this bonheur

CHATEAUBRIAND- ne peut pas dire que 2 et 2 font quatre mais embellit les vérités touteS inventées. 142 OI 1

CHATEAUBRIAND; Itinéraire- récit de voyage puant 109- Je n'ai jamais rien trouvé de si puant d'égootisme, d'égoïsme, de plate affectation et même de forfanterie sur les dangers de la mer…Au lieu de faire conaître le pays, il dit je et moi et fait de pettes hardiesses de style 109 OI 2

CIVILISATION; Le grand danger de la civilisation, c'est l'absence de danger. Voyez Paris. 4 OI 2

clarté;Quand aux idées proprements dites, j'aime mieux paraître un peu obscur à certaines gens que verbeux à d'autres. Ces livres sont faits pour peu de gens ; il faut de l'âme, l'amour de la beauté, etc. 90 OI 2

COMPLIMENTS- ce style j'y suis inférieur comme dans une cour où legrand mériite serait de jouer au bilboquet 246 OI 2

CONCISION; Il faut faire l'art en même temps que l'ouvrage. tantôt il semble que j'abrège trop, tantôt que je n'abrège pas assez. Inquiétude 99 OI 2

CRITIQUE- (Voltaire) - Il juge d'un auteur d'après les règles d'un autre. 337 OI 2 Rien n'est plus aisé que de faire vingt, trente quarante pages de critique spirituelle ou sublime, mais inventer et faire agir les personnages d'un conte est une bien autre affaire 349 OI 2

CRITIQUE; Un critique est un omme qui ne sent que les beautés dont il a déjà eu un exemple dans un auteur estimé. 66 OI 2

CRYPTOGRAPHIE- Aimes-tu mieux... 413 OI 2

DANGER;Le grand danger de la civilisation, c'est l'absence de danger. Voyez Paris. 4 OI 2

DÉTACHEMENT - Ce qui s'appelle se foutre carrément de tout. O happy state ! j'en suis bien près. 218 OI 2

EFFET- les traits d'âme font effet sur les assemblées nombreuses ; pour les petits cercles, au contraire, il faut des traits d'esprit à la Rivarol. 159 OI 2

EGOTISME; Itinéraire- récit de voyage puant 109- Je n'ai jamais rien trouvé de si puant d'égootisme, d'égoïsme, de plate affectation et même de forfanterie sur les dangers de la mer… Au lieu de faire conaître le pays, il dit je et moi et fait de pettes hardiesses de style 109 OI 2

ELEVATION; / précipices-clair de lune/ Il a été un temps où j'aurais admiré cette route : ce voyage m'aurait élevé l'âme… 72 OI 2

ELITE; Quand aux idées proprements dites, j'aime mieux paraître un peu obscur à certaines gens que verbeux à d'autres. Ces livres sont faits pour peu de gens ; il faut de l'âme, l'amour de la beauté, etc. 90 OI 2

EMPHASE - correction du style Laisserai-je le style qui m'a été inspiré par moncaractère pour l'enflure et le ronflant à la mode 399 Par amour pour la clarté et le ton intelligible de la conversation, qui d'ailleurs peint si bien, j'ai été conduit à un style qui est le contraire du sdtyle un peu enflé des romans actuels, style qui convient si bien 1 aux ignorants du cœur umaion 2. style noble cher aux ignobles enrichis 3 style à la mode inventé par les pauvres de pensée. 399 OI 2

EMPHASE (1834) -jeune fille assassinée à côté de moi. J'y cours, elle est au milieu de la rue ; à un pied de sa tête un petit lac de sang d'un pied de diamètre. C'est ce que M. Victor Hugo appelle être baigné dans son sang. 191 OI 2

EMPHASE -Je suis tout transporté d'admiration ; surtout l'absence d'épithètes et de longues phrases (en regard du Cid) 422 OI 2

EMPHASE- jeune fille assassinée à côté de moi. J'y cours, elle est au milieu de la rue ; à un pied de sa tête un petit lac de sang d'un pied de diamètre. C'est ce que M. Victor Hugo appelle être baigné dans son sang. 191 OI 2

EMPHASE; il manque tout ce que J.-J. Rousseau a dans les Confssions là où iln'est pas emphatique. 143 OI 2

EMPHASE; Quand aux idées proprements dites, j'aime mieux paraître un peu obscur à certaines gens que verbeux à d'autres. Ces livres sont faits pour peu de gens ; il faut de l'âme, l'amour de la beauté, etc. 90 OI 2

EPIGRAPHE- … augmenter lla sensation, l'émotion du lecteur 129 OI 2

EPURER- /(1835) Je veux qu'à paris, il ne me reste plus qu'à ôter/ 244 OI 2

ESPRIT - / dans un roman/ ilfaut jouer l'imbécile- comme brutus, il faut cacher l'esprit - ils craindraient d'être dominés. 164 OI 2

ESPRIT / passer pour un homme d'esprit (? plutôt sens d'intelligent/) Ce tort est un de ceux dont on ne se lave pas. 209 OI 2

ESPRIT ; L'homme d'esprit est celui qui dit des choses agréables, nouvelles pour vous et pour lui. 103 OI 2

FEMMES ENERGIQUES - Nous sommes prêts à faire la chose, ton mari arrive que lui dis-tu : va-t-en ! 358 OI 2

FRANCAIS; Le sublime d'un Français est de savoir une certaine recette, celle des bonnes façons, et de se moquer de ceucx qui n'ont pas cette recette. 58 OI 2

FRANCE- On a en Italie la vanité du but généralll, et non la vanitéde tous les instants comme en france. 280 OI 2

FRANCE- Une femme de Paris rougit de son intrigue et se cache ; ici une romaine se croit misérble et vieille si elle n'a pas d'amant 193 OI 2

FRANCHE-COMTÉ - Je suis au milieu des francs--Comtois que je trouve les gens les plus francs du monde 70 OI 2

GENEVE; 69-70 OI 2

GENIE- Outre une trentaine de grands peintres, il faut considérer que les médiocres ont copié. 137 OI 2

HAPPY FEW;Quand aux idées proprements dites, j'aime mieux paraître un peu obscur à certaines gens que verbeux à d'autres. Ces livres sont faits pour peu de gens ; il faut de l'âme, l'amour de la beauté, etc. 90 OI 2

INDEPENDANCE ; On ne peut avoir les plaisirs de l'indépendance et les profits de la bassesse. 89 OI 2

INVENTION - yeux très ouverts de l'homme qui invente 350 OI 2

INVENTION;L'homme d'esprit est celui qui dit des choses agréables, nouvelles pour vous et pour lui. 103 OI 2

ITALIE- Une femme de Paris rougit de son intrigue et se cache ; ici une romaine se croit misérble et vieille si elle n'a pas d'amant 193 OI 2

ITALIE-On a en Italie la vanité du but généralll, et non la vanitéde tous les instants comme en france. 280 OI 2

JUIF- yeux juifs 15 mars 1833 189 OI 2

LECTURE - dans l'excès de bonheur lire est bien difficile, cependant on s'ennuie à la longue si l'on ne lit pas 131 OI 2

MALADIES VENERIENNES 29 décembre 1819, blenora appranece, 36 OI 2

MENSONGE- / art comme beau mensonge/ ; Imitez la nature… Eh ! fichue bête, jusqu'à quel point ? Car une comédie, un tableau, n'est qu'on beau mensonge 121 OI 2

MENSONGE; Imitez la nature… Eh ! fichue bête, jusqu'à quel point ? Car une comédie, un tableau, n'est qu'on beau mensonge 121 OI 2

MER- grandit ls choses- un bourgeois dans la rue est ridicule - dans une barque on sympathise avec lui 227 OI 2

MODE;ROMANS … le vulgaire ne cristalise pas pour un roman, et réellement ne le sent as… 113 OI 2

MONTESQIIEU (5 dec. 1835) Ah ! Montesquieu est toujours mon homme et plus que jamais. 265 OI 2

MUSIQUE - Je m'aperçois qu'une musique est excellente lorsqu'elle me jette dans des idées de génie sur l'objet qui m'occupe actuellement. Cette rêverie est déliciieuse par ce qu'elle fait jouir de la supériorité de son esprit. 5 OI 2 je viens d'éprouver ce soir que la musique, quand elle est parfaite, met le cœur exactement dans la même situation où il est quand il jouit de la présence de ce qu'il aime et qu'il voit que ce qu'il aime l'adore. C'est--à-dire qu'elle donne le bonheur apparemment le plus vif qui existe sur cette terre. 42 OI 2 Mais j'ai éprouvé il y alongtemps quela musique parfaite comme la pantomime parfaite me fait songer à ce qui fait actuellement l'objet de mes méditations, et me fait venir des idées excellentes 42 OI 2 son effet anciennement reconnu, je veux dire celui de ma faire soner vivement à ce qui m'occupe.

PEINTURE; Outre une trentaine de grands peintres, il faut considérer que les médiocres ont copié. 137 OI 2

PETIT FAIT- jeune fille assassinée à côté de moi. J'y cours, elle est au milieu de la rue ; à un pied de sa tête un petit lac de sang d'un pied de diamètre. C'est ce que M. Victor Hugo appelle être baigné dans son sang. 191 OI 2

PETITESSE- / châleur d'âme, si âme il y a que pour resituer le nom ou l'époque d'un peintre de sixième ordre. 138 OI 2

PHRASÉ- M. e Saint-Simon n'a de profondément juste que ce qu'il faut pour faire une belle phrase à la Tacite/ bien différent de son contemporain bayle 273 OI 2

PHYSIQUE - acheter toupet, dentier, parapluie, cravates, bottes, habit de garde national 134 OI 2

PHYSIQUE- Lunettes d'yeux devenus plats 1er sept 1835 262 OI 2

PLAN - je ne fais jamais de plan avant ; cela me glace, ce faisant, ensemble la mémoire et l'imaination. 243 OI 2

PLAN- J'improvisais en dictant ; je ne savais jamais, en dictant un chapitre ce qui arriverait dans le chapitre suivant 398 OI 2

POISON à aqua tofana , sulfate de plom dont le goût ne se sent pas dans le café, les intestins deviennent minces comme du papier 359 Biblio 1195 OI 2

POLITIQUE ; (Milan) On y parle de politique (dans les loges de la Scala), mais c'est une politique héroïque, toute de guerre, d'exécution… et pas de chiffres, d'impôts, comme en Angleterre, donc une politique qui s'accorde avec la musique et l'amour. 8 OI 1

POLITIQUE ; / dire à M. Guizot -Monsieur, je crois qu'on mène le peuple comme les chevaux, en lui arlant beaucoup 133 OI 2

POLONAISE ; Dans les françaises, il y a qque chose qui casse le cou à l'imagination ; les Polonaises sont décidément les premières femmes d'Europe ; elles ont tout l'abord des Françaises plus une imagination orientale. 105 OI 2

POSTERITÉ-; car l'analyse du cœur humain avance (ce qui est difficile à comprendre en 1831 serA aisé en 1841) 143 OI 2

PRETRES - anticléricalisme- 125 OI 2

PROGRES -Danton corrompu - Sans lui nous avions en 1792 ce qui est arrivé en 1816 et cent fois pis.; d'ailleurs la civilisation retardée pour cinquante ans 291 OI 2

PROGRÈS-; car l'analyse du cœur humain avance (ce qui est difficile à comprendre en 1831 serA aisé en 1841) 143 OI 2

RELECTURE; Lire mes ouvrages m'attriste. Apparemment cela rappelle une passion morte 77 OI 2

RESUMÉ - Quelle différence : l'abrégé fait ppar qqun qui sit ou l'abrégé par qqun qui connaît les choses à demi. 256 OI 2

ROMAN - En 1839, personne n'oserait imprimer : En voici bien d'une autre. Alinéa. Il faut l'imprimer dans le roman puisqu'on le dit. 359 OI 2

ROMAN- Ce qu'on demandait au rman en 1740, c'était des événements singuliers. Donc l'abbé Prvost avait raison 283 OI 2

ROMAN- faire passer la nuit - un roman pour chaque classe de lecteur - influence de la politique sur le roman 363 OI 2

ROMAN- Fielding à la fois sentiments et action de plusieurs personnages; et Dminique d'un seul. 215 OI 2

ROMAN- Or qu'est-ce qu'un roman sans émotion ? 231 OI 2 Le roman doit raconter ; c'st là le genre de plaisir qu'on lui demande. la dissertation, la recherche ingénieuse à la La Bruyère, sont des dégénérations. 243 OI 2

ROMAN; Je ne pis me mettre de haute portée ou d'esprit dans le dialogue tant que je songe au fond. De là l'avantage de travailler sur un conte tout fait comme Julien Sorel. 255 OI 2

ROMAN; Mais Mme de La fayette a tenu que l'époque la plus favorable pour un roman, c'est cent ans avant le moment où l'on écrit. 95 OI 2

ROSSINI; La musique de Rossini est jolie, et quelquefois belle, mais jamais, jamais sublime. 35 OI 2

ROUSSEAU -JJR qui sentait bien qu'il voulait tromper, demi-charlatan, demi-dupe, devait donner toute son attention au style 283 OI 2

ROUSSEAU; … il manque tout ce que J.-J. Rousseau a dans les Confssions là où iln'est pas emphatique. 143 OI 2

SALETÉ - l'abbé Alfonsi 196 OI 2

SCIENCE DE L'HOMME; car l'analyse du cœur humain avance (ce qui est difficile à comprendre en 1831 serA aisé en 1841) 143 OI 2

STYLE--JJR qui sentait bien qu'il voulait tromper, demi-charlatan, demi-dupe, devait donner toute son attention au style 283 OI 2

TATILLONNAGE - ne jamais chercher à plaire au goût vétillard, mais oser ! 81 OI 2

TRAVAIL - Il n'y a de bonheur constant que par le travail 172 OI 2

VANITÉ- importance et vanité qu'ils apportent dans la défense d'une idée- 295 OI 2

VANITÉ- On a en Italie la vanité du but généralll, et non la vanitéde tous les instants comme en france. 280 OI 2

VERTU- Mémoires de La Fayette-mis en pratique- le moins de ma possible. vers 283 OI 2

VERTU-Augmenter la masse du bonheur qui existe ici-bas, ne jamais faire de mal inutile 207 OI 2

VOLTAIRE - Il juge d'un auteur d'après les règles d'un autre. 337 OI 2 manque de naturel de ses personnages lié au pamphlet 393 OI 2

VOLTAIRE -noir-méchant-puéril 253 OI 2


MOTS CLÉS

VOYAGES EN ITALIE dans la Pléiade

DIRECTION DEL LITTO

******

Sans garanties du gouvernement pour l'orthographe et l'exactitude des citations.

ACADÉMIE-Les hommes biizarres qu'un grain de folie porte à écrire, auraient pu braver les plaisanteries ; on inventa pour eux l'Académie française. Ainsi toute liberté dans les petites choses, tout imprévu fut chassé de France. VI 913

ACCENT--On dirait que le bonheur disparaît avec l'accent. VI 384 voir Toulouse

ADMIRATION Tout être qui n'a pas assez aimé un grand homme à dix-huit ans, pour dorer même ses ridicules, n'est pas faitpour parler d'art avec moi. VI 373

ADULTERE- /mœurs/ ... "je crois qu'il y autant de maris malheureux à paris qu'à Bologne, et à berlin qu'à rome. Toue la différence, c'est qu'à paris l'on pèche par vanité, et à Bologne à cause du soleil. VI 81

AFFECTATION -J'ai soutenu la conversation, pendant trois heures, avec ce jeune duc qui a deux cent mille livres de rente, et vingt-deux ans, et il ne m'a pas fait comprendre qu'il était duc. On dira en France que j'exagère. VI 17

AFFECTATION -jeune russe , imensément riche, qui n'aurait rien à changer à ses manières s'il était ruiné- VI 1066

ALLEMAND-"Les Allemands sesoont dit : "Les Anglais vantent leur Shakespeare, les français leur Voltaire ou lleur racine, et nous, nous n'aurions personne !" C'est à la suite decette observation que Goethe a été proclamé grand homme. Qu'a fait cependant cet homme de talent ? Werther. Car le faust de Marlowe, qui faitapparaôitre l'Hélène (de L'Illiade) vaut mieuxque le sien. VI 900 philosophie = j'aime à croire, qd on se met à croire à ce qui est désirable = absurde VI 900

ALLEMANDS - /onscurité --cela rappelle saint bernard prêchant enlatin aux germains qui n'y comprenaient pas un mot, et les convertissant par milliers. kant a renouvelé ce miracle. VI 129

ALLEMANDS - VI 118 obscurité de leurs écrits

ALTITUDE -(Suite à l'ascension d'une colline) Tous les vains intérêts des villes semblent expirer à nos pieds ; on dirait que l'âme s'élève comme les corps ; quelque chose de serein et de pur se répand dans les cœurs. VI 82

AMBITION- /21 février 1817 "je me sens possédé par ce noir chagrin d'ambition qui me poursit depuis deux ans. VI

AMÉRICAIN- How cheap ! How dear ! ce républicainabeaucoup d'esclaves VI 122

AMÉRIQUE - d'où je conclus que la démocratie est ennemie des beaux-arts. le citoyen de NY n'a pas le temps de sentir le beau, mais il en a la prétention. VI 933

AMÉRIQUE -- (france) "la nation s'avance au galop vers le bon sens américain VI 122 voir VI 627 Démocr.

AMÉRIQUE- Amérique venant montrer que l'on peut être heureux sans aristocratie -

AMÉRIQUE- rebelle aux arts VI 57

AMES PASSIONNÉES -Les pauvres brûlés sont toujours les mêmes, les âmes passionnées et poétiques. VI 679

AMITIÉ -La sympathie est comme tout autre chose : elle s'épuise. L'homme qui a cent amis ne peut pas les aimer comme s'il n'en avait que deux. VI 110

AMITIÉ- La ition social est invisible en amitié. VI 359

AMOUR -C'est un peu ce qu'en amour on appelle le coup de foudre. Un instant vous révèle ce dont votre cœur avait besoin depuis longtemps sans se l'être avoué à-lui même.

AMOUR "faure l'amour " en Itallie et à paris VI 210

ANECDOTES - si je transcriais d'autres anecdotes // à l'Anglais parlant de glace à un roi de Guinée- VI 351 , Idem VI 341 anecdotes probantes VI372

ANECDOTES - va-t-en ou bientôt tu ne pourras plus t'en aller- il faut boire ou manger-empereur faisant enfumer un hâbleur (marchand de fumée) -que le vendeur de fumée soit punipar la fumée - Anglais -maçons au Colisée "Il sera magnifique quand il sera finiVI 44

ANGLAIS - à la fin ces messieurs avaient de l'humeur de ne pouvoir en prendre contre rien - plaisir àsa fâcher- "Ils ne savent rien faire en riant"- hautains-distants etc. ils ont besoin d'unedifficulté àcombattre- ils luidonne donc unmlet rétif qui le met trois fois par VI 804- 805

ANGLAIS - On y voit que John Scott n'a parlé absoilument à Milan qu'à des garçons de café, à son maître d'italien, et à quelque maleureux custode de monuments publics; VI 315

ANGLAIS "ce n'est qu'en Angleterre qu'on peut trouver un jeune homme aimable, avec soixante mille livres de rente, sacrifiant son tempérament et sa fortune à la passion de connaître la vérité, quelle qu'elle soit. VI 67

ANGLAIS Supplménent IV "les Anglais à Rome " VI 1212 apporte de l'Ag, haïs,

anglais - réactions des intéressés *** VI 1437 Vi 144 secret principe de malheur "ls A st surtout malh. des petits malh. que des gens nés plus heureusement oublient au bout d'un qart d'heure VI 1445

ANGLAIS- - La plupart des voyageurs anglais qui ont parcouru l'Italie me praissent des gens qui relisent plus souvent Tite-Live, Horace,et ce qu'ils appellent leurs auteurs classiques, qu'ils n'ouvrent les yeux dans le monde." Vi XVIII voir p. 49 VI "Au milieu des mœurs grossières des Napolitains, cette ppuerté anglaise rafra^îchit le sang." VI 49

ANGLAIS- Anglais -maçons au Colisée "Par Dieu ! le Colisée est ce que j'ai vu de mieux à Rome. Cet édifice me plaît ; il sera magnifique quand il sera fini. "Il sera magnifique quand il sera finiVI 44

ANGLAIS- "En Angleterre, la tristesse naturelle fait qu'on se tue trop vite" (ce qui nuit à la poésie) VI 863

ANGLAIS- fesques- un Anglais sortant son couteau pour en prendre unfragment à titre de souvenir VI 817

ANGLAIS-" ils ne savent rien faire en riant - incpables d'avoir de la joie, e dont la morosité redouble quand ils voient les autres avoir du plaisir sans leuren demander la persmission -seraient parfaits sousles rapports sociaux s'ils avaent lesmines moins sévères et l'airmoins découragé" VI 804

ANGLAIS- jour de Noël 1816, Saint-Pierre :deux romaines, cinq allemandes, 190 Anglaises. une centaine de paysan d'un aspect horrible / "Jefais, en Italie, un voyage en Angleterre. VI 20

ANGLAISES - Décidément, les Anglaises l'emportent par la beauté" VI 49 Comparaison avec françaises et Italiennes VI 100

ANGLLAIS " Le dimanche matin, vers midi, on voit réunies devant cette porte de fer beaucoup de jolies Anglaises donnant le bras à leurs tristes maris. VI 703

ANTICLÉRICALISME - ((Saint Charles, Lobardie) Ce sain rappelle notre grand Bossuet qui divinisait les massacres des cévennnes et les autres horreurs de Louis XIV VI 223

ANTICLÉRICALISME - Anglais- connaisent mieux qu'ailleursles auuteurs grecs et latin/ mais éducation ne prédisposant pas à l'esprit, à la portée seulement de la classe riche, 5/6e du temps"occupés par l'infâme et féroce lecture de la Bible."

ANTICLÉRICALISME - supestition-purlepaysan italien rien ne se faitsans miracles- faux miracles (mendiants fax estropiés guéris) cette superstition se communiquedanses hates classes par les nourrices VI 601-2 mort de Jésus pour Marie - Dieu tout puissant et infiniment boon - "cruauté gratuite" - Dieu ne s'ôte rien en nous combalnt de bienfaits - a laissé mourir un pauvre enfant - de quoi se prive-t-il en le ressuscitant , ce n'est pas Alceste se sacrifiantpour sauver les jours de son époux VI 698-9

ARGENT-L'amour exclusif de l'argent est, selon moi, ce qui gâte le plus la figure humaine. La bouche surtout… VI 721

ARISTOCRATISME - banquier ui disant percevor chez lui un élément aristo. VI 508

ART et MORALE --Oui, mais il y a tant de musiciens vertueux qui me font bâiller VI 323

ART "quand verront-ils que les beaux-arts sont le produit charmant d'une fermentation générale et profonde d'un peuple" VI 28 voir démocratie, AMÉRIQUE

ART- joli-laid -Par horreur del'idéal bête, Le Caravage ne corrigeait aucun des défauts des modèles qu'il arrêtait dans la rue pour les faire poser. j'ai vu à berlin des tableaux de lui, qui furent refusés par les personnes qui les avaient commandés, comme trop laids. Le règne du laid n'était pas arrivé.VI 962

ART- Les arts sont un privilège, et chèrement acheté ! par combien de malheurs, par combien de sottises, par combien de journées de profonde mélancolie ! VI 633

ART- MODE -archange du Guide- "Le joli ne peut aller plus loin ; si on voulait plus faire, on arriverait à peindre ce qui est demode. Et, le but de la mode étant toujours de se dsitinguer du voisin et de courir après la sensation du neuf, au bout de peu d'années, ce qui a paru délicieux à l'élite de la bonne compagnie d'un siècle semble le comble du ridicule à la bonne compagniequi la remplace cent ans plus tard." salons d'autrefois savianet oins d'économie politiques mais supériiieurs sur d'aurres points - son seul tort nous avoir laissé ses beaux arts = perruque VI 927

ART-Michel-Ange parlant des gâte-pierre VI 956

ART-RICHES Beaucoup de gens riches ne songent à la sculpture, que lorsqu'il s'agit d'enterrer un des leurs. VI 762

ARTS- le Français les comprend mais ne les sent pas VI 879

BATIR - CHASSELe plaisir de bâtir est, avec celui de la chasse, le seul qui soit laissé à l'homme qui peut tout.

BEAUTÉ -La beauté n'est jamais, ce me semble, qu'une promesse de bonheur. VI 311

BEAUTÉ- Donc la beauté n'est jamais que la saillie des qualités que nous désirons le plus trouver chez les autres. VI 231 saillie de l'utile VI 744

BEAUTÉ-ORNEMENT-Nos gens ne peuvent pas s'élever à comprendre que les anciens n'ont jamais rien fait pour orner, et que chez eux le beau n'est que la saillie de l'utile. VI 526

BEYLISTES - VI 1304

BIENSÉANCES- / exemples/ VI414

BONHEUR - (à propos des Italiens, au bord de la mer, enté par le suicide) Il leur manque d'avoir été malheureux pour sentir le profond bonheur de leursituation. VI 276

BONHEUR - La maréchale de Rochefort disait au célèbre Duclos : «Pour vous, je ne suis pas en peine de votre paradis : du pain, du fromage et la première venue, et vous voilà heureux.» Le lecteur voudrait-il d'un tel bonheur ? N'aime-t-il pas mieux le malheur passionné et déraisonnable de Rousseau ou de lord Byron ?

BONHEUR --La beauté n'est jamais, ce me semble, qu'une promesse de bonheur. VI 311

BONHEUR -L'amusement ne fait pas le bonheur, et l'on vivrait fort mal, si l'on était réduit à ne vivre que de glaces et de biscuits. VI 109

BONHEUR -SUD -On dirait que le bonheur disparaît avec l'accent. VI 384

BONHEUR animal / chasse aux grives au roccolo (filet) - Cet air délicieux du matin donne un accès de joie animale. Le soir, les délices et la joie du souper avec les ucelleti, la polenta et l'entrain général, semblent reculer les bornes de l'existence du côté des plaisirs si vifs de la bête. Je voudrais voir un méthodiste anglais transporté au milieu d'une telle ivresse ; il éclaterait en injures ou irait se pendre (voir Eustace parlant de la joie italienne). Le bonhomme allemand ou suisse s'en accommode très bien ; plusieurs des symphonies de Haydn peignent ce genre de bonheur. i j'avais le talent de Mme Radcliffe, quelle description je ferais de Monticello ! La sensation du beau vous y arrive par bouffées de tous les côtés." VI 420

BONHEUR- cerains jours climat de Rome suffit au bonheur- plaisir de vivre VI 901

BONHEUR- idée de se fixer à Milan "le bonheur est contagieux" 3

CAMPAGNE DE RUSSIE- Les guerres de Nap. ont été extrêent belles et peu utiles. De là leur réputation qui durera des milliers d'années. la vieillesse de ceux d'entre nous qui ont vu la retraite de Moscou ne sera pas ridicule : elle sera prootégée par ce grand souvenir, qui dès 1850 commencera à devenir héroïque. VI 933

"ces êtres, tout âme, choquent les sots ; il leur faut des talents appris" VI 10

CHASSE- le plaisir de bâtir est, avec celui de la chasse, le seulk quisoit laissé à l'homme qui peut tout." VI 762

CHEVRE 1370

CIVILISATION - Nap. quel mal à l'ITalie/ donné deux degrés de civilisation alors qu'ilaurait pu en donner dix VI 501

CIVILISATION -- Peut-être peut-on dire que plus la force physique est en estime (considérée) chez un peuple, moins il est civilisé. VI 227

CIVILISATION- La civilisation étiole les âmes. Ce qui frappe surtout, lorsqu'on revient de Rome à Paris, c'est l'extrême politesse et les yeux éteints de toutes les personnes qu'on rencontre. VI 874

CIVILISATION- Un des grands traits du XIXe siècle sera l'absence totale de la hardiesse nécessaire pour n'être pas comme tout le monde. Il faut convenir que cette idée est la grande machine de la civilisation. Elle porte tous les hommes d'un siècle à peuprès au même niveau et supprime les hommes extraoordinaires parmi lesquels quelques-uns obtiennent le nom d'homes de génie. l'effet de l'idée nivelante du XIXe siècle va plus loin : elle défend d'oser et de travailler à ce petit nombre d'hommes extraordinaires qu'elle ne peut emmpêcher de naître… " VI XIX Prom. 825

CODE CIVIL- les faits racvontés sans pathos VI 486 mœurs "tout ce qui est vague , en ce genre, est faux" VI 518 J'aime meux que le lecteur trouve une phrase peu élgante, etqu'il ait, sur un mmonument, une petite idée de plus. 621

CODE CIVIL- on appelait beau= fidèlement copié, le beau idéal eût passé pour une incorrection- peinte singe de la nature- miroitsfidèles. "L'idée de choisir ne parutquevers 1490" VI 676

CŒUR -C'est en suivant les intrigues des bourgeois de mon quartier, disait le cardinal d'Ossat, que j'ai appris la politique. VI 1035

CŒUR -Il y a une fibre adorative dans le cœur humain. VI 35

CŒUR -Le philosophe qui a le malheur de connaître les hommes méprise toujours davantage le pays où il a appris à les connaître. Le patois de mon pays me présente toutes les idées basses.VI 71

CŒUR -Ne vaut-il pas mieux pour qui aime les curiosités morales, voyager en Italie qu'aux îles de la Cochinchine ou dans l'État de Cincinnati ? L'homme sauvage ou peu raffiné ne nous apprend sur le cœur humain que des vérités générales qui, depuis longtemps, ne sont plus méconnues que par des sots ou des jésuites. VI 442

COEUR- Pome The proper study of man is mankind VI 69

COMIQUE -- - "nous voulons savoir avant de rire d'un tait plaisant, si les gens de bon ton le trouvent tel. Mais l'imprévu est la condition du comique. VI 79

CONSPIRATION- ils se réunissent à vingt dans une chambre our déblatérer contre le gvt et ils appelent ça uneconspiration- VI (avant 800) "Quoi de plus ridicule qu'un homme qui se présenterait avec vingt mille francs pour acheter le Louvre ? Voilà les conspirateurs. VI 854

CONVENANCES - A paris, la vie est fatiguée, il n'y a plus de naturel ni de laisser-aller. A chaque instant, il faut regarder le modèle à imiter, qui, tel, l'épée de Damoclès, apparaîtmenaçant sur votre tête. A la fin de l'hiver, l'huile manque à la lampe.@Paris est-il sur la route de la civilisation véritable ? iienne, Londres, Milan, Rome, en perfectionnant leur façon de vivre, arriveront-elles à la même délicatesse, à la même élégance, à la même absence d'énergie ?" VI 1079

CONVENANCES - civilisation parisienne "le plaisir étouffé par les formes qu'onlui impose" / pas de modèle/ j'ennoblis les endroitsoù je vais (bassompierre)VI 565

CONVENANCES - La civilisation étiole les âmes. Ce qui frappe surtout, lorsqu'on revient de Rome à Paris, c'est l'extrême politesse et les yeux éteints de toutes les personnes qu'on rencontre. VI 874

CONVENANCES - La jeunesse est la saison du courage ; tout homme est plus brave à vingtans qu'à trnte. Il st bien singulier que ce soit la contraire pourle courage qui s'exerce enversla peur du ridicule. VI 385 "ce quela bonne compagnie de Paris abhorre par-dessus tout, c'est l'énergie" dit … VI 567

CONVENANCES- "nous voulons savoir avant de rire d'un tait plaisant, si les gens de bon ton le trouvent tel. Mais l'imprévu est la condition du comique. VI 79

CONVENANCES-- Les hommes biizarres qu'un grain de folie porte à écrire, auraient pu braver les plaisanteries ; on inventa pour eux l'Académie française. Ainsi toute liberté dans les petites choses, tout imprévu fut chassé de France. VI 913

CONVERSATION -- Pour un français, un homme est d'une ennuyeuse conversation quand il ne vous excite âs assez pour que vouq ayez du plaisir à lancerla balle, et unevive jouissance de vanité à la bien parer. VI 209

CONVERSATION -Pour avoir des mots heureux, il faut beaucoup parler. VI 441

COUP DE FOUDRE - C'est ce qu'enamour on appele le coup de foudre. Un instant vous révèle ce dont votre cœur avait besoin depuis longtemps sans se l'être avoué à lui-même. VI 814

COURAGE- - La jeunesse est la saison du courage ; tout homme est plus brave à vingtans qu'à trnte. Il st bien singulier que ce soit la contraire pourle courage qui s'exerce enversla peur du ridicule. VI 385

CROYANCE - cicerone romain, vous inode de certitudes qu'on aime àà croire VI 765

cryptographie / censure- 1314

CULTURE - Un riche Français donna, il y a un an, un bal magnifique à Smyrne ; un grand seigneur turc, ami du Français y vint ; le Français, à la fin du bal, lui demanda son avis, le Turc parut surpris de trois choses.@«Comment, mon ami, dansez-vous vous-même, lorsque, riche comme vous l'êtes, vous pouvez payer des gens pour danser à votre place ? Je ne vous croyais pas si riche. Parmi les femmes qui sont ici, quatre-vingt peut-être sont fort jolies et doivent vous avoir coûté bien cher.»@Le Turc pensait que toutes les femmes qu'il avait vues paraître appartenaient à son hôte ; il le croyait si bien qu'il lui dit en forme d'avis : «Quelques cajoleries que me fissent mes femmes, je ne souffrirais jamais qu'elles parussent avec des robes aussi décolletées.» VI 1122-3

CULTURE- (à des jeunes gens italiens) L'Allemagne et la france vous ennuient avec des génies médiocres surcultivés" VI 225

DEMOCRATIE -utile- Vers 1730, le gouvernement papal, je ne sais ar quel hasard, avait un million à dépenser. valait-il mieux faire la façade de Saint-jean-de-Latran, ou un quaiiiii quiremontât le Tibre de la porte du peuple au pont saint-Ange ?@ La façade est ridicule : mais peu importe la question. Le pape décide pour la façade ; et Rome attend encore unquai qui peut-être déminuerait la fièvre qui dévore ces quartiers depuis les premières chaleurs de mai jusqu'aux premières pluies d'octobre. VI 581

DÉMOCRATIE - ART "quand verront-ils que les beaux-arts sont le produit charmant d'une fermentation générale et profonde d'un peuple" VI 28

DÉMOCRATIE - En 1819, l'Europe appelle LIBERTÉ la protection du repos (voir la définition de tracy), du bonheur, de l'indépendance domestiique. la libeté des grecs, des Roamins, la ci-devant liberté des Suisses, la liberté des Italiens ne fut que la participation à la souveraineté du pays. On ne pouvait être ehheureux qu'au Forum, nous, nous voulons être heureux au fond de notre maison? VI 198

DÉMOCRATIE - Je désire, comme honnête homme, surtout quand je suis en butte aux vexations des polices italiennes, que toute la terre obtienne le gouvernement légal de New York ; mais, dans ce pays si moral, en peu de mois l'ennui mettrait fin à mon existence. VI 627 Ce pays pourrait être civilisé en dix-huit mois par un général français ou anglais, et ensuite il serait aussi estimable que peu curieux ; qque chose dans le genre de NY VI 627

DÉMOCRATIE - Une réflexion triste domine toutes les deux autres. le gvt des deuxChambres va parcourir le mondeet porter le dernier doupaux beaux-arts. VI 706

DÉMOCRATIE -- libeté contraire aux arts construction d'un canal - si sens des arts =folies VI 1122

DÉMOCRATIE -C'est d'une huître malade que l'on tire la perle.

DÉMOCRATIE -J'allais à l'église, un dimanche matin, à Glasgow, avec le banquier auquel j'étais recommandé ; il me dit : «Ne marchons pas si vite, nous aurions l'air de nous promener.

DÉMOCRATIE -La civilisation étiole les âmes. Ce qui frappe surtout lorsqu'on revient de Rome à Paris, c'est l'extrême politesse et les yeux éteints de toutes les personnes qu'on rencontre.

DÉMOCRATIE -On peut faire aux Romains la même objection qu'à Napoléon. Ils furent criminels quelquefois, mais jamais l'homme n'a été plus grand. VI 611

DÉMOCRATIE- … d'où je conclus que la démocratie est ennemie des beaux-arts. le citoyen de NY n'a pas le temps de sentir le beau, mais il en a la prétention. VI 933

DÉMOCRATIE-- A Venise et à Boston, la gaieté et le bonheur sont en raison inversede la bonté du gouvertnement. VI 114

DEMOCRATIE-Les choses qu'il faut aux arts pour prospérer sont souvent contraires à celles qu'il faut aux nations pour être heureuses. VI 57

DIMANCHE -Proverbe : Triste comme un dimanche en Angleterre. VI 228

DROIT - quand règne le droit du plus fort l'assassinat devient un droit/ beau livre à faire :m éloge de l'assassinat/ VI 199

DUCOMANIE - VI 1439

ECRITURE --/ phrases de trente lignes VI 73

ECRITURE -On n'a jamais de feu qu'en écrivant la langue qu'on parle à sa maîtresse et ses rivaux. VI 72

EDUCATION - Si je rencontre une jeune femme française et que, par malheur, elle soit bien élevée, je me rappelle sur-le-champ la maison paternelle et l'éducation de mes sœurs, je prévois tous ses mouvements et jusqu'aux plus fugitives nuances de ses pensées. C'est ce qui fait que j'aime beaucoup la mauvaise compagnie, où il y a plus d'imprévu. VI 239

EDUCATION --collèges de Toscane- "Les enfants en revinnent raisonnables comme des vieillards et incapable de tout mouvement généreux" VI 74 jésuites, collège de Modène = faites ce que vous voulez et ensuite venez nous le raconter VI 652

ÉDUCATION -Il est dur de se dire à vingt ans : «Tout ce que je sais m'a été enseigné par des gens qui avaient le plus pressant intérêt à me tromper. Il faut refaire toutes mes idées sur tout.» VI 147

EFOTISME-conçu comme une quête du moi VI XV

ELITE - refus du pédantisme dont il serait capable / "J'en aurais le talent que je ne le ferai pas. je ne désire être compris que des gens nés pour la musique; je vooudrais pouvoir écrire dans une langue sacrée. VI 633

ELITE- Je regrette soouvent qu'il n'y ait pas une languesacrée connue des seuls initiés ; un honnêt homme pourrait alors parler librement, sûr de n'être entendu que par ses pairs. VI 366

ENERGIE - Quant au voleur, il me plaît, quand il est énergique, car il m'amuse. VI 239

ÉNERGIE - VANITÉ -L'énergie crée de l'imprévu, et devant l'imprévu l'homme vain peut rester court. 567

ENERGIE- femme provooquant soon amant en duel (écriture contrefaite, moustaches postiches)- VI 240 voir VI 868

ENERGIE- Nord de la france - pays- il aime le joli et hait l'énergie- VI 741

ENERGIE-- CONVENANCES - A paris, la vie est fatiguée, il n'y a plus de naturel ni de laisser-aller. A chaque instant, il faut regarder le modèle à imiter, qui, tel, l'épée de Damoclès, apparaîtmenaçant sur votre tête. A la fin de l'hiver, l'huile manque à la lampe.@Paris est-il sur la route de la civilisation véritable ? iienne, Londres, Milan, Rome, en perfectionnant leur façon de vivre, arriveront-elles à la même délicatesse, à la même élégance, à la même absence d'énergie ?" VI 1079

ENGAGEMENT -Il est vrai que, pour que la peinture soit séditieuse, il faut qu'elle le veuille absolument, tandis qu'il est presque impossible de bien écrire sans rappeler, au moins indirectement, des vérités qui sont mortelles pour le pouvoir. VI 1023

ENNUI -- ce grand moile des gens d'esprit VI 101

ENNUI -- Le grand mal de la vie, pour moi, c'est l'ennui. ma tête est une lanterne magique ; je m'amuse avec les images, folles ou tendres, que mon imagination me présente. un quart d'heure après que je suis avec un sot, mon imagination ne me présente plus que des images ternes et ennuyeuses. VI 238

ENNUI -Les Romains, comme les Anglais d'aujourd'hui, avaient eu l'adresse de persuader leurs femmes que s'ennuyer était le premier devoir d'une matrone respectable. VI 764

ENNUI- Il n'y a rien d'ennuyeux au monde comme une bonne mère de famille.

ESPRIT -/ et pour se faire bien voir dans un salon italien VI 412

ESPRIT -L'esprit exige une certaine dose de surprise et par conséquent d'inconnu. Voiture et Benserade firent le charme d'une des plus aimables cours du monde ; quoi de plus insipide aujourd'hui . Peut-être l'esprit ne peut-il durer que deux siècles. Un jour Beaumarchais sera ennuyeux ; Érasme et Lucien le sont bien. VI 1092

EVOLUTION - En France, nous marchons à lla libeté ; mais, en vérité, par unchemin bien ennuyeux. VI 625

EVOLUTION - Les choses qu'il faut aux arts pour prospérer sont souvent contraires à celles qu'il faut aux nations pour être heureuses. De plus, leur empire ne peut durer : il faut beaucoup d'oisiveté et de passions fortes ; mais l'oisiveté fait naître la politesse, et la pliitesse anéantit les passions. Donc il est imossible de crééer une nation pour les arts. Toutes les âmes généreuses désirent avec ardeur la résurrection de la Grèce ; mais on obtiendrait qque chose de semblable aux Etats-Unis d'Amérique, et non le siècle de Périclès. On arrive au gvt de l'opinion ; donc l'opinion n'aura pas le temps de se passionner pour les arts. Qu'importe ? La liberté est nécessaire, et les arts un superflu, duquel on peut fort bien se passer. " VI 542

EVOLUTION -Académie / grain de folie des écriivains- "Nous sommes maintenant dans une transition qui durera cent ans ; le nouvel ordre moral qui succédera à ce que nous voyons, d'abord sera supérieur à tout ce quiexiste en Angleterre ou ailleurs, come le dernier en date, et comme établi dans un siècle de lumières et d'examen. Cette nouvelle société commencera par jeter au feu tous les livres actuels ; Montesquieu même sera ridicule alors ; Voltaire puéril ; etc. Lord Byron paraîtra, dans cette postérité reculée, comme un poète obscur et sublime que le vulgaire croira presquecontemporain du dante " VI 913

EVOLUTION En 1073, on ne réfléchissait pas aussi vite qu'en 1829 ; les choses les plus clires avaient besoin de plusieiurs mois pour être comprises. mais, en revanche, la présenc continuelle du danger donnait à la plupart des hommes une grande force de caractère. VI 1055

EVOLUTION- (france) "la nation s'avance au galop vers le bon sens américain VI 122

EVOLUTION- Au XXe siècle, tous les peuples parleront politique, et liront le Morning Chronicle, au lieu de claquer la Marianne Conti." 525

EVOLUTION- Le canon du pont de Lodi (mai 1796) commença le réveil de l'Italie. VI 1039

EVOLUTION- Marengo avança d'unsiècle la civilisation de leur patrtie, comme une autre bataille l'a arrêtée pour unsiècle. (Waterloo) VI 83

EVOLUTION- petites règles de bienséances - "cente petites choses" / qui non respetées vous font passer pour un être grossier/ "ceci sera ppeut-être moins vrai dans dix ans ; en france, les manières, comme le stye, marchent vers la rapidité. " VI 415

FANATISME -Le fanatisme… cette passion inconnue des anciens est la pire de toutes. VI 858

FAT- Ici les fats sont, comme les paysans de tous les pays, de beaux garçons, fiers de la figure que lle ciel leur a donnée, et qui, à l'approche d'une femme, marchent fièrement. VI 429

FEMINISME - "L'admission des femmes à l'égalité parfaite serait la marque la plus sûre de la civilisation ; elle doublerait les forces intellectuelles du genre humain et ses probabilités de bonheur. " / note- dans Dl'A même idées mais jamais aussi net/ donc droit au divorce et… au duelVI 561

FEMME - j'ai toujours pensé, sans le dire , qu'une femme appartient réellement à l'homme qui l'aime le lmieux" VI 652

FEMME- Si je rencontre une jeune femme française et que, par malheur, elle soit bien élevée, je me rappelle sur-le-champ la maison paternelle et l'éducation de mes sœurs, je prévois tous ses mouvements et jusqu'aux plus fugitives nuances de ses pensées. C'est ce qui fait que j'aime beaucoup la mauvaise compagnie, où il y a plus d'imprévu. VI 239 Vous voyez comment chaque femme ici a des manières à elle, des idées à elle, des discours à elle. VI 240

FEMMES - Les femmes françaises se regardent entre elles, les Italiennes regardent les hommes. VI 312

FORCE - (saint Charles Borromée) cet homme avait une parcelle dugénie de Napoléon, cad nulle petitesse dans l'esprit, et la force qui va directement au but." VI 324

FORCE PHYSIQUE - Peut-être peut-on dire que plus la force physique est en estime (considérée) chez un peuple, moins il est civilisé. VI 227

GAFFE - genève- admet la possibilité de l'amour en dehors du mariage "toutes les demoiselles ont rougi 'j'ai vu que j'avais dit une sottise que j'ai raccomodée de mon mieux" VI

GENÈVE - manque de naturel- grâces apprises- formules d'amabilité - caricature d'Anglaises - rrudrie qui façonne les visages Vur Visage/ gffe

GÉNIE -Le marquis C observe fort bien qu'il faut toujours en revenir au grand principe. Le cerveau de l'homme n'a qu'un nombre limité de cases, c'est parce qu'un grand homme est sublime dans un genre qu'il est petit dans les autres. VI 229

GOETHE- "Les Allemands sesoont dit : "Les Anglais vantent leur Shakespeare, les français leur Voltaire ou lleur racine, et nous, nous n'aurions personne !" C'est à la suite decette observation que Goethe a été proclamé grand homme. Qu'a fait cependant cet homme de talent ? Werther. Car le faust de Marlowe, qui faitapparaôitre l'Hélène (de L'Illiade) vaut mieuxque le sien. VI 900

GRANDEUR- (visite d'une église jésuite à venise) Je sens un peu de ce respect qu'inspire le pouvoir même le plus scélérat, lorsqu'il fait de grandes choses." VI 20 On peut faire aux Romains la même objection qu'à Napoléon. ils furenr criminels qqfois, mais jamais l'homme n'a été plus grand. ajout: Et l'on se sent disposé à mépriser les vaincus VI 611

HAPPY FEW - - refus du pédantisme dont il serait capable / "J'en aurais le talent que je ne le ferai pas. je ne désire être compris que des gens nés pour la musique; je vooudrais pouvoir écrire dans une langue sacrée. VI 633 -Les arts sont un privilège, et chèrement acheté ! par combien de malheurs, par combien de sottises, par combien de journées de profonde mélancolie ! VI 633

HAPPY FEW- opéra "Vous voyez en moi un véritable cosmopolite" - loin du patriotim excusif d'unanglais "Le monde se divise, à nos yeux, en deux moitiés à la rérité fort inégales : les sots et les frippons d'un côté, et de l'autre les êtres privilégiés auxquels le hasard a donné une âme noble et un peu d'esprit. Nous nous sentons les compatriotes de ces gens-ci, qu'ls soient nés à Velletri ou à Saint-Omer. VI 1049

HISTOIRE -- Vers l'an 1500, les princes commencèret à craindr l'histoire et à acheter les historiens. .../... Le seul sait-imon fait exception parmi nous.VI 951

HISTOIRE = fable convenue VI 657

HORS SUJET - Rien à écrire : tout m'ennuie. 120

HYPOCRISIE - l'épithète caractéristique du XIXe siècle sera l'hypocrite. VI 201

IMPRÉVU- Si je rencontre une jeune femme française et que, par malheur, elle soit bien élevée, je me rappelle sur-le-champ la maison paternelle et l'éducation de mes sœurs, je prévois tous ses mouvements et jusqu'aux plus fugitives nuances de ses pensées. C'est ce qui fait que j'aime beaucoup la mauvaise compagnie, où il y a plus d'imprévu. VI 239

IMPRÉVU- VI 500 (paysans de Toscane)

IMPRÉVU- vie en Italie : "Comme cela est supérieur à tout roman inventé ! quel imprévu et quel natuureldans les événements ! Le défaut des comédies de caractère, c'est qu'on prévoit toutes les occurrences que le héros va rencontrer." VI 37

IMPRÉVU--- "nous voulons savoir avant de rire d'un tait plaisant, si les gens de bon ton le trouvent tel. Mais l'imprévu est la condition du comique. VI 79

IMPRÉVU-Les hommes biizarres qu'un grain de folie porte à écrire, auraient pu braver les plaisanteries ; on inventa pour eux l'Académie française. Ainsi toute liberté dans les petites choses, tout imprévu fut chassé de France. VI 913

INTÉGRABLE -- se moquant du saint par jalousie VI 654

INTEGRABLLE - Nord de la Loire-on peut comprendre les arts -très bien- mais pas les sentir VI 1054

INVENTER- - Girodet Ataa portée au tombeau (Girooet) "le visage de Chactas nous apprend-il quelque chose de nouveau sur la douleur d'un amantqui ensevelit sa maîtresse ?" en fait, il est conforme, à la hauteur de ce qui avait été inventé avant- VI 886

INVENTION- Je ne fatiguerai pas le lecteur qui a déjà tant de choses à voir, en le forçant à lire le nom d'unefoule d'artistes médiocres. Je ne nommerai que ce qui s'estélevé au-dessus de la qualité d'ouvrier. VI 620

INVENTION- un italien disant : le vulgaire chante les airs qu'il sait, , l'home qui a uncour pour lla musique les airs qu'il fait. VI 467

ITALIE - ensembles des mœurs-plus favorables au bonheur que les nôtres" VI 97

ITALIE - FRANCE - Les femmes françaises se regardent entre elles, les Italiennes regardent les hommes.

ITALIE - Milan par rapport à paris "Seuleent ici l'on sait être plus heureux. VI 211

ITALIE - variété VI 667

ITALIE / force de caractère/ "Du reste, on ppilerait toutes les femmes à sentiment de paris ou de Londres, qu'on n'en tirerait pas un tel caractère. VI 37

ITALIE- / manière de sentir absurde pour les gens du Nord/ impossiblle à faire comprendre/ "cela se réduit à l'absurdité du tigre qui voudrait faire sentir au cerf les délices qu'il trouve à boire du sang." VI 38

ITALIE- Italie et bonheur soont devenus synonymes VI XII

ITALIE- L'Italien'est plus pour moi tout ce qu'elle était il y a deux ans. VI 206

ITALIE- Milan je n'ai jamais rencontré de peuple qui convienne si bien à mon âme." VI 375

ITALIE- Naples est un peu africaine" VI 967

ITALIE- Pourquoi ne pas voir que la civilisation s'arrête à Florence ? Rome et naples sont des pays barbares habillés à l'européenne. VI 69

italie- Éllléments négatifs VI 58

ITALIE-FRANCE -Je crois qu'il y a autant de maris malheureux à Paris qu'à Bologne, et à Berlin qu'à Rome. Toute la différence, c'est qu'à Paris l'on pèche par vanité, et à Bologne à cause du soleil.

JALOUSIE - la jalousie de l'infériorité qui se connaît VI 165

JALOUSIE -On nous raconte l'anecdote touchante du colonel Romanelli, qui s'est tué à Naples parce que la duchesse C*** l'avait quitté : «Je tuerais bien mon rival, disait-il à son domestique, mais cela ferait trop de peine à la duchesse. » VI 753

JEUNESSE D'AME - Que je suis encore fou à trente ans. VI 5 RNF

JOLI- voir MODE

JOURNAUX - rôle dela presse étrangère - "Ainsi la liberté de lapresse est utile même dans les paysqui en sont privés. " VI 801

LECTEURS -Le malheur, c'est que l'on connaît fort bien les personnes de qui l'on voudrait ne pas être lu.

LIBERTÉ -Une nation n'a jamais que le degré de liberté auquel elle force. VI 143

LIBERTÉ- cite Montesquieu "Les pays ne sont point cultivés en raison de leur fertilité, mais en raison de leur liberté." VI 254

LITTERATURE - C'estla prose qui estle thermomètre des progrès littéraires d'un peuple VI 119

MARIAGE -Dès qu'on parle de mœurs, avant de rien blâmer, on arrive à la grande question du mariage. Le sot a recours au catéchisme à trois sous ; c'est commode, mais l'homme raisonnable est plus embarrassé. Qu'est-ce que penser en effet d'un lien qui fait le malheur de la grande moitié des personnes qui y sont engagées ? Peu à peu l'influence de la religion cessant, les gens d'esprit ne se marieront plus à moins qu'ils ne soient très riches. VI 226-227

MATHÉMATIQUES- Peut-être peut-on dire que plus la force physique est en estime (considérée) chez un peuple, moins il est civilisé. VI 227

MENSONGE - et art peintures de batailles -pilé le dessin de Raphaël - probablement on ne se battit jamais ainsi , mais beau mensonge. VI 772

MERE DE FAMILLE- Il n'y a rien d'ennuyeux au monde comme une bonne mère de famille. VI 107

MINISTRE -Dès qu'un homme est ministre, il ne pense plus qu'à deux choses : à garder sa place et à s'amuser. VI 106

MIROIR - carton de MA détruit - estampe qui reste - "c'est tout ce qui nous reste de ce grand effort de l'art pour sortir de la froide et minutieuse copie de la nature@ Le vulgaire a coutume de dire de MA qu'il manque d'idéal ; c'est lui qui,parmi les modernes, a inventé l'idéal. VI 1131

MIROIR- écrivain italien/ rappellerait les meilleurs portraits de St Simon si l'auteur cherchait le moins du monde l'épigramme/ "Loin de là, il ne montre plus de haine pour le vice que de penchant pour la vertu. dans cet écrit, il n'y a rien de mis pour l'effet, mais il n'y a rien à rabattre ; c'est un miroir. VI 422

MIROIR- Goldoni "ce poère avait toute la vérité d'un miroir, maisas d'esprit. VI 540

MIROIR - Voltaire décrépit lié à l'âme la plus ardente - "On peut même dire quel'effet le plus assuré des passions vives est d'imprimer au corps des signes de décadence. mais c'est une imperfection desarts de ne pouvoir exprimer cette triste vérité, pour la peinture, une femme passionnée doit d'abord être belle, ou du moins ne pas frapper le spectateur par son manque de beauté." VI 831

MIROIR - on appelait beau = fidèlement copié, le beau idéal eût passé pour une incorrection peinture singe de la nature - miroirs fidèles - "L'idée de choisir ne parut que vers 1490" VI 676

MIROIR- La peinture porte l'âme du spectateur les mouvements les plus nobles et lesplus agréables, en donnant les idées des objets qu'elle représente. indépendamment du choix des objets , jusqu'à quel point, pour atteindre ce but, cette repésentation doit-elle êtres exacte ? @ Voilà toute la question : j'ai cherché à la résoudre dans la vie de raphaël. VI 825

MODE -Les hommes biizarres qu'un grain de folie porte à écrire, auraient pu braver les plaisanteries ; on inventa pour eux l'Académie française. Ainsi toute liberté dans les petites choses, tout imprévu fut chassé de France. VI 913

MODELE- (Louis XIV) Le grand roi s'empare de l'opinion, il donne à chaque classe de ses sujets un modèle à imiter ; Molière fait rire aux dépens de qui ne suit pas servilement ce patron ; original devient synonnyme de sot. VI 408

MŒURS - Il faut toujours chercher l'explication des monuments antiques, dans les habitudes des peuples qui les;ont élevés" (props rapportés) VI 761

MŒURS- (Beccaria) Il connaissait bien son pays celui qui a souhaité qu'une jjenesse vigoureuse fût affranchie de la souveraineté des chefs de famille et livrée à elle-même sur le théâtre politique. VI 221

MŒURS- Les anciens n'auraient ppas compris le point d'honneur du soufflet VI 813

MOI- "Qu'est-ce que le moi ? éléments aristo alors qu'il a déclamé contre eux- les Romains ont retardé la civilisation en F mais il les aime - VI 508

MORT - enterrement d'un princesse à Rome "L'Eglise cherche tus les moyens d'augmenter l'horreur de la mort. Elle a réussi du moins pour moi." / femmeportée sur son lit de repos, tête découverte avec edu rouge/ "C'est un des plus sombres souvenirs que je rapporte d'Italie" VI 157

MUSIQUE - conversation avec un chanteur/ "J'ai plus appris de musique en six conversations avec ce grand artiste,que par tous les livres : c'est l'âme qui prle à l'âme. VI 113

MUSIQUE - Italiens- actes passionnés, violence, cruauté La musique est le seulartt qui aille assez avanr dans le cœur humain, pour peindre les mouvements de ces âmes-là. VI 386

MUSIQUE - La musique est une peintue tendre ; un caractère parfaitement sec est hors de ses moyens. Comme la tendresse lui est inhérente, elle la porte partout, et c'est par cette fausseté que la tableau dumonde qu'elle présente ravit les âmes tendres et déplaît tant aux autres. VI 127

MUSIQUE -- La musique n'a tout son charme pour moi qu'à la cinquième ou sixième représentation. je cherche à m'expliquer son pouvoir. @Ces voix me transportent au-delà de tout ce qu'il y a de commun dans la vie. C'est la puerté de raphaël… VI 71

MUSIQUE -La musique me plaît quand elle place le soir votre âme dans une position où l'amour l'avait déjà placée dans la journée. 332

MUSIQUE -Le degré de ravissement où notre âme est portée, est l'unique thermomètre de la beauté en musique. VI 7 formlation proche VI 289

MUSIQUE- La musique est la peinure des passions. VI 3 / ? plaisir à entendre chanter dans le malheur/ VI 23 VI 579 mépris pour la musique française-VI 42 impuissance de notre muique - VI 43

MUSIQUE- La musique, cet art sans modèle dans la nature, autre que le chant des oiseaux, est aussicomme lui une suite d'interjections. Or, une interjection est un cri de la passion, et jamais de la pensée. La pensée peut produire la passion, mais l'interjection n'est jamais que cette dernière, et la musique ne saurait exprimer ce quiest sèchement pensée. VI 48

MYSTIFICATION - Rien de plus amisant comme d'avoir à soutenir un mensonge bien absurde ; c'est un moyen de tirer parti m^ême d'un ennnuyeux" (raconte qu'il a aidé un parent à se défaire d'un ennemi) VI 755

NAPOLEON -quiç sans le savoir semait la liberté en Europe 262

NAPOLITAIN - Toute savie, il préfère la douleur de manquer à la douleur de travailler. " VI 535

NATION -La vraie patrie est celle où l'on rencontre le plus de gens qui vous ressemblent.

NATION -On peut dire que rien n'est bête comme une nation. VI 243

NATION- opéra "Vous voyez en moi un véritable cosmopolite" - loin du patriotim excusif d'unanglais "Le monde se divise, à nos yeux, en deux moitiés à la rérité fort inégales : les sots et les frippons d'un côté, et de l'autre les êtres privilégiés auxquels le hasard a donné une âme noble et un peu d'esprit. Nous nous sentons les compatriotes de ces gens-ci, qu'ls soient nés à Velletri ou à Saint-Omer. VI 1049

NATURE -- Il suit la nature mais de loin, VI 54

NOBLES- BOURGEOIS- anecdote de Me Pernod et du comte de C*** VI 415

OUVRIER -non créateur-simple ouvrier VI 831

PAPE - le successeur sera pire-VI 756

PARIS-- En france, il n'y a que paris ; paris écrème tout. VI 113

PASSION--- / Voltaire décrépit lié à l'âme la plus ardente- "On ppeut même dire que l'effet le plus assuré des passions vives est d'imprimer au corps des signes de décdence. mais c'est une des imperfections des arts de ne pouvoir exprimer cette triste vérité. pour la peinture, une femmepassionnée doit d'abord être belle, ou du moins ne pas frapper le specateur par son manque de beauté. VI 831

PASSIONS les passions haineuses / exclues Milan VI 141

PASSIONS- les passions gigantesques du MA y éclatent dans toute leur féroce énergie VI 335

PATRIOTISME D'ANTICHAMBRE - VI 55, VI 317 VI 539 se moquant du saint par jalousie VI 654

PAYSAN- Les idées d'ordre et de justice qui, depis le morcellement des biens nationaux, sont au fond du cœur du paysan champenois ou bourgugnon, semmmmmblerait le comble de l'absurdité au paysan de la Sabine" / meilleur moyen d'être opprimé de tous- VI 1038

PAYSANS - différence ital et Fr - It = autorité = force fr différence liée aux bien natiuonaux- it roi= heureux et puissant-

PAYSANS / classe la plus estimable/ horreur du vol (à la différence It. où raconte qu'il a assailli des voyageurs) a quoi est due cette vertu "A ce que nos méprisables journaux maudissent tous les matins" VI 115

PEINTURE - La peinture porte dans l'âme du spectateur les mouvements les plus nobles etles plus agréables, en donnant l'idée des objets qu'elle représente. Indépendamment du choix es objets , jusqu'à quel point, pour atteindre ce but,cette représentation doit-lle être exacte ? @Voilà toute la question : j'ai cherché à la résoudre dans la vie de Raphaël. VI 825

PEINTURE- Girodet Ataa portée au tombeau (Girooet) "le visage de Chactas nous apprend-il quelque chose de nouveau sur la douleur d'un amantqui ensevelit sa maîtresse ?" en fait, il est conforme, à la hauteur de ce qui avait été inventé avant- VI 886

PENSER "penser est une peine" / un danger VI 62

PHILLOSOPHES - manuscrits de P. Verri , comte Verri- traduit = " Les chiens de village aboient au oindre bruit, tandis queles chiens des villes laissent rouler paisiblement les voitures jour et nuit. Voilà l'image des philsophes manqués aussi bien que des vrais philsophes." VI 224

PHILOSOPHIE -Dans les arts qui s'éloignent des mathématiques, le commencement de toute philosophie, c'est le petit dialogue que voici : Il y avait une fois une taupe et un rossignol ; la taupe s'avança au bord de son trou ; et, avisant le rossignol qui chantait, perché sur un acacia en fleur : Il faut que vous soyez bien fou, lui dit-elle, pour passer votre vie dans une position aussi désagréable, posé sur une branche qu'agite le vent, et les yeux éblouis par cette effroyable lumière qui me fait mal à la tête. L'oiseau interrompit son chant. Il eut bien de la peine à se figurer la degré d'absurdité de la taupe ; ensuite il rit de bon cœur, et fit à sa noire amie quelque réponse impertinente. Lequel avait tort ? Les deux. VI 887-8

PHYSIQUE et pssions / Voltaire décrépit lié à l'âme la plus ardente- "On ppeut même dire que l'effet le plus assuré des passions vives est d'imprimer au corps des signes de décdence. mais c'est une des imperfections des arts de ne pouvoir exprimer cette triste vérité. pour la peinture, une femmepassionnée doit d'abord être belle, ou du moins ne pas frapper le specateur par son manque de beauté. VI 831

POLITIQUE - ART -Les choses qu'il faut aux arts pour prospérer sont souvent contraires à celles qu'il faut aux nations pour être heureuses.

POLITIQUE - Manière d'amener les autres à faire ce qui nous est agréable, dans le cas où l'on ne peut employer nila force ni l'argent. VI 423

POLITIQUE - tout ce quel'on peut espérer c'est que les intérêts s'accordent - nouvelles nations : désirs contradictoires // individus/

POLITIQUE -- (Alfieri) Il ne compris jamais que pour faire une révolution, il faut créer de nouveaux intérêts, id est de nouveaux propriétaires. VI 5536

POLITIQUE -- On ne peut plus, au milieu de la grande révolution qui nous travaille, étudier les mours d'un peuple sans tomber dans la poltique. VI 139

POLITIQUE- Heureuses les provinces qui ont pour légat un fripon énergique ! Il a cent caprices, il vole, il se venge illégalement de ses ennemis ; mais son esprit le porte à faire une digue, un pont, un règlement en vain réclamés depuis cnquante ans. VI 397

PREJUGES rugir contre les préjugés et finir par s'y soumettre" VI 51

PROJET -On ne va loin que quand on ne sait où l'on va. VI 127

PROUST - Mme du deffand (mort du président Hénault, lle plus ancien de ses amis "hélas, il est mort ce soir à six heures : sans cela vous ne me verriez pas ici." Vi ? Faute de cette doctrine, les trois quarts des hommes se damnent pour des fautes qui, ne sont pas même aimables à leurs yeux. VI 496

PROVERBE - voir Dimanche.

PSEUDONYME - Stendhal -***VI 1313 sq 1323 1336

PUCES - 586

PUDEUR- La pudeur est la mère de la plus belle passion du cœur humain, l'amour. VI 410

RELIGION "Tout a té perdu du moment qu'on a osé défendre la religion comme utile (dès cette vie). Cela seul constitue la plus dangereuse et la plus noire impiété. VI 265 autre erreur : vouloir prouver la foi ENERGIE- Histoire de l'énergie

RESSORT MONDE MODERNE - récompense selon son mérite VI 142

RÉVOLUTION-RÉFORMISME -Une révolution serait prévenue ou adoucie dans ses fureurs par les réformes ; mais ces réformes diminueraient le bien-être de gens âgés qui sont convaincus qu'elle n'osera paraître qu'après eux. VI 774

RIDICULE --- La jeunesse est la saison du courage ; tout homme est plus brave à vingtans qu'à trnte. Il st bien singulier que ce soit la contraire pourle courage qui s'exerce enversla peur du ridicule. VI 385

RIDICULE -La jeunesse est la saison du courage ; tout homme est plus courageux à vingt ans qu'à trente. Il est bien singulier que ce soit le contraire pour le courage qui s'exerce envers la peur du ridicule.

ROSSINI- rencontre

ROUSSEAU - le seul jeran-Jacques a su rester pauvre en gagner aux échecs M. le prince de Conti, tout en étant fou de bonheur de recevoir la visite d'un jeune prince. VI 917

SALONS- monde - Mme Chamfort -qd on va dans le monde il faudrait tous les matins avaler un crapaud - JOURNAUX -nous avons dévoré les journaux de Paris jusqu'aux annnoonces de chevaux à vendre et d'appartements à louer VI 732

SCULPTURE - Beaucoup de gens riches ne songent à la sclpture, que lorsqu'il s'ait d'enterer un des leurs. VI 812

SCULPTURE - doit être belle de tous les côtés VI 884

SECRET- "Je sens moi-même que ce que je viens de faire est ridicule ; cela fait partie de cette doctrine intérieure qu'il ne faut jamais communiquer" (? en relation avec la différence Italie/ Nord- pas évident) VI 38

singularité - Dans les arts de la ensée il faut étudier l'art, et sur-le-champ abandonner le maître et être soi-même. VI 145

SINGULARITÉ- Un des grands traits du XIXe siècle sera l'absence totale de la hardiesse nécessaire pour n'être pas comme tout le monde. Il faut convenir que cette idée est la grande machine de la civilisation. Elle porte tous les hommes d'un siècle à peuprès au même niveau et supprime les hommes extraoordinaires parmi lesquels quelques-uns obtiennent le nom d'homes de génie. l'effet de l'idée nivelante du XIXe siècle va plus loin : elle défend d'oser et de travailler à ce petit nombre d'hommes extraordinaires qu'elle ne peut emmpêcher de naître… " VI XIX Prom. 825 Dugazon me disait que tous les jeunes gens qui se présentaient chez lui étaient de petits talma. Il fallait six mois pour leur faire dépouiller le grand artiste, et voir s'ils avaientqque chose en propre." VI 8 RNF

SOLITUDE = oubli des autres / vanité la préoccupation constante 1101

STYLE - qui laisse percevoir le travailqu'il a co^ûté- "Il lui faut tris phrases pour vous demanderl'heure qu'ilest" VI 95

STYLE -Le style en peinture est la manière particulière à chacun de dire les mêmes choses. VI 648

STYLE -voyage- suppression entre langue littéraire et langue parlée - le piquant-

SUBJECTIVITÉ- / monde perçu selon la couleur des lunettes ou le nombre de tasses de café- VI 248

TEMPERATURE -16° - VI 56

TOULOUSE - Le midi de la france, Toulouse surtout, a des rapports frappants avec l'Ialie ; par exemple, la religion et la musique. les jeunes gens y sont moins pétrifiés par la peur de n'être pas bien. J'ai vu beaucoup de contentement réel parmi la jeunesse d'Avignon. On dirait que le bonheur disparaît avec l'acent. VI 384

UTILE - Vers 1730, le gouvernement papal, je ne sais ar quel hasard, avait un million à dépenser. valait-il mieux faire la façade de Saint-jean-de-Latran, ou un quaiiiii quiremontât le Tibre de la porte du peuple au pont saint-Ange ?@ La façade est ridicule : mais peu importe la question. Le pape décide pour la façade ; et Rome attend encore unquai qui peut-être déminuerait la fièvre qui dévore ces quartiers depuis les premières chaleurs de mai jusqu'aux premières pluies d'octobre. VI 581

VANITÉ - Vaniteux comme un Castillan, peu lui importe de mourir de faim, pourvu qu'on ne le sache pas.

VANITÉ- A Milan, la principale affaire est de bien dîner ; à Florence, de faire croire qu'on a biien dîné. VI 85

VANITÉ-Je disais à un peintre : «On n'a jamais réussi à faire un portrait passable de Mme Florenzi. ; C'est que je n'ai pas essayé», me répond-il d'un grand sang-froid. VI 451

VÉRITÉ -La vérité triste et crue sur beaucoup de choses ne se rencontre à Paris que dans la conversation de quelque vieil avoué d'humeur acariâtre. Tout le reste de la société se plaît à jeter un voile sur le vilain côté de la vie. VI 710

VÉRITÉ-- "ce n'est qu'en Angleterre qu'on peut trouver un jeune homme aimable, avec soixante mille livres de rente, sacrifiant son tempérament et sa fortune à la passion de connaître la vérité, quelle qu'elle soit. VI 67

VERTU -ART -On dit beaucoup de mal de Rossini : c'est un paresseux, il vole les entrepreneurs, il se vole lui-même, etc., etc. Oui, mais il y a tant de musiciens vertueux qui me font bâiller !

VICE - Sans le dire, ce peuple heureux savait deppuis cent ans, qu'il n'y a de vicieux que ce qui nuit" 'Anglais) VI 122

VIEILLESSE - /conclusion dde RNP 1817 "sur bienfait du voyage "L a vieillesse morale est reculée pour moiu de dix ans " VI 161

VIEILLESSE - un vieilard vif lui disant "Les idées tristes sont le poison de la vieillesse" VI 349

VIEILLESSE -Qu'importe l'âge, me disait un jour le comte Fantozzi, fort épris de Mme***, qui a peut-être cinquante-cinq ans, qu'importe l'âge, quand la beauté, la gaieté, et, mieux encore, la facilité à être ému subsiste encore ! VI 366

VIEILLESSE- Hélas ! toute science ressembleen un point à la vieillesse, dont le pire symptôme est la science de la vie, qui empêche de se passionner et de faire es folies pour rien. VI 752

VILLE - grandes villes =ù vertus VI 154

VILLE - Toute ville au-dessous de cinquante mille âmes n'est pas digne de mon attention. Il faudrait y passer trois mois pour arriver jusqu'au vrai mérite, s'il y en a. VI 156

VILLE -- Genève "Chose ridiule à dire : je crois qu'on est plus libre à paris (mai 1817) ; je ne dis pas en province.@ Nos philosophes ont assez déclamé contre cette ville de boue et de fumée. Quelle voix éloquente s'élèvera pour nous montrer que les grandes villes forcent l'homme et les gouuuuverneents àà plusieiurs vertus ? dans les arts, le vai beau ne peut naître que là." VI 174

VISAGE - Les femmes y sont belles ; mais cette incroyable pruderie, dont personne, je crois, n'a parlé, se retrouve jusque dans l'air des visages ; cela donne aux figures un fond de froideur et de désintérêt qui repousse la sympathie. VI 153

VISAGE- -L'amour exclusif de l'argent est, selon moi, ce qui gâte le plus la figure humaine. La bouche surtout… VI 721

VOYAGE - (compatriote) -- anéantir mon bonheur en un instant - Je suis dans le ciel, savourant avec délice les illusions les plus douces etles plus folles ; ilme tire par la manche, pour me faire parcevoir qu'iltombe unepluie froide, qu'ils est minuit passé, que nous marchons dans une rue privée de réverbères, et que nus courons le risque de nous égarer, de ne plus retrouver notre auberge, et peut-être d'être volés. Voilà ce qui m'est arrivé ce soir, l'abord du compatriote est mortel pour moi. VI 306

VOYAGE - propos entendu - le plus grand plaisir du voyage estpeut-êtrel'étonnement du retour- donne plus de valeur axu êtres etaux choses les plus inspides VI.711

VOYAGE - règles à se donner VI 607

VOYAGE - se truve avec trois prédicateurs- envie de les quitter "Le dsir de faire le métier de voyageur ll'emporta" ils lui apprennent sur les comportement des femmes dans les différentes villes d'Itlie VI 785 aller à lamesse - quand ce ne serait pas un devoirce serait un plaisir- VI 786

VOYAGE --On y voit que John Scott n'a parlé absoilument à Milan qu'à des garçons de café, à son maître d'italien, et à quelque maleureux custode de monuments publics; VI 315 mais mon parti est pris, je verrai toujours absolument seuk les monuments célèbres" VI 320

VOYAGE -Je me suis promis de ne rien dire de tous les lieux où je serais entré sans payer : autrement le métier de voyageur devient celui d'espion. VI 43 VI 526

VOYAGE- J'ai vendu ma voiture, pour être sûr de ne plus succomber à la tentation de voyager tête à tête vec mon valet de chambre. VI 58

VOYAGE- Nous voulons connaître les habitudes sociales, au moyen desquelles les habitants de Romeet de naples cherchent le bonheur tous les jours." VI 600 des manières plus rapprochées de notre civilisatiàn perfectionnée VI 600

VOYAGE- Rien n'est plus incommode que la curiosité du crétin qui s'attache à l'étranger. VI419

VOYAGE-Je voyage on pour connaître l'Italie, mais pou me faire plaisir VI XIV- s'intéresse aux mœurs- (9 mars 1811, à Crozet) "Nous allonsen Italie pour étudier le caractère italien, connaître les hommes de cette nation en particulier, et, par occasion, compléter, étendre, vérifier, etc., ce que nous croyons savoir de l'homme en général." VI XVI L'on voyage pour rouver du neuf et voir les hommes comme ils sont." VI XVI Nous voulons connaître les habitudes sociales au moyen desquelles les habitants de Rome et de Naples cherchent le bonheur tous les jours. Sans doute notre société de Parisvaut ieux ; mais nous voyageoons pour voir des choses nouvelles, non pas des peuplades barbares, comme le curieux intrépide qui pénètre dans les montagnes du Thibet ou qui va débarquer aux îles de la mer du Sud. Nous cherchons des nuances plus délicates ; nous voulons voir des manières d'agir plus rapprochées de notre civilisation perfectionnée… VI XVII On aime les voyages, ils reposent l'esprit des discussions. je trouve que celui-ci repose un peu trop l'esprit. l'auteur a voyagé, mais il n'a pas porté avec lui des yeux philosophiques pour voir ce qui intéresse aujourd'hui. Nous voulons connaitrel'homme, nous voulons connaître les mœurs des sauvages, étudier leurs passions, reconnaître chez l'habitant du désert le germe des penchants qui, développés, agitent les salons de Paris. VI XVII dans la ligne des Phil. du 18e- différent des romantiques :allergique à l'>>Orient- en même temps come une quête du moi - cherche les causes (du brigandage par exemple) découverte de l'Italie morale - La plupart des voyageurs anglais qui ont parcouru l'Italie me praissent des gens qui relisent plus souvent Tite-Live, Horace,et ce qu'ils appellent leurs auteurs classiques, qu'ils n'ouvrent les yeux dans le monde." Vi XVIII "montrer comment la tendance générale de la civilisation de dix-huit millions d'êtres qui parlent italien, comment la nature de leurs habitudes morales a fait naître des âmes comme Manzoni et Pellico." VI XIX "pour bine comprendre la plupart des tableaux des grands maîtres, il fautse figurer l'atmosphère morale au milieu de laquelle vivaient Rapphaël, Michel-Ange, Léonnard de Vinci" Vi XIX note des faits vrais - anecdotes- CITATIONS- XXIII sq dans VI mais ne peut pas raconter toutes les anecdotes pour ménager ses relations -

YEUX - paysannes de Toscane "Mais ces yeux si vifs etsi perçants ont l'air plus disposés à vous juger qu'à voous aimer" VI 488

YEUX- conversations seulkement par les yeux / VI 25


MOTS CLÉS

CORRESPONDANCE dans la Pléiade

******

Sans garanties du gouvernement pour l'orthographe et l'exactitude des citations.

Cor 1, Cor 2, Cor 3 : tome 1, tome 2, tome 3

ACADEMIE FRANCAISE - projet de circulaire qui ne fut sans doute pas envoyé (1824, évoque De l'Amour et une Vie de Rossini) 55 Cor 2

ACADÉMIE - / pour conserver et pour encourager- projet d'encouragement aux hommes de génie pas mené à terme) - /1045 Cor I

ADMINISTRATION - Quand à 200 lieues, on reçoit une note inutile, on la jette au feu. 217 cor 2

ADULTERE- Il est d'ailleurs évident que le Français actuel, n'ayant pas d'occupation au forum est forcé à l'adultère par la nature même de son gouvernement. 78 Cor I

AFFECTATION - voir AME SIMPLE

ALIBIS- ? 701, 1368 Cor I

ALLEMANDS-Mais les Allemands sont tellement à genoux evant un cordon, ils sont si bêtes ! J'ai passé plusieurs années chez eux, et j'ai oublié leur langue par mépris. 404 Cor 3 La logique allemande est de la force de la logique romaine, deux et deux font cinq. 427 Cor 3

AMBITION - Je n'ai rien à objecter aux actions que j'ai faites comme utiles (actions pour me faire des protecteurs, pour gagner de l'argent, etc.), ou faites par devoir, comme marquer ma reconnaissance à l'oncle qui a élevé ma jeunesse. 8 Cor 2 - si j'avais épousé la file sans jambes de M. Bertin de Vaux j'aurais. 155 Cor 2- Je méprise les charges. 281 Cor 2 AMBITION-GAFFE - au comte d'Argout - l'hérédité de la pairie rend bête les fils aînés. 201 Cor 2

AMBITION- Delécluze des Débats me disait : Vous auriez fait fortune si vous n'aviez pas manqué d'industrie. le coin de la bouche ironique me nuira toujours (ces sots de Komis croient queje memoque d'eux). 21 Cor 3 Or une fois qu'un sot pense qu'on se moque de lui, de quoi n'est-il pas capable ? 21 Cor 3 il faut trop de bassesse pour arriver aux premiers postes 88 Cor I C'est une chose triste de sacrifier sa vie à un prjugé 91 Id L'homme qui se jette dans le monde renonce à viivre pour lui-même 103 Cor I Phrase de Guéno C'est un tueur. cloche battant

AMBITION- L'homme qui se jette dans le monde renonce àvivre par lui ; il ne peut plus exister que par les autres, mais aussi les autres n'existent que pour lui. ///portrait de l'homme à la mode//103 Cor I ces bêtises d'ambition qui uune fois qu'on les a ne signifient plus rien 592 Plus j'avance plus je me dégoûte de l'ambition. C'est mettre son bonheur entre les mains des autres et quand on a une âme, il est simple de chercher à lui donner des passions agréables et le reste du temps de l'appliquer à sentir les arts 672-673 Id

AME (belle-BELLE AME) - Je suis tendremet aimé d'une femme que j'adore avec fureur. Elle a une belle âme 227 id

AME (DEMI-AMES) 146 / après essai de lire la NH qu'il connaît par cœur) J'ai passé toute ma journée à rêver, et, à cette heue, je vais à la comédie pour me distraire. Ce n'est pas que l'état dans lequel je suis, cette surabondance de tendfesse, soit pénible, il serait le bonheur si on avait qui à dire : « Je vous aime !» mais je ne puis vooir ici que des esprits pu des demi-âmes. Toutes ces petites filles d'ici m'enuient ; leur tendresse n'est queminauderie et que petites grâces étudiées ; rien d'abslument franc et naturel, d'énergique. 146 Cor I

AME ARDENTE - Tu as une âme ardente, donne-toi une bonne tête 164 Cor I Le nombre des âmes ardentes est infiniment petit, et il est aisé de s'y méprendre 194 Id voir PASSIONS

AME BASSE - Les jouissances des âmes comme les nôtres ou ne sont pas comprises, ou sont détestées par les âmes basses qui peuplent la société ; souviens-toi de ce principe 344 Cor I Je ne crois pas que, dans la vieillesse, et avec la perspective du dénouement qui termine le voyage, on puisse être heureux par les passions basses et par l'injustice. 802 Id

AME COMPREHENSIVE - // Shakespeare// a comprehensive soul … Dryden s'en sert pour exprimer que Shakespeare a une âme compréhensive, une âme qui comprend tous les chagrins et toutes les joies, qui a le plus haut degré de sympathie. Voilà le vrai baume d'un homme que sa sensibilité rend malade, cela est bien ridicule à dire, mais bien pénible à sentir, voir qu'il n'y a de bonheur que dans la rencontre d'une âme compréhensive, et se dire que cette âme n'existe pas. 155 Cor I

AME ÉLEVÉE Une âme élevée se met bien au-dessus de certaineschoses que le monde dispense, mais elle a souvent la faiblesse de laisser apercevoir qu'elle prise certaines choses desquelles, sans cela, le monde n'eût pas songé à la priver. 341 Mais ne montre pas ce caractère élevé. 348 Id

AME FORTE- Songe que dans le monde, tu ne ttrouveras pas vingt âmes qui comprennent la tienne ; que mi qui ai fait vingt fois plus d'expériences que tu n'en pourrais jamais faire, je n'en ai pas trouvé quatre. 148 ///sur fille qui s'est sauvée de chez elle et a été enfermée// Tâche de te la faire raconter et tu verras comment le public juge les âmes fortes. 149 Id C'est qu'il n'y a pas en France deux cents âmes comme la tienne… 149 Id mais tout ce qui n'a pas l'âme un peu forte est plein d'aigreur. 683 Id

AME FROIDE - Surtout ne montre cette lettre à personne, par l'idée qui m'en reste elle est pleine de ridicule pour les âmes froides. 9 Cor I Tant que l'âme est froide ou médiocrement agitée, Paris est la ville du bonheur ; mais dès qu'elle devient tendre, je regrette Grenoble, tout ennuyeux qu'il est. 145 Id dans le monde, cad avec des gens froids, ayant des passions flétries, à la vanité près… 160 Id On perd son feu à vouloir le communiquer à ces morceaux de glace. 344 Id (A de M) Mais, comme il avait l'âme froide, il n'a connu ni l'amour, ni l'amitié, ni les autres passions vives qui créent des intérêts nouveaux et singuliers. 1044 Id Toute cette canaille froide n'est bonne qu'à nous fournir le matériel du bonheur (l'argent) et à ne pas nous troubler dans notre vrai bonnheur. Tout homme qui lui demande plus, réputation, reconnaissance, amitié, est un archi-sot de ne pas avoir vu que rien ne ressemble plus à une sot qu'un sot lui-même, et que jamais un homme d'esprit ne peut être longtemps sot à leurs yeux, et le caractère du sot est l'extrême vanité sur des choses infiniment puériles. Tôt ou tard vous excitez l'envie ; la terreur comencée, vous devenez sublime et il n'y a plus de convenance possible. Alinéa. Il faut donc n'estimer le public que ce qu'il vaut, mais en même temps l'estimer ce qu'il vaut. 218 Cor I

AME FROIDE ; Que de caractères froids, que de géomètres seraient heureux, ou du moins tranquilles et satisfaiits à ma place ! Mais mon âme, à moi, est un feu qui souffre s'il ne flambe pas. Il me faut trois ou quatre pieds cubes d'idées nouvelles par jour, comme il faut du charbon à un bateau à vapeur. (Civ. vec. 1834)719 Cor 2 Il y a cent fois plus de passion ici qu'en france. 719 Cor 2

AME FROIDE- NAPLE- / chaleur accablante-voilà le beau Naple/ Le revers de la médialle, c'est que toutes les femmes sont laides ; leur figure n'est que la saillie des sensations grossières de la bête. jamais l'aircandide, possible à émouvoir, capable de passion ; jamais sur la figure la saillie de la femme : je ne vois que l'être digérant. 300 Cor 3

AME GRANDE- Le seul danger des âmes grandes est de prendre des secs pour leurs égales, et de se mettre à les aimer comme elles savent aimer 195 Id Il faut donc qu'une grande âme soit elle-)même la source de toutes ses jouissances. // Chamfort : on ne va pas au marché avec des lingots d'or- 335 Id Mais ce bonheur parfait après lequel je cours, je ne l'ai point encore rencontré. Il me faudrait une femme qui ait une grande âme, et elles sont toutes comme des romans : intéressantes jusqu'au dénouement, et deux jours après, on s'étonne d'avoir pu être intéressé par des choses si communes. 534 Id Espagnols : ce peuple exempt des petits intérêts de la vie 160 Id

AME PETITE- PETITES AMES- Cette vérité nus crie de chercher le bonheur dans nos pensées et dans nos sentiments. C'est, ce me semble, seulement là que les gens au-dessus du commun peuvent trouver le boonheur. Un Clet, apothicaire le trouve à gagner cent écus, une femme du même genre à porter tel chapeau ; mais c'est en vain que toi et moi chercherions le bonheur dans ces choses. Si nous avons la simplicité de courir après le bonheur des petites âmes, nous sommes tout étonnés, arrivés à la jouissance, de les voir heureux et nous ennuyés. C'est tout simple : il faut des poules à un renard et des pommes de terre à un porc. Nous ne sommes pas de la même espèce que ces animaux-là. la même nourriture ne nous convient pas. 609-610 Cor I / une promenade en homme à cheval à la bastille aurait prouvé une grande âme devant un tribunal composé de Molière, Shak.,Helvétius= faute énorme aux habitants de la Grande-Rue// ce qu'on appelle en musique perruque, mesquin, petit, éloignant la sympathie 827 Id

AME PURE et sans passions - Ah ! si celles-ci donnent quelques instants de vrai bonheur, par combien d'instants affeux ne soont-ils pas rachetés ! 11 Cor I

AME RAPETISSÉE - J'aime beaucoup mieux la société des grands hommes que celle des âmes rapetissées que je rencontre de toute part 59 Cor I mais je ne puis voir que des esprits ou des demi-âmes. Toutes ces petites filles d'ici m'ennuient ; leur tendresse n'est que minauderie et que petites grâces étudiées ; rien d'absolument franc, de naturel, d'énergique. 146 Id

AME RARE- Dans les paysans, par exemple, tu trouveras souvent des ames rares ; la tête n'y répond pas. 117 Cor I (Victorine) Je crois que tu as raison ; c'est une âme bien rare. 360 Id

AME SANS RICHESSE- Mais, hélas ! le ciel donne aux uns une âme sans richesses, aux autres des richesses sans âme, c'est ce qui fait qu'il y a tant de mélancolie et d'ennui dans le monde.. 185 Cor I

AME SECHE- Tu truveras dans le monde, ma chère petite, beaucoup d'âmes sèches : ces gens-là n'ont jamais eu dans leur vie un moment de tristesse, de cette tristesse onctueuse que nous avons éprouvée souvent ; ils ne sont ordinairement sensibles qu'à deux passions, la vanité et l'amour de l'argent. Cette sécheresse vient de l'âme. 116 Cor I Allons,madame, sortez de votre flegme ; songez que vous avez vingt-cinq ans, et que, pour peu que vous preniez l'habitude de différer, vous arriverez à la sécheresse de cœur sans avoir vu les choses qu'il faut sentir. 626. Id Les hommes secs sont toujours secs ; il n'y a pas de différence entre eux parce qu'il n'y a jamais eu d'épanchement. 124 Cor I

AME SIMPLE- Il n'est pas pédant. peut-être il aura de l'âme. Cette dernière qualité est eut-être ce qu'il y a de plus rare en France. LLa politesse est si longue à apprendre, qu'il ne reste plus de loisir pour suivre les mouvements de son âme. À Paris on craint d'être inélégant, de n'être pas simple qui est à la mode en étant naturel. Il est donc fort difficile pour un hommequi sent vivement d'atteindre au simple savant d'un Secrtéaire d'Amabssade. En revanche tout ce qu'écrit le Secrétaire d'Ambassade est plat au bout de deuxans, et les écrits del'homme naturel peuvent vivre jusqu'à l'an 1941 474 Cor 3 Au fond ta llettre est délicieuse : je connais peu de femmes quiécrivent aussi bien que toi ; veux-tu en savoir la raison, c'est que tu n'es pas affectée : tu n'affeces que de mettre le mot qui exprime le plus axactement tes idées, et voilà en quoi consiste tout l'art d'écrire. Cukltive précieuseent ce charmant talent, il est l'âme de la vie : l'homme éloquent est le vrai roi des cœeurs. 120 Cor I

AMOUR (DE L') - (circulaire à l'Ac.) Verrs la fin d'une jeunesse fort agitée un oisif a essayé de faire une monograpie de cette maladie que tout le monde prétend avoir eue et qu'on appelle l'amour 55 Cor 2

AMOUR- La pauvre jeunesse est bien malheureuse, de l'amour sans tranquillité ou de la tranquilllité sans amour. 77 Cor I … mais rappele-toi qu'il faut aimer les gens à leur manière et non pas à la nôtre. 91 Cor I //passion pour une femme portant unchapeau avec deux touffes d'hortensia - il aimera toujursles horetensia 118 Id (Mme de Staël) Elle ne sent pas le bonheur d'aimer. Elle veut toujours du retour. 214 Id mais l'amour est comme une fièvre qui vient en même temps à deux personnes ; celui qui est le premier guéri est diablement ennuyé par l'autre. 633 Id Il y a une preuve de mon amour bien frappante, c'st la gaucherie dont je suis avec vous, qui me met en colère contre moi-même, que je ne puis surmonter (à Mathilde Debowski) 940 Id Il y a ne preuve bien frappante de mon amour, c'est la gaucherie dont je suis avec vous, qui me met en colère contre moi-même, et que je ne puis surmonter (à Mathilde Dembowski) 940 Id

AMOUR-PROPRE - Voir VANITÉ.

ANGLAIS- Ce sont de tristes raisonneurs que ces Anglais ; je ne connais pas de gens plus bavards et plus froids. ///qu'un grand homme et un fou / Shakespeare et Milton.// J'ai souvent rompu des lances pour les Anglais. Cependant je persiste à trouver dans tous les Anglais que j'ai vus un secret principe de malheur. 904 Id … les Anglais sont surtout mallheureux des petits malheurs que des gens nés plus heureusement oublient au bout d'un quart d'heure. D'où vient cela ? C'est un grand problème. peut-être de la religion. 904 Id

ANGLAIS- L'ennui, fatal à tout le monde, est mortel à un Anglais. À force de ne pasmettre d'huiledans une lampe, elle s'éteint ; àforce de faire des choses ennuyeuses, la vie elle-mêe devient ?? 121 Cor 2

ANGOISSE- Je me suis aussi colleté avec le néant ; c'est le passage qui est désagréable, et cette horreurprovient de toutes les niaiseries qu'on nous a mises dans la tête à troisans. (attaque du 15 mars 1841) 434 Cor 3

APPRENDRE ; Dès qu'un homme s'imagine n'avoir plus besoin d'apprendre il est perdu. 48 Cor I

ARGENT - Ces messiieurs partent toujours de ce principe irréfragable ; avoir de l'argent pour acheter desstatues, c'est une raison pour s'y connaître. 26 Cor 3- Ah ! si j'avais su, en 1814, mon père ruiné, je me serais fait arracheurde dents, avocat, juge, etc. 57 Cor 3 Le vrai métier de l'animal est d'écrire un roman dans un grenier, car je préfère le plaisir d'écrire des folies à celui de porter un habit brodé qui coûte huit cent francs. 57 Cor 3 Etre obligé de trembler pour la conservation d'une place où l'on crève d'ennui ! 57 (Rome) Quant àl'argent, tous les autres ont mon caractère : ils n'y pensent jamais que quand ils en manquent. 95 Cor 3 A Civita-vecchia on ne s'occupe que de gagner de l'argent, et de faire payer au double et autriple de leur valeur des articles fournis aux voyageurs amenés par les bâtiments à vapeur. 410 Cor 3

ARGENT- souliers percés - dettes portier, tailleur, montre enggée, douze sous en poche 100 Cor I C'est une triste chose que de dépendre toute sa vie 153 Id Mais avoir un cheval voilà le diable (con,eillé par les médecins, mais impossible à obtenir du père) 154 Id Imagine-toi que, par un froid de ; 10°, je n'ai point de bois ni de chandelle. 166 Id Voir PERE - //à Paris sans feu, sanslumière, sans habit, avec des bottes percées- à Berlin 1806 trois ouquatre cent luois, bien vêtu, bien nourri , maismal logé// 330 Il y a quatre ans, j'étais à Paris avec une seule paire de bottes trouées, sans feu au cœur de l'hiver, et souvent sans chandelle. Je suis ici un personnage. //appelé Monseigneur ou Monsieur l'Intendant, recevant la visite des généraux, sollicitations, dîners, monte à cheval et prend quand même le temps de lire Shakespeare 482 Id / (1811) Ma subsistance dépend uiquement de mon travail 614 Id (1812) s'occupe dumobilier impérial / les fauteuls n'oont ps de housse, les rideaux de soie n'ont pas été pliés correctement, fauteuils détériorés par l'humidité-inventaire de tableaux- 633sq Id On nomme aujurd'hui quatorze préfets. je suis sur la liste. 692 Id / auditeur depremière classe, Inspecteur du mobilier et des bâtiments de la Couronne, décret 1810/ (mai 1814) écrit pour qu'il ne soit pas considéré comme renvoyé, ne demande pas à être rémunéré mais de conserver son titre : Inspecteur honoraire du mobilier de la Couronne 772 Id Je suis aux prises avec la perspective de l'infortune (1814) 773 Id Comme mes apppointements sont supprimés à dater du 1er avril dernier, je suis pressé de finir mes affaires et d'aller vivre en pauvre diable à Rome 776 Id (1814) Une suite bien naturelle est que les protégés des anciens puissants n'ont plus de protecteurs. 778 Id / résumé des services/ 780 Id créancier qui fait le diable à Paris-dus sus-dit juif- 9%- se fait envoyer 500 oris dans un coffre à Gr. 783 Id les 37 000 francs que je dois 807 Id (A Louis Crozet) Je suis dans les griffes d'un Jésuite de 70 years old ; if he reaches the years of the grand-father, viz.82, how will I pass thoses twelve years. Il promet sans cesse de me donner 30. 000 fr. comme à mes sœurs, mais àchaqueinstant un obstacle jésuitique arrête tout. 821 Id / perspectives de ressources/ Sinon il faut songer à remuer avant que la rage d'une colère impuissantene me fasse crever dans un coin comme un chien enragé. 822 Id / (au duc de Feltre, 1815, expliue qu'en 1815 il était en Italie- affirme sa fidélité et son dévouement au souverain-n'a pas demandé ses anciennes places à l'usurpateur en 1815)- rappelle qu'il a signé l'adresse au roi, signée comme auditeur au Conseil d'Etat, - que le roi a accordé la croix de la Légion d'honneur à son père- supplie qu'on lui accorde le traitement de non-activité de commissaire des guerres adjoint. 864-865 Id / certificat prouvant qu'il n'est rentré en France qu'en 1816- pour qu'on puisse lui payer le traitement de non-activité d'adjoint aux Commissaires de guerre aussitôt que j'aurais prouvé que je n'ai pas servi pendant l'absence du Roi en 1815 865 Id /doit écrire parce qu'on leui paie pas sa demi-solde parce qu'il ne peut pas se trouver à Gr. chaque mois à jur fixe- demande arriéré (36 ans)958 Id Je paye par cet excès de sensibiité désordonnée l'enthousiasme et le bonheur que j'ai trouvés dans plusieurs moments de ma carrière, par exemple, à l'entrée à Berlin, le 26 octgobre 1806. D'ailleurs vous connaissez ma mortelle répugnance pour les bas de soie, et jem'éloigne chaque cjour de la jambe fine qui convient au solliciteur. 934 Id une douzaine de faquins qui se croient du talent parce qu'ils ont de lapuissance 941 Id (au Maréchal Gouvion-Saint-Cyr)- Après avoir fait douze campagne et avoir perdu le peu que j'avais à la retraite de oscou, pendant lquelle j'ai rempli une mission mportante à Orcha et Bobr, je me trouve sans ressources. (// reste seulement une demi-solde d'adjoint aux commissaire de guerre, supprimée par Intendant militaire de Grenoble)- évoque post 1813-commis-voyageur pour la maison Robert frères de Lyon-à Milan-1819: ces messieurs me donnent un appointement de 1500 fr.-états de service 959 Id Maintenant je me trouvesans ressources autres que ma petite place dans le commerce 959 Id Mais l'Etat ne pouvant donner à un Français de trente-six ans et qui sert depuis l'âge de dix-septans, qu'un secours de 900 fr. voudra--t-il m'empêcher de faire un métier pour vivre… 960 Id Milan 18919/touche 700 francs/ grande fête au manoir infernal part à Gêne, Livourne, Pise, Florence. 979 Id Mon beau-frère s'est abaissé à faire dérober du vin. Lorsqu'on en volait une charge, il gagnait soixante-six bouteillesde deux-tiers. Nous avons signé un arrangement. Il garde le mobilier de Grenoble et les livres estimés à 12 mille fr., tout le reste sera divisé également par tiers. Pour nous dédommager deslivres, il donne 500 fr. à Pauline et 500 fr. à votre serviteur, qui est tout content d'avoirsauvé trois mois à Cularo. Edouard rey s'est bien conduit. 1011 Id si 'avais 8. 000 fr. . KJ'irai en Amérique… 1022 Id ARGENT- Ma sauvagerie vient du manque defortune. je me suis aperçu que quand on n'arrive pas en cabriolet l'on n'est pas reçu dans les salons sur le pied de l'égalité ; or, sans égalité, il n'est pas de société agréable. 78-79 Cor 2 Quand l'on n'est pas riche, il fauttravailler et non pas bayer auxcorneilles. 58 Cor 2

ARMÉE- Ce qui m'y attire c'est l'envie de voir de près les grands jeux de ces chiens de basse-cour nommés hommes. 347 Id / nommé par l'empereur Adjoint-Commmissaire des guerres le 11 juillet 1807- trente lettres par jour-/ 358 Id Il est possible que, tôt ou tard, l'ennui de végéter dans un poste au-dessous de ce que j'ai maintenant prouvé que je pouvais faire, me fasse quitter l'uniforme et me retirer près de Claix (Vienne, 1809)534 Id Ce qui a gâté pour moi la campagne de Russie, c'est de l'avoir faite avec des gens qui auraient rapetissé le Colisée et la mer de naples. 664 Id Deux belles attaques de Cosaques, la ferme croyance pendant une nuit d'être tué ou pris le lendemain, etc. Malheureusement pas le temps d'écrire. la présence de mes collègues neutralisait plus la partie romanesque demon âme, sanslaquelle je suis ennuyeux pour moi-même. 679 Id // campagne de Russie nourriture difficile-meanaces- avoir ou n'avoir pas de bottes 682 Id / mais garnde expérience Voir SCIENCE…/ Noous avons l'air de nos laquais 685 id Nous sommes bien loin de l'élégance parisienne Id / dit fabriquer de l'encre/ 687 Id Je me suis sauvé à force de résolution ; j'ai souvent vu de près le manque total de forces et la mort 689 Id 1813 gouvernement de Sagan (Silésie) //

AUTOBIOGRAPHIE - J'écris maintenant un livre quipeut être unegrande sottise ; c'est Mes Confessions, au style près, comme Jean-jacques Rousseau, avec plus de franchise. 140 Cor 3

AUUTEUR- Je ne sais pourquoi j'ai une honte mortelle du métier d'auteur. 919 Cor I

AVENTURE- Tu sens bien, que dans les romans l'aventure ne signifie rien ; elle émeut et voilà tout ; elle n'est bonne ensuite qu'à oublier. Ce dont il faut, au contraire se rappeler, ce sont les caractères 136 Cor I// tailleur venant pour la dixième fois demander un accompte// 180 Ce siècle est commode ; il n'y a qu'un mobile, l'argent 192 Id besin de chemise, de cravate 210 Id Mes cravates et mes bas sont tout troués 307 Id /perspective de devenir auditeur (qu'il ne désire que modérément, mais il fait le nécessaire)- demande à sa sa sœur d'intervenir- 541 Id

BABILANISME - (à Proper Mérimée, 1826)- Le vrai Babilan doit se tuer pour ne pas avoir l'embarras de faire un aveu. Moi (mais à qurante-trois ans et onze moi), je ferais un tel aveu ; on me dirait qu'importe ? Je mènerais ma femme à Rome. Là, un beau paysan, moyennant un sequin lui ferait trois compliments en une nuit. 97 Cor 2

BAL ; Ce qui m'y attire c'est l'envie de vir de près les grands jeux de ces chiens de cour nommés hommes. 347 Cor 1

BALZAC- article sur Chartreuse// les 54 première pages :j'avais le plaisir le plus vif à écrire ces 54 pages/ Je compose 20 ou 30 pages, puis j'ai besoin de me distraire ; un peu d'amour quand je puis ou un peu d'orgie ; le lendemain matin j'ai tout oublié, en lisant les 3 ou 4 dernières pages du chapitre de la veille, le chapitre du jour me vient. j'ai dicté le livre que vous protégez en 60 ou 70 jours. j'étais pressé par les idées. Alinéa. Je neme doutais pas des règles ; j'ai un mépris qui va jusqu'à la haine pour Laharpe. […] Je suis d'accord sur tout excepté sur le style. n'allez pas croire que ce soit unexcès d'orgueil. je ne vois qu'une règle : le style ne saurait être trop clair, trop simple. les idées sur les profondeurs du cœur humain étant inconnue aux enrichis, aux fats, etc., etc., on ne saurait les énoncer trop clairement. Alinéa. le beau style de M. de Chateaubriand me sembla ridicule dès 1802. Ce style semble dire une quantitté de petites faussetés. Toute ma croyance surle style est dans ce mot. Alinéa. Vous me croirez un monstre d'orgueil, Monsieur, si je vous parle de style. Voici un auteur peu connu que je porte et qui veut être loué encore pour son style ! D'un autre côté, il ne faut rien cacher à son médecin. 394-395 Cor 3 //ses lectures-- avec lcarté ce qui se passe dans un cœur- contre la rondeur, le style coulant qui seront très vite vieillis // lettrs de Voiture/ En dictant la Chartreuse, je pensais qu'en faisant imprimer le premier jettttt, j'étais plus vrai, plus naturel, plus digne de plaire en 1880, quand la société ne sera plus pavée d'enrichis grossiers, et prisant avant tout le noblesse justement parce qu'ils sont ignobles. […] Je vous avouerai que je place mon orgueil à avoir un peu de renom en 1880, alors on parlera peu de M. de Metternich et encore moins du petit prince.La mort nous fait changer de rôle avec ces gens-là, ils peuvent tout sur notre corps pendant leur vie,mais à peine mort, le silenceles envahit. Qui parle de M. de Villèle, de Louis XVIII ? Charles X un peu plus, il s'est fait chasser 393-397 Cor 3 Je vais corriger le style de la Charteuse, puisqu'il vousblesse, mais je serai bien en peine. Je n'admira pas le style à la mode, il m'impatiente. 403 Cor 3 Je suis fataliste et je m'en cache Id La mort nous fait changer de rôle avec ces gens-là. ils peuvent tout sur nos corps pendant leur vie, mais,à l'instant de la mort, l'oubli les enveloppe à jamais. Qui parlera de M; de Villèle, de M. de Martignac, dans cent ans ? M. de Talleyrand lui-même ne sera sauvé que par ses mémoires, s'ilen laissé de bons. Tandis que le Roman comique est aujourd'hui ce que le Père Goriot sera en 1980. 404 Cor 3 L'esprit ne dure que 200 ans ; en 1978 Voltaire sera Voiture ; mais le Père Goriot sera toujours le Père Goriot 403-403 Cor 3 Cet article étonnant, tel que jamais érivain ne le reçut d'un autre, je l'ai lu, j'ose maintenant vous l'avouer, en éclatant de rire. Toutes les fois que j'arrivais à une louange un peu forte, et j'en rencontrais à chaque pas, je voyaislamine que feraient mes amis en le lisant 404 Cor 3 //// LETTRE A B. par le bateau du 14 octobre 1840 S reçoit à Civita-Vecchia le fascicule de la revue parisienne renfermant l'article de B. Surprise et joie indicible. Pas sans mélange. Balzac le reconnaît comme grand écrivain et lui reproche de mal écrire. D'où l'embarras pour la réponse. hésitations. repentirs. Le surlendemain 16, rédige fiévreusement un brouillon.uelques jours plus tard mécontent de l'"égotisme effoyable" de cette lettre il en rédige un deuxième, puis le 28 et 2ç un 3e. On ne connaît pas le texte réellement// Letres de Balzac Cor 3 P. 555 sq

BARONNIE - C"e titre, me conduisant à un autreme mettrait en état de me passer des badauds et de ne plus leur faire la cour. 607 Cor I

BEYLISME- / je vieillis/ tenté de demander le sous-préfecture de Rome: "Cela pèche contrele beylisme. C'est une suite de l'excécrable éducation morale que nous avons reçue. Nous sommes des ornagers venus, par la force deleur germe, au milieu d'un étang de glace, en Islande 657 Cor I Je lisais les Confessions de Rousseau il y a huit jours. C'est uniquement faute de deux ou trois principes de beylisme qu'il a eu tant de malheurs. Cette manie de voir des devoirs et des vertus partout a mis de la pédanterie dans sonstyle et du malheur dans sa vie. /// lié tris semaines avec un homme, parle des devoirs de l'amitié-cherche une explication à son éloignement/ beylisme: deux corps se rapprochent-fermentation de nayture passagère. 659 Id

BONHEUR- Le bonheur relâche tous les ressorts, et laisse l'homme heureux sans défense. 209 Cor I Une ou deux fois par an on a de ces moments d'extase où toute l'âme est bonheur. 214 Id /moments rares/ nécessité d'éréthisme/-----. règle de sommation du bonheur : "Il ne faut demander à chaque chose que la quantité de bonheur qu'elle peut nous donner. 241 Id Il faut chercher à se rendre habile dans l'art du bonheur. 314 Id //personnes se disant les plus malheureuses du monde// Ce sont leurs termes ; ce qu'il y a de bon, c'est qu'elles ne mentent pas ; se croyant malheureuses, elles repoussent tous les petits plaisirs quiremplissent la vie et le deviennent, bientôt elles sont tristes, ennuyeuses, le monde les laisse là. 314 Id Ne pas trop s'exagérer le bonheur que l'on n'a pas 316 Id L'expérience te convaincra qu'un des grandsmoyensde bonheur est le cerveau. 345. Id // se faire un bonheur indépendant dumonde- à ce moment-làla coquetterie les met àvos pieds 345 Id Trouvé dans La Harpe : «Quiconque est heureux ou le paraît doit être sans cesse à genous pour en demander pardon, et même ne l'obtient pas toujours à ce prix.» 497 Id / bonheur parfait/ voir AMES GRANDES/ bonheur gâché par les visites nécessaires à des gens que l'on méprise 575 Id BONHEUR- Le vrai métier de l'animal est d'écrire un roman dans un grenier, car je préfère le plaisir d'écrire des folies à celui de porter un habit brodé qui coûte huit cent francs. 57 Cor 3 je suis fait pour vivre avec deux bougies et une écritoire… 58 Cor 3Le corps et la tête sont les valets de l'âme, et l'âme obéit elle-même au moi, qui est le désir de bonheur. // haitudes -hortensias, Luxembourg/ 117

BONHEUR-SOUVENIR DU - Hélas ! ce bonheur charmant que je me figurais, je l'ai entrevu une fois à Frascati, quelques autres à Milan. Depuis lors il n'en est plus question ; je m'étonne d'avoir pu le sentir. le souvenir en est plus fort que tous les bonheurs présents que je puis me procurer. 442 Cor I/ mais avec la passion le souvenir s'éteint aussi un peu/ Je t'ai conté qu'étant à Frascati, à un joli feu d'artifice, au moment de l'explosion, Adèle s'appuya un instant sur mon épaule ; je ne puis t'exprimer combien je fus heureux. pendant deux ans, quand j'étais accablé de chagrin, cette image me redonnait du courage et me faisait oublier tous les malheurs. je l'avais oublie depuis longtemps ; j'ai voulu y repenser aujourd'hui. je vois malgré moi Adèle telle qu'elle est ; mais, tel que je suis, il n'y a plus le moindre bonheur dans ce souvenir. 442 Id Mme Petra Grua différent- son souvenir lié à la langue italienne-/ 442 Id Je t'ai conté une sensation semblable que j'eus une fois à Frascati lorsqu'Adèle s'appuya sur moi en regardant un feu d'artifice ; ce moment a été, ceme semble, le plus heureux de ma vie. Il faut que le plaisir ait été bien sublime, puisque je m'en souviens encore, quoique la passion qui me le faisait goûter soit entièrement éteinte. 515 Id Tout cela me fait penser, ma chère Pauline, que les arts qui commencent à nous plaire en peignant les jouissances des passions et, pour ainsi dire, par réflexion, comme la lune éclaire, peuvent finir par nous donner des jouissances plus fortes que les passions. 515 Id Voir RAISONNER / Rappelle-toi surtout de cette grande et immuable vérité : tous les hommes sont froids, médiocres et aiment à faire du mal aux gens qu'ils croient heureux. Alinéa. On te croit heureuse. Attends-toi donc à beaucoup de petites et plates méchancetés… //ensuite nécessité de chercher le bonheur dans nos pensées et dans noss entiments 609 Id Voir PETITES AMES Ma vie, depuis mon retour du 27 novembre, a été agitée, cad heureuse (1812). 632 Id

BORDEAUX- L'amour est un ridicule en France. Alinéa. J'ai trouvé une seule exception : Bordeau. 263 Cor 3

BOURGEOIS- (À Mathilde) Je voudrais vous écrire une lettre un peu amusante, mais je passe ma vie avec de bons bourgeois qui s'occupent toute la journée du prixdu blé, de la santé de leurs chevaux, de leur maîtresse et de leur casin (petite maison de plaisance-sorte de jeu de billarD ndlr )Leur grosse joie, leur bonheur si facile me fait envie ; avec un cœur qui se contente de choses si grossières, comment faire pour manquer lle bonheur ? Et cependant, ils errent au hasard, au milieu de ces écueils qui semblent si aisés à éviter, et eux aussi sont presque toujours malheureux. Ils ne s'occupent huère du monde qui nous intéresse et qui est pour eux comme une terre étrangère. 947 Id

BYRON - parlant d'un poète qui argumente bien sur la poésie : He knows how is a poet. 43 Cor 1

BYRON - une demi-heure volcan d'idées neuves, de sentiments généreux/ mêlés- qu'on croyait goûter ces sentiments pour la première fois- lerste de l soirée très lord anglais 44 Cor 2

CAMPAGNE DE RUSSIE - 685 Nous avons l'air de nos laquais. C'est à la lettre, le premier d'entre nous qui est arrivé à Smolensk a été pris pour un laquais insolent, parce qu'il s'avançait ppour toucher la main au maître de maison. nous sommes loin de l'élégance parisienne. 685 Cor I

CENSURE -Toutes les lettres de paris vont voir les eaux du Danube (de Milan , à Adolphe de Mareste) 957 Cor I IDEES - Une collection de baïonnettes ou de guillotines ne peut pas plus arrêter une opppinion qu'une collection de louis n peut arrêter la goutte. 998 Cor I

CHARITÉ ; Il y a tant de charlatans pauvres à paris qu'ilest nécessaire, lorsqu'on n'est pas très riche, ne ne pas donner 117 Cor I

CHASSE- n'aime pas la chasse 692 Cor 2

CHIENS- J'ai deux chiens que j'aime tendrement ; l'un, noir, épagneul anglais, beau, mais triste, mélancolique ; l'autre Lupetto, café au lait, gai, vif, le jeune Bourguignonnn, en un mot ; j'étais triste de n'avoir rien à aimer. 462 Cor 3

CHRONIQUES ITALIENNES- J'ai prisdanscent volumes ; j'ai négligé la valeur de vingt volumes purement historiques ; j'ai cherché cequi me plaît, comme peignant le cœur humain. 20 Cor 3 Le style de la traductin est simple comme celui des originnaux, il n'y a jamais de prétention à la phrase noble. 20 Cor 3 / accord pour publication et ensuite un tirage à 800 exemplaires-payé 3000 F- les nouvelles ne sont pas de moi et il a été convenu que mon nom ne serait pas prononcé - des gens qui cherchent à me nuire quelque peit espace que je tienne dans le monde /

CINQUANTE ANS - Je regarde comme un miracle d'avoir ppu être aimé à quarante-spt ans. 193 Cor 2 Je sens de plus que la chaleur est pour moi, avec mes quarante-sept ans et lle mercure passé, un élémentde santé et de bonne humeur. 201 Cor 2 Il est drôle de faire des découvertes sur soi-même à quarante-huit ans, que j'aurai demain. 315 Cor 2

CIVILISATION- Chaque époque &a une branche de connaissances humaines sur laquelle elle concentre toute sonattention : làseulement il y a vie. / Pétrarque: découvrir et publier manuscrits anciens ; aujourd'hui politique, la littérature n'étant qu'un pis-aller 59 Cor 2

CLARTÉ- obscurité prétentieuse 72 Cor 2 Quand on a une mauvaise cause, il faut écrire en style obscur, et surtout adopter le genre emphatique si respecté des sots. les gens qui croient avoir raisdon ne sauraient être trop clairs et trop lucides ; ils cherchent à écrire avec les mots et es tours employés par La Bruyère, Pascal et Voltaire. 74 Cor 2

CLARTÉ- Si l'on veuts'entendre en parlant de philosophie, il faut être extrêmement clair et précis. plus le sujet du discours est difficile àcomprendre moins vous devez affecter de pompe dans le style. remmarquez que tous les écrivains… qui cherchent à tromper les hommes affectent unstyle rempli de pompe et d'emphase. Méfions-nous donc de tout philosophe qui n'est pas clair et net dans son style. 131 Cor 2

COMÉDIE DU BONHEUR- / difficile de trouver le bonheur dans l'union d'un homme et d'une femme- semble démenti par le spectacle de certains mariages- mais souvent celui qui a le plus d'esprit joue la comédie pour l'autre et tous les deux pour le public / En général tout le monde joue le bonheur 342 Id

COMIQUE- As-tu compris que le rire est une conception (une vue) subite de quelque avantagepour notre vanité. 137 Cor I

COMMUNICATION - VOIR ame Songe que dans le monde tu ne trouveras pas vingt âmes qui comprennent le tienne 148

COMTESSE CINI- L'amour est pour elle come une dîner officiel pour moi. 293 Cor 3

CONCISION- (sur article de critique) Mon but étaitde renfermer sous le moins de mots le plus de choses possibles 902 Cor I

CONFORMISME- C'est que la famille Riquetti n'avait pas été étiolée par cinq siècles de convenances. 149 Cor 3

CONFORMISME- Rappelle-toi toujours que quand je t'interroge c'est ton sentiment que je te demande et non pas ce que tout le monde dit. 4 Cor I Quand on a le tort de ne pas ressembler à la majorité des hommes, il faut les regarder comme des gens qu'on a mortellement offensés… 377 Id // société où il ne vas pas -qqun a dit : s'il vient, plusieurs personnes se retireont- Voilàle coup le plus sensible que j'ai eu dans ma vie 1031 Id CONFORMISME - Mes bonnes qualités, si j'en ai, tiennent à d'autres qualités, sinon extrêùeùent auvaises, du moins fort désagréables, mais encore plus déplaisantes à moi qu'aux autres. je me compare à unconscrit qui arrive dans un régiment de dragons ; on lui donne un cheval. S'il a un peu de bonsens, il connaît bien vite les qualités de ce cheval. le cheval, c'est le caractère ; mais connaître que le cheval qu'on monte est ombrageux n'ôte pas du tout à ce cheval la qualité d'être ombrageux. Il en est ainsi de mon caractère ; depuisdeux ans surtout, je commence àbien le connaître. Ces défauts ne marquaient guère en Italie, où tout le monde est original et ne fait que ce qui lui fait plaisir, sans s'inquiéter du voisin. En france, on se dit toujours : Mais que pensera le voisin ? 33 Cor 2WALtER SCOTT - C'est un adroit qui a su faire son nid 17 Cor 2

CONVENANCES - J'aime à discuter sur le cœur humain, chose difficile avec les Françaises qui presque toujours mentent pour se conformer à la règle 1451 qui régit leur conduite ou à la règle 8600. 282 Cor 2

CONVERSATION- Acquiers le plus que tu pourras une conversation fleurie et aimable. Cela sert avec les indifférents, à qui il faut parler et pourtant ne rien dire. 136 Cor I La plupart des hommes ont un esprit appris : ils savent deux cents anecdotes, trente plaisanteries. Au bout de deux mois, de six, d'un an au plus, suivant l'ampleur du sac, on les sait par cœur.Alinéa Rien d'agréable à la longue que l'esprit naturel, celui qui est inventé à chaque instant par un caractère aimable sur toutes les circonstances de la conversation. 184 Id / soirée en Italie- parfois onn'y prononce pas un mot- on écoute une chaneuse- on se laisse charmer 909 Id

CORREPONDANCE ADMINISTRATIVE -questions courantes notamment impôts- objets d'habillement- armes- demande la mise en prison d'un garde-magasin qui perdu 356 capotes / Note les réticences de l'administrations//

CORRESPONDANCE- sur lettres de Voltaire et Rousseau/ On ne les connaîtra parfaitement que lorsque toutes les lettres qu'ils ont écrites seront publiées… 256 Cor I

COURTISANE- anecdote-truffes)- excèsdontje comptaisbien luifaire partager les fruits-// 993 Cor I (à A de Mar. à propos du comte de Salazar) Empêchez-le d'être dupe des filles. je lui recommande Mme henry, à 6 fr., vis-à-vis la Renommée, n°13, rue Tiiiquetonne, au second, et mme Duclusel, à 20 fr., aucoin du boulevard et de la rue Montmartre. je pense qu'il conviendrait à Aglaé ou à Angéline. Faites-lui connaître des gens des deuxpartis. 1006 Id

CREATION - Écrit Le Chassur vert/ demande les défauts vus dans le Rouge- 129 dont le style est je l'espère moins hâchéque celui du Rouge 140 Cor 3

CRISTALLISATION- (à Mathilde) Si vous aviez des défauts, je ne pourrais pas dire que je ne vois pas vos défauts ; je dirais, pour dire vrai, que je les adore. 967 Cor I

CRITIQUE - Je crois que l'on n'est pas impoli envers unautre en disant que son ouvrage est détestable. Tout homme qui imprime sollicite une louange, doit s'exposer aux sifflets. je désire pour moncompte la vérité tooutentière et la vrité la plus âpre. 61 Cor 2 / Canova, Rossini/ Peu d'hommes ont plus méprisé les critiques. 59 Cor 2

CRITIQUE - L'essentiel, c'est que le fait soit vrai. je crois que l'on n'est pas impoli envers un autre en disant que son ouvrage est détestable. Tout homme qui imprime sollicite uune louange, doit s'exposer aux sifflets. Je désire pour mon compte la vériité tout entière et la vérité la plus âpre. 61 Cor 2 Il me semble que la littérature française est étiolée par les articles de complaisance ou d'injures. Je désire la critique la plus sévère et toute la vérité. 62 Cor 2

CULTURE ; / deux paisirs - deuxième Promenade de Rousseau (chien) l'air sublime du Matrimonio segreto / Voilà deux plaisirs dont Jean n'a point d'idées ; bienfait de l'éducation ; mais que de peines qu'il ne sent pas et que nous avons ! Je crois cependant, pour une âme qui est parvenue à chasser tous les vices, et a su faire une habitude de la justice, l'état de culture de beaucoup le plus hreux, à cause des beaux-arts et des sciences, mais surtout des beaux-arts : peinture, poésie, représentation, sculpture, architecture. 176 Cor I

CULTURE- Cultive ton esprit et laisse le travail des mains aux machines humaines. 5 Cor I mathematiques (pour apprendre à raisonner) - et non du tricot- 4 Cor I histoire 12 Id musique 14 Id Logique de Condillac 16 Id éviter de dire en société que Viirgile était l'ami d'Homère 18 Id ne pas passer pour une imbécile si on discute après une représentation où Achille a un rôle 18 Id dessin 29 Id En société, qui sait le plus de traits d'histoire, de bons mots, d'anecdotes curieuses, est le plus agréable (mais Buffon, Corneille, La Fontaine ne brillaient pas ainsi ; l'esprit qui vous fait admirer de la postérité différent de celui qui vous rend amusant dans un salon) 52 Id astronomie (rompre avec Ptolémée) 56 Id Sophocle, Euripide, Eschyle, Boileau, Alfiéri, Shakespeare/ iitalien 38 Id vocabulaire 93 Id Saint-Simon, Destutt de Tracy 165 Id plus on a l'esprit cultivé, plus on est susceptible de bonheur 168 Id L'expérience te convaincra qu'un des grands moyens de bonheur est le cerveau 345 Id … l'esprit, et c'est un feu qui s'éteint s'il ne s'augmente. / Danger du mariage à ce propos/ 497

DARU (PIERRE)- froissé de sa démission en 1802 1455 Cor I

DATE DE NAISSANCE - il utilisera pour se vieillir l'acte de naissance de son frère né en 1782 (un an avant lui) et mort qques jours après 16 janvier 1782- 23 janvier 1783

DE L'AMOUR- Si vous trouvez du baroque, du faux, de l'étrange, laissez passer. mais si vous trouvez du ridicule, effacez1040 Cor I

DÉCORATIONS -Mais les Allemands sont tellement à genoux evant un cordon, ils sont si bêtes ! J'ai passé plusieurs années chez eux, et j'ai oublié leur langue par mépris. 404 Cor 3

DIFFÉRENT ; Voilà la malheureruse position de l'homme doi-disant supérieur, ou pour mieux dire, différent ; c'est là le vrai terme. ceux qui l'environnent ne peuvent rien pour son bonheur. 701 Cor I

DIMANCHE - Ce jour du dimanche m'est insupportable depuis quelque temps 72 Cor I

DOCUMENTATION - se fait raconter par ses amis de province ou de Paris des anecdotes , ex. 409 Cor 3

DON JUAN - bravade- celui de Byron : les alouettes tombent toutes rôties- Faust de Goethe-avec le diable comme aide- fait tout ce que nous avons fait à vingt ans : séduire une modiste- tâchez de trouverdesactions qui portent en elles-mêmes un fort sentimentde bravade 255 Cor 3

DUCOMMANIE- 1251 id

ECRITURE - Vous me donnez votre parole d'honneur de ne changer aucun mot au manuscrit (comme le cour brisé dans l'Abesse de castro). 518 Cor 3

ECRITURE ; Tu sais que l'arrangement même d'une phrase peintle sentiment qui l'a dictée. 566 Cor I

ECRITURE- (à Balzac- mais faire un plan me glace- le contourné estmon horreur (d'où texte dicté)En composant la Chartreuse, pour prendre le ton, je lisais de temps à autre quelques pages du Code civil. 399 Cor 3

ECRITURE- Au reste je suis biennnnnn, certainement, mais je crève d'ennui ; le vrai métier de l'animal est d'écrire un roman dans un grenier. 487 Cor 2

EDITION (De l'Amour)- demande tirage de 100 (à compte d'auteur) souhaite qu'il n'en soit vendu que 20 ou trnte et en donner 20 ou 30- j'ai tant de mépris pour la canaille écrivante que je voudrais être nomméle moins possble, je voudrais n'être pasle confrère de M. Auguste Hus. // voudrait surtout que opiskile n'arrive pas à Milan- demande corrections de style - qu'on enlève les dernières pages (fiascos) pour l'offrir aux femmes d'esprit - secret : je suis comme la femmede Montesquieu : je boite dès qu'on me regarde marcher. 1006- 1007 Ne vous mêlez nullement de correction ; je me fiche des fautes d'impression. Alinéa. Seulement ans vos lettres, que rien n'indique jamais que I am an author… 1015 Id Je me fous de la correction et des virgules 1020 Id compte d'auteur aussi pour l'histoire de la peinture

ÉDUCATION -… toute la vie d'un homme n'est que le développement des qualités qu'il a acquises dans sa jeunesse. 59 Cor I enfant -Gaetan) gâté par l'éducation de lycée qui rend savant mais bas et vil 139 Cor I / enfant charmant à dix ans et sot qques années plus tard --

EFFORT - D'ailleurs, en tout genre, malheur à qui t^che ; ce qu'on fait avec peine ne plaît jamais. 61 Cor I

EGOISME - l'extrême égoïste est celui qui verrait avec plaisir tuer un homme pour s'épargner la peine de se faire les ongles ; il y a beaucoup de ces gens-là. 109 Cor I

ELEVATION - Voilà ce que je disais en quittant Paris. Je place mes filets trop hauts. 201 Cor 2

ELOQUENCE- L'homme éloquent est le vrai roi des cœurs . 120

EMPHASE - Le principe des manières italiennes est une certaine emphase. 976 Cor I […] Le pprincipe des manières parisiennes est de porter de la simplicité dans tout. (Campagne de Russie-grandes actions-par gens restant simples//) manières simples qui para^îtraient légères en IT. (à Mathilde).976-977 Cor I Je vous dirai que les Florentins me déplaisent extrêmement ; il y a quelque chose de sec et de correct qui me rappelle la Frannce. 979 IdEMPHASE- Peut-être aucun libraire ne voudra se charger, en 1856, d'un manuscrit où j'ai évité l'emphase comme la peste. 195 Cor 3 (à Paul de Musset) Mlle rachellllll a su charmer le public, parce que dans le siècle de l'exagéré, elle a su marquer la passion sans l'outrer. Votre conte de ce matin présente exactement le même mérite. Si vous avez le courgae de continuer, et de ne jamais tomber dans l'emphase, vous atteindrez sans nul effort et sans nulle image exagérée à une place qui se trouvera à peu près unique dans notre littérature. Alinéa. mais quel besoin avais-je de cette lettre, direz-vous ? C'est moi, Monsieur, qui avait le besoin de vous direcombien je suis étonné d'une telle absence d'emphase, et peut-être y a-t-il millepersonnes à paris qui pensent comme moi. Osez rester simple. 279 Cor 3En composant la Chartreuse, pour prendre le ton, je lisais de temps à autre quelques pages du Code civil (à balzac). 399 Cor 3 je n'ai jamais pu lire 20 pages de M. de Chateaubriand ; j'ai failli avoir un duel parce que je me moquais de la cime indétermine des forêts. (Piémont 1802). 399 Cor 3Si M. Villemain, que je cite comme le plus distingué des académiciens, traduisait la Chartreuse en français, il lui faudrait 3 volumes pour exprimer ce que l'on a donné en deux. La plupart des frippons étant emphatiques et éloquents, on prendra en haine le ton déclamtoire. 401 Cor 3 Permettez-moi un mot sale : je ne veux pas branler l'âme du lecteur 401-402 Cor 3 La prose de Walter Scott est inélégante et surtout prétentieuse. On voit un nain qui ne veut pas perdre une ligne de sa taille. 404 Cor 3 L'esprit ne dure que 200 ans ; en 1978 Voltaire sera Voiture ; mais le Père Goriot sera toujours le Père Goriot 403-403 Cor 3 ECRITURE-EMPHASE Ensuite j'ai lu un quart d'heure un livre horriblement enflé (cad dont les expressions exagèren les ppensées et les sentiments de l'auteur). Ce défaut est le pire de tous à mes yeux ; c'est celui qui éloigne le plus de la sensibilité. Il ne faut écrire que lorsqu'on a des choses grandes ou profondément senties à dire, mais alors il faut les 22dire avec le plus de simplicité possible. Comme si l'on prenait à tâche de les empêcher d'être remarquées. 213 Cor I//le livre en question est De l'influence des passions sur le boheur de Mme de Staël/ se propose de le traduire en français/"Me de Staêl n'est pas très sensible et elle s'est crue très sensible. Elle a voulu être très sensible 213 Id

EMPHASE- Voir CLARTÉ oobscurtés prétentieuses/

EMPHASE-Quand on a une mauvaise cause, il faut écrire en style obscur, et surtout adopter le genre emphatique si respecté des sots. les gens qui croient avoir raisdon ne sauraient être trop clairs et trop lucides ; ils cherchent à écrire avec les mots et es tours employés par La Bruyère, Pascal et Voltaire. 74 Cor 2

ENCROUTEMENT- Il faut secouer la vie, autrement elle nous ronge. 559 Id

ENERGIE- A la longue, ce sont des êtres énergiques et adorant la vérité comme votre serviteur quifont la réputation d'un livre 29 Cor 3 (mort de me Lætitia) C'était une âme digne de Plutarque, le contraire, c'est-à-dire, d'une princesse ordinaire. l'air de paris ne lui avait point ôté la faculté de vouloir, qui n'existe plus à quarante lieues de Notre-Dame. Ka faculté de vouloir cesse, au Midi, à Valence, Dauphiné. Autour de Paris, on est civilisé, modéré, juste, quelquefois aimable, mais comme une jolie miniature eest aimable. Ce qui est le plus antipathique, ce me semble, à ce qui a habité plus de dix ans Paris, c'est l'énergie dans tous les genres. Fieschi était abominable ; c'était un homme du bas peuple ; mais il avait plus de faculté de vouloir àlui seul que les soixante pairs qui l'ont condamné. 194 Cor 3 À mesure que l'on monte dans les rangs élevés, on trouve des ducs de M… qui n'ont de caractète e le pistolet à la main, et cela parce qu'il ya une formule pour les duels, et que l'on n'a pas à redouter le ridicule. 1905 Cor 3

ENFANT- Ici les petits succès de vanité corrompent les enfants dès douze ans. Aussi, délicieux à douze ans, sont-ils aussi plats que bêtes à dix-neuf.

ENNUI- Il n'y a que deux moyens d'échapper à l'ennui quand on n'agit pas, ou un homme d'esprit dont la conversation vous amuse, ou un livre qui plaise. 44 Cor I Ayez une once d'ennui aujourd'hui, vos voisins s'en aperçoivent, ils vous fuient ; le lendemain, vous en avez une livre ; le surlendemain, deux, et peu à peu vous devenez stupiede. 100-101 Cor I ressources contre l'ennui - D'abord, il faut remuer le corps quand on est nnuyé, c'est là le seul moyen, le plus sûr 101 id Rien de pernicieux comme la compagnie d'un homme triste. 120 Id Cet ennui à ton âge est ce qui peut t'arriver de plus heureux pour le reste de ta vie, si tu l'emploies. 166 Id Voi SUICIDE / remède contre la tristesse -apprendre des passages par cœur 197 Id des ennuyés ennuyeux 219 Id La société même d'un indifférent et d'un sot lorsqu'elle n'est pas forcée distrait et empêche le malheur. 307 Id … si tu t'ennuies, travaille ; c'est le seul remède de ce mal affreux. 339 Id Voir MARSEILLAIS- pour esprit-besoin d'esprit-besoin d'une classe n'ayant qu'à s'amuser- l'ennui vient au milieu des plaisirs- viiennent les poètes ,etc/ Après avoir tiré leurs plaisirs de leurs estomacs, ils sont bien forcés de les tirer de leur sensibilité et de leur cerveau. 309 Id ENNUI- Je dis, moi, qu'ils sont heureux ceux qui ne s'ennuient pas ! 142 Cor 3 J'ai eu de fortes migraines, je prends de la belladonna et je viens d'acheter unfusil. Au total, vaut-il la peine de vivre ? (à Domenico Fiore) 341 Cor 3 Je ne tue rien de plus gros que des alouettes 342 Cor 3 (à Balzac après condiérations sur le style) Voici mon malheur, trouvez-moi un remède. Pour travailler le matin, il faut être distrait le soir, sinon le matin on se trouve ennuyé de son sujet ; de là mon malheur au milieu de 5. 000 épais marchands de Civita-Vecchia. Il n'y a là de poétique que les 1.200 forçats, mais je ne leur parle pas ; les femmes rêvent aux moyens de se faire donner un chapeau de france par leur mari. 397 Cor 3

ENNUI- voir ANGLAIS.

ENNUYEUX - le grand et unique malheur de votre poosition ; ce sont les ennuyeux . Tout le reste est pénible à passer, mais enfin passera ; tandis que les ennuyeux vous feront perdre vos matines, comme celle d'hier matin (quand vous aviez commencé à m'écrire). or la vie se compose de matinées. 32 Cor 2 Je soutenais hier un grand principe qui a généralement scandalisé, je puis m'en vanter : c'est que dès qu'on connaît quelqu'un pour ennuyeux, il faut se brouiller avec lui ; que, par ce moyen, au bout de dix ans, on se trouverait la société la plus agréable possible. 632 COR I

ENTHOUSIASME ; On merd son feu à vouloir le communiquer à ces morceaux de glace. 344 Cor I

ENTOURAGE - à empêcher le bon sens d'arriver jusqu'à lui 320 Cor 3

ENVIE- … mais l'homme médiocre est toujours envieux ; cette règle n'a pas d'exception. 68 Cor I // 139 Id

ESPAGNE- … je me crus au milieu de ce peuple, exempt de tous les petits intérêts de la vie… 160 Cor I

ESPRIT- (Rome 1833) Je deviens plus stupde chaque jour ; je ne trouve personne pour faire ces parties de volant, qu'on appelle avoir de l'esprit. Partant, plus d'imprudence. 497 Cor 2d'une conversation qui soit autre chose qu'une cérémonie 514 Cor 2

ETUDE - / différents malheurs/ Eh bien ! je me sauuve dans l'étude de la Logique. 261 Cor I

ÉTUDE - Deux causes m'ont fait étudier : la crainte de l'ennui et l'amour de la gloire. 46 Cor I

EUPHÉMISME- Donner des extases avec la main, quelle belle périphrase pour éviter le mot branler ! 98 Cor 2

EVOLUTION DES MŒURS; (à Prosper Mer., 1826En 2826, si la civilisation continue et que je revienne dans la rue Duphot, je raconterai qu'Olivier a acheté un beau godmiché portugais, en gomme élastique, qu'il s'est proprement attaché à la ceinture, et qu'avec ledit, après avoir donné une extase complète à sa femme, et une extase presque complète, il a bravement consommé son mariage, rue de Paradis, à Marseille. […] Donner des extases avec la main, quelle belle périphrase pour éviter le mot branler ! 98 Cor 2

BABILAN; (à Prosper Mer., 1826En 2826, si la civilisation continue et que je revienne dans la rue Duphot, je raconterai qu'Olivier a acheté un beau godmiché portugais, en gomme élastique, qu'il s'est proprement attaché à la ceinture, et qu'avec ledit, après avoir donné une extase complète à sa femme, et une extase presque complète, il a bravement consommé son mariage, rue de Paradis, à Marseille. […] Donner des extases avec la main, quelle belle périphrase pour éviter le mot branler ! 98 Cor 2

EMPHASE; (à Prosper Mer., 1826En 2826, si la civilisation continue et que je revienne dans la rue Duphot, je raconterai qu'Olivier a acheté un beau godmiché portugais, en gomme élastique, qu'il s'est proprement attaché à la ceinture, et qu'avec ledit, après avoir donné une extase complète à sa femme, et une extase presque complète, il a bravement consommé son mariage, rue de Paradis, à Marseille. […] Donner des extases avec la main, quelle belle périphrase pour éviter le mot branler ! 98 Cor 2

FACHEUX- (Compiègne, février 1842, dans un château où il tiet compagnie avec d'autres à une femme quivient de perdre son mari) Pourriez-vous le croire ? j'aisouvent regrettéles solitudesde Civita-vecchia ;lapolitesse m'obligeait à fairecontinuellement labelle conversationavec ceschasseurs et je ne pouvais me livrer aux pensées que j'aurais eu tant de plaisir à trouver dans ces forêts magnifiques. Pour comble de misère, sous peine de passer pour fier, j'étais obligé d'écouter la conversation amusante de trois valets de chasse, auxquels je donnai cinq francs par jour tutes les fois que je tuais quelque chose ; je tirais en général 5 à 10 pièces/ / aurait préférr payer dix francs pour n'avoir jamais à dire unmot - autre contrariété : guère possible d'assister au dîner sans faire toilette 517 Cor 3

FAT -reconnais avoir pu être fat mais tombe quand vois prédécessurs etsuccesseurs 87 Cor I

FEMME DU PAYSAN - ils ne sont pas toujours ensemble- c'est là le seul moyen de se plaire longtemps 95 Cor I

FEMME- Mais il ne faut pas qu'une femme écrive. inventez donc une occupation ppour votre vieillesse. pensez à toutes ces choses dix ans avant qu'elles arrivent. 380 Cor 3

FEMME- mais le caractère d'une jeune fille est un problème. Si, au lieu d'un anguille, je trouve, en plongeant lamain dans le sac fermé, que je n'ai saisi qu'un serpent. 59 Cor 3

FEMME- Plus je vois de femmes, plus je sens combien elles ont tort de ne pas étudier. 61 Cor I : j'entends étudier des choses agréables ; car l'ennui n'est bon à rien. idFEMMES- Et elles ne valent guère la peine de nous occuper : les unes nous ennuyent ; celles qui pourraient nous rendre heureux nous tourmentent 76 Cor I Je les croyais toutes sensibles, je n'ai vu que des sens et de la vanité. //formé une chimère que je cherche depuis cinq ans///Je lui ai donné un nom, des yeux, une physinomie : je la vois sans cesse, je lui parle quelquefois, mais elle ne me répond pas, et, comme un enfant, après avoir embrassé ma poupée, je pleure de ce qu'elle ne me rend pas mes baisers 79 Cor I Tu auras peut-être vu dans mon petit Chamfort que la pire des mésalliances est celle du cœur, et, cet ami et moi, nous sommes mésalliés. Nous sommes liés à des femmes qui ne comprennent pas la meilleure partie de nous-mêmes et qui nous estiment pour des vétilles ; pour moi, par exemple, pour l'air de hauteur qu'elle m'a trouvé dans la société. Nos vrais principes sur la chasse au bonheur leur semblent des phrases sonores que nous disons pour montrer de l'esprit 590 Cor I

FEMMES-La forme de notre civilisation exclut les grandsmouvements, tout ce qui ressemble à la passion. De là, le rôle pitoyable des femmes. La société actuelle ne les emploie que comme intrgantes. 281 Cor 2

FEMMES-POUPÉES (Victorine) Conviens que c'est un beau caractère, et qu'il y a loin de là aux poupées insignifiantes qui garnissent les salons 565 Cor I / étonné de ne voir nulle timidité nulle affectation dans une provinciale. Id 568

FINESSE- C'est l'habitude d'employer des termes qui laissent beaucoup à deveiner, et tellement à deveiner qu'un provincial, qui arriverait, n'y comprendrait rien du tout, ou peut-être le contraire de ce qu'on veut dire. 105 Cor I

GAIETÉ- En feignant la gaieté, on finit par ne plus songer à ses maux. 163 Cor I

GAUCHERIE (à Mathilde) Je suis brave jusqu'à votre salon ; dès queje vous aperçois, je tremble. 609 Cor3

GENEVE- La chose qui nous frappa le plus en arrivant est la beauté des femmes et des demoiselles, et cette coutume singulière et admirable qui fait queles jeunes filles vont partout seules. La franchise touchante de leurs procédés qui montre si bien ces âmes qui ne comprennent pas seulement la coquetterie et qui sont si sensibles à l'amour. 90 Cor I

GLOIRE - militaire- y a renoncé il faut trop se baisser pour arriver aux premiers postes 88 Cor I

GLOIRE- (Prosper Mérimée) Quand à la gloire, un ouvrage est un billet à la loterie. L'Africa est oubliée et c'est par des sonnets que Pétrarque est immortel. Écrivons donc beaucoup. Dailleurs, après l'exercice pratique que pratique notre amie sand, écrire est, pour un pauvre diable, le plus grand plaisir. 153 Cor 2

GRAND-PERE- Songe que le grand-père Gagnon est un homme bien au-dessus du vulgaire, qu'il en est de même du papa Beyle 151 Cor I // grand-père lettres contre ses tâches de commerçant, lui fait quitter Marseille pour grenoble "Le commerce humilie mon père : il ne fera rien pour un fils qui remue des barriques d'eau-de-vie, et, tout au monde pour un fils dont il verrait le nom dans les journaux. 325 Id GRAND-PERE -/ belle lettre- lui dit qu'il aurait dû s'adresser à lui pour des questions d'argent/ 1093 COR I

GRAVITÉ- Rien ne me semble bête, au monde, comme la gravité. 692 Coor 2

GRENOBLE - Je ne veux pas demeurer un jour à Grenoble, parce que rien ne fait de la paine à l'âme comme de sentir sa … rapetissée. 41 Cor I (absence de lecture) Regarde combien les femmes de cinquante ans sont bêtes et s'ennuient à Grenoble Id 44 préfère la femme aimable de Paris à lll'ennuyeuse, médisante, bégueule viieille de Grenoble 44 Id mauvaise langue (Il fallait que j'allas) d'où nécessité de lire un acte de racine pour s'en corriger 45 Id explique à son père que le théâtre a pour avantage de lui donner une bonne pronociation et de me guérir de toutes les locutions allobroges 59 Cor I À Grenoble, rien de nouveau, les femmes tout en parlant vertu et en mordant le pain bénit, se conduisent comme ailleurs 79 Id // AME FROIDE // S'ennuie-t-on toujours autant dans les avant-soupers ? 147 Id six semaines délicieuses à Claix 152 Id // sur un homme installé à grenoble/// Il n'a point pris le ton pesamment moral ou gros farceur des petites villes 159 Id //sortir de ton trou 183 id /à Pauline/ 1806/ d'ici deuxans tu ne verras plus ce Grenoble qui t'excède 327 Id // Surnommé Cularo / Je ne veux pas passer plus d'un jour à Cularo 710 Id

GRENOBLES-ENVIRONS - après toi, ce que j'aime le mieux, c'est la vallée du Grésivaudan 168 Cor I /vanité emprêchant/ de passer une journée dans ces bois épais, au miliei de leur vaste silence (Grande Chartreuse)

GUERRE- Je ne désire point la guerre et l'empêcherais mille fois si je le pouvais ; mais une fois cette affaire décidée, je serais charmé qu'on la fasse et d'y être. 482 Cor I J'eus réellement envie de vomir en traversant Ebersbourg, en voyant les roues de ma voiture faire jaillir les entrailles des corps des pauvres petits chasseurs à moitié brûlés. Je me mis à parler pour me distraire de cet horrible spectacle ; il résulte de là qu'on me croit uncour de fer. 528 Id

HISTOIRE - T'occupes-tu de l'histoire, non pas de cette histoire qui consiste à apprendre par cœur M. Le Ragois, mais de cette histoire pphilosophique qui montre dans tous les événements la suite des passions des hommes et qui démontre par l'expérience de tous les siècles que pour être heureux, il faut avoir l'intention du bien et de le faire. 28 Cor I connaissance des hommes et connaissance de faits que l'on cite souvent en socité et qu'il serait ridicule de ne pas savoir "J'espère que cette seconde utilité ne te touchera guère. Je ne trouve rien de si lat que la vanité, elle est presque toujours l'indice d'un petit caractère" 53 Id

HYPOCRISIE- Voilà le digne fruit de nos mours corrompues, la nécessité de l'hypocrisie 179 Cor I Il faut jouer et mépriser la comédie. 352. Id HYPOCRISIE difficile car je me fiche sincèrement d'un hommequia 60 000 fr. derentes et cela perce. 55 Cor 2

IDEES - Une collection de baïonnettes ou de guillotines ne peut pas plus arrêter une opppinion qu'une collection de louis n peut arrêter la goutte. 998 Cor I

IDEOLOGUES - d'Holbach, helvétius, Duclos, Destutt de Tracy, etc.

INCOMPREHENSION- Tu auras peut-être vu dans mon petit Chamfort que la pire des mésalliances est celle du cœur, et, cet ami et moi, nous sommes mésalliés. Nous sommes liés à des femmes qui ne comprennent pas la meilleure partie de nous-mêmes et qui nous estiment pour des vétilles ; pour moi, par exemple, pour l'air de hauteur qu'elle m'a trouvé dans la société. Nos vrais principes sur la chasse au bonheur leur semblent des phrases sonores que nous disons pour montrer de l'esprit 590 Cor I

INDUSTRIALISATION- //un manufacturier quipaie 800 ouvriers et a toujours peur de se faire voler ne peut lireRoland fuurieux- sinon nous deviendrons barbares pour les arts et tristes comme desAnglais. /: 76 Cor 2

INDUSTRIALISME - contre l'art 76 Cor 2

INVENTION - Voir CONVERSATION

ITALIE - (recherche d'une place) Donc consul à Palerme, Naples, ou même Cadix. mais, au nom de Dieu, pas de Nord ! 201 Cor 2

ITALIE-MILAN Mais cet amour fou pour la gaîté, la musique et les mœurs très libres, l'art de jouir de la vie avec tranquillité, etc. tout cela est le caractère du Milanais. 616 Cor I Cette soif de voir que j'avais autrefois s'est toout à fait éteinte ; depuis que j'a vu Milan et l'Italie, tout ce que je vois me rebute par la grossièreté. 656 Id (1814) On a tant de piété à Vienne que l'on craint beaucop ici que les jeuxne soient interdits ; auquel cas, adieu le bonheur des Milanais, car ils ne vivent que pour manger, faire l'amour et aller au théâtre. 792 id Je m'aperçois que mon crédit baisse parmi les dames de Milan depuis que je ne peux plus leur offrir du cachou. 792 Id Jamaislabonhommie milanaise nepourra comprendre ma vie philosophique, et que je vis ici avec 5 mille fr. mieux qu'à paris pour 12 mille fr. 1031 IdITALIE- (Florence,? 1827) Au reste, je me fiche dumonde et de l'opinion, je suis content dès que je prends du café à trois pas d'une jolie Italienne. Quand même eentre elle et moi, il y aurait trois amants heureux, épais chacun d'un pied. 126 Cor 2

ITALIENS- J'ai pris des Italiens une idée bien meilleure idée qu'on n'en a en France.7 Cor I - Nous manquons quelquefois de pain, alors nous sommes réduits à manger de la polinta, nourriture habituelle des brutes à figure humaine qui habitent ce pays. je n'ai jamais vi et je ne m'étais pas formé l'idée d'hommes aussi abrutis que la bas peuple italien. 13 Cor I regrette la France et la Suisse "au moins là nous aurions affaire à des hommes 14 Id Tu sais que nous sommes une fois encore les mains liées dans ce maudit pays. Mon plus grand désir est de le fuir si loin que je n'entende jamais son nom aborrhé. (en italien) 15 Id ce pays est le plus beau que j'aie vu après les bords du lac de genève 26 Id / contre femmes allemandes, française, mais bonheur de ce genre en Italie/ Si le hasard me donne quarante mille livres de rente, j'irais en Italie. 515 Id Les peuples d'Italie, au contraire, sont bilieux, point aimables du tout, ;la canaille itallienne est même la plus impatientante de l'univers, et malheureusement un voyageur est sans cessse en contact avec la canaille ; les aubergistes sont les plus malpropres du monde ; cependant// avec beaucoup de peine en a trouvé de propres: un peupple né pour les arts 621-622 Id // homme ébloui par un bal et sensible au point qu'il doit sortir : tombe dans un troou de fumier :Voilà l'histoire abrégée de mon retour d'Italie. T 623 Id Enfinl'Italie me plaît. je passe, de sept heures à minuit chaque jour à entendre de la musique et à voir deux ballets. Le climat fait le reste. 893 Id EMPHASE - Le principe des manières italiennes est une certaine emphase. 976 Cor I […] Le pprincipe des manières parisiennes est de porter de la simplicité dans tout. (Campagne de Russie-grandes actions-par gens restant simples//) manières simples qui para^îtraient légères en IT. (à Mathilde).976-977 Cor I Je vous dirai que les Florentins me déplaisent extrêmement ; il y a quelque chose de sec et de correct qui me rappelle la Frannce. 979 Id

JALOUSIE- La jalousie ne tue l'amour que dans un cour froid de quarante ans qui déeespère. 152 Cor 2

JE M'EN FICHISME- Heureusement je commence à être très ferme sur SFCDT. 28 Cor 3

JEU- M. Fox disait que le premier plaisir dumonde était de jouer et de gagner, le second de jouer et de perdre. 30 Cor 3 L'énergie dans tous les genres est la bête noire de la bonne compagnie. 237 Cor 3

JOURNAL - La vergogne de voir un indiscret lire dans mon âme en lisant mes papiers, m'empêche, depuis l'âge de raison, ou plutôt pour moi de passio, d'écrire ce que je sens ou plutôt les aspects sous lesquels je vois les choses, aspects qui sembleront peut-être amusants au lecteur, si, par hasard, il a une âme mélancolique et forte comme lamienne. 722 Cor 2

LA BRUYERE- C'est l'auteur que je voudrais que tu lusses le plus souvent parce qu'il a tous les défauts contraires à la lourdeur provinciale 283 Cor I

LA BRUYERE-Quand on a une mauvaise cause, il faut écrire en style obscur, et surtout adopter le genre emphatique si respecté des sots. les gens qui croient avoir raisdon ne sauraient être trop clairs et trop lucides ; ils cherchent à écrire avec les mots et es tours employés par La Bruyère, Pascal et Voltaire. 74 Cor 2

LECTURE (effet) Pour moi quand je lis Racine, Voltaire, Molière, Virgile, l'Orlando Furioso, j'oublie le reste du monde. J'entends pas monde cette foule d'indifférents qui nous vexent souvent et non pas mes amis que j'ai toujours présents au fond du cœur 30 Cor I Plutarque 52 Id LECTURE- (conseils)… C'est en lisant les ouvrages pensés qu'on apprend à penser et à sentir à son tour. 2 Cor I Je te conseille de lire beaucoup, c'est le seul moyen de s'instruire Id 19 Il faut te familiariser avec les chefs-d'œuvre de nos grands écrivains, ils te formeront également l'esprit et le cœur. 29 Id Racine Crébillon La Fontaine Corneille (Voltaire avant de voir combien son vers coulant, mais vide est inférieur à celui de Racine ou de Corneille), Montequieu, Buffon Id 30 Lis souvent 69 Cor Id Mirabeau Hobbes Retz

LETTRES- Mais je parie une chose : tu t'magines qu'il faut préparer ta lettre et en faire un brouillon ; c'est la plus sotte manie qu'on puisse avoir, car pour avoir un bon style épistolaire il faut écrire exactement ce qu'n dirait à la personne si on la voyait… 3 Cor I moyen de tourner l'inquisition familiale 29 Id … et rien de bête comme les lettres à brouillon. 97 Cor I //danger de la lettre pédante// mais retiens bien une fois pour toutes que c'est là le plus mauvais ton que l'on puisse avoir dans une lettre , qui doit toujours être gracieuse, coulante et gaie. Quand tu écriras à d'autres qu'à moi mets toujours ces rèhles en pratique, et souviens-toi qu'il faut toujours chercher à ne pas déplaire avant que d'essayer de plaire. 154 Id Il me prend envie de t'écrire ; non pas que j'aie rien d'extraordinaire à te dire, mais par la même raison qui ferait que si j'étais à grenoble, j'irai dans ta chambre me chauffer avec toi. 159 Id N'ouvre-t-on point les lettres que je t'écris ? 224 Id / brûle les lettres de Mélanie, mais recopie en mettant St Simon 264 Id c'est un magasin de bonheur toujours sûr et que les hommes ne peuvent nous ravir. Quel effet font mes lettres ? 175 Id LETTRES - … lorsque Pauline écrit une demi-page en gros caractères… 11 Cor I- se plaint de ce qu'lle n'écrit pas ou des lettres trop courtes//Je veux t'écrire toute ma vie et au delà même comme madame Necker 515 Id (Mila, sur censure, 1819) Toutes les lettres de Paris vont voir les eaux du Danube. 916 Id Mettez quelques mots d'angllais et jamais le nom de l'individu, toujours une qualité. ( à Milan en 1820) 1002 Id Collectionneur refusant de communiquer le texte 1416 Id LETTRES- Savez-vous qu'il est terrible de donner des nouvelles qu'on sait déjà ? Il fautg être le seul correspondant, encore plus que le seul amant. 159 Cor 2

LIBRAIRE - Métier de libraire 10 Cor 2

LITTÉRATURE - à Pauline - Hors de la gémométrie, il n'y a qu'une seule manière de raisonner, celle des faits. etc. un centon d'Helvétius. 45 Cor I demande qu'elle les brûle après en avoir fait des extraits/ 487 Id

LOGEMENT- le bon marché me fait monter au sixième. //amis scandalisés par ce genre d'élévation 156 Cor I

LOUIS XIV ; vanté par des coquins comme Voltaire, flaté par Molière, etc. étonné desa bassesse et de sa bêtise 130- 131 Cor I

MALADIE - voir NÉANT attque colleté avec le néant- (à Domenico Fiore) ne dites rien à Colomb, j'avais l'intention de ne rien écrire ; mais je crois à l'intérêt que vous me montrez. Donc, migraines horribles pendant six mois ; puis quatre accès du mal que voici : Alinéa . Tout à coup j'oublie tous les mots français. ; Je ne puis dire : Donnez-moi un verre d'eau. je m'observe curieusement; excepté l'usage des mots, je jouis de toutes les propriétés de l'animal. Cela dure huit à dix minutes ; puis, peu à peu, la mémoire des mots revient, et je reste fatigué. // homéopathe de Berlin = apoplexie nerveuse et nonsanguine) 434 Cor 3 quatre ou cinq fois par jour surle point d'étouffer 435 Cor 3 J'ai assez bien caché mon mall ; je trouve qu'il n'y a pas de ridicule à mourir dans la rue quand on ne l'a pas fait exprès. Avant-hier, à l'exposition (archiplate) des élèves de l'Académie de france, devant un Amour de marbre qui se coupe les ailes, j'ai eula sensation d'étouffer net ; j'étais fort rouge. avril 41 à Dommmenico Fiore 435 Cor 3

MALADIES VENERIENNES- Je viens de passer deux heures dans le tête-à-tête le plus tendre. Mais une petite maladie m'empêche de profiter de cet amour; Je te conterai ça un jour. 539 Cor I On m'a mis actuellement sixonces de mercure dans le corps pour guérir le fameux point de côté. je m'intéresse médiocrement au gain de cette partie.-//comme un angalis qui ne voulait pas se faire rser avant de savoir sile Roi lui laisserait sa tête/ 813 Id Je suis amoureux d'une femme qui m'a donné la scolazione, et affibli par le baume de copaïne. (csolazione = blennorragie)1000 Id Je suis à peine guéri d'unnesuperbe blennorragie… ( à A de M)1008

MARI ; Je suis trop vif pour faire un bon mari. 88 Cor I

MARIAGE - Songe toujours que l'amour est une chose divine, excepté quand il dirige votre mariage ; mille exemples me prouvent chaque jour cela ; il faut se marier par raison ; sans cela, je le serais déjà. 147 Cor 1 // force de refuser un mariage qui l'aurait mis à l'abri des caprices de son père 186 Id voir COUPLE - / ? amitié : difficile : pour amitié, possibilité de se séparer à chaque instant 343 / la solution un mari bonhomme qu'on mène-bienveillance 343 lui cacher qu'on trouve son âme basse, qu'il est ridicule- le persuader qu'il est supérieur - À l'époque de ton mariage, il faut devenir hypocrite 343 Id … et accoutume-toi à l'idée d'avoir un mari médiocre et plat ; il ne faut pas absolument rester fille. 344 Id Vois unmari comme une chose et non pas comme un être. Il faut uncheval à undragon pour vivre et un mari àune jeune fille. 348 Id / M. Badon/ il te laissera vivre libre et indépendante/ La première qualité d'un mari est de n'être point tyran. 349 / l'idée de Pauline de se trouver un Saint-Preux ou un Émile comme mari/ 354 Id / demoiselle = nullité ; femme mariée = liberté jusqu'à la licence / regret qu'elle n'ait pas épousé le cousin Badon malgré son nom ridicicule- elle vivrait en Italie et ferait ce qu'elle voudrait 367 Id … que je crois le mariage aussi utile au bonheur des femmes que nuisible à celui des hommes. 371 Id Une femme doit d'abord être mariée ; c'est ce qu'on lui demande ; après, elle fait ce qu'elle veut. 373 Id / avertit souvent sa sœur contre le danger d'un coup de tête au danger de se mettre la société à dos 373 Id /1808 / Pauline épouse son ami François Périer-Lagrange 379 Id Je sens bien qu'en se mariant on fait banqueroute de la moitié de son amitié à tous ses amis ; mais je veux ma moitié et tu ne me donnes rien. 480 Id MARIAGE- on peut trouver des moments d'imatience dans le mariage, mais jamais l'ennui noir et profond du célibat ! 129 Cor 3 (à la baronne Lacuée) Il me semble que nous avons tous les deux uneroute à faire. Cette route est à peu près dans la même direction ; seulement vous allez plus loin que moi. Voudriez-vous accepter uncompagnon de voyage, une espèce de majordome, chargé de commander les chevaux de poste, et, au besoin, des lesmonter ? 221 Cor 3

MARSEILLAIS- très matériels/ bonheur ou malheur lié à la fortune ou à la santé/ Ces gens-là ne s'ennuient pas, par conséquent ils rsteront toujours aussi stupides qu'ils le sont. 308 Cor I

MATHEMATIQUES - je recueille chaque soirée au moins soixante sourires de plus qu'il y a trois mois 592 Cor I

MAXIME ; Une bouteille ne peut contenir à la fois du champagne et du bordeaux. 1003 Cor I

MAXIMES- J'aime beaucoup les recueils de pensées morales, même médiocres. Elles me font faire une espèce d'examen de conscience. 495 Cor I on enlit des fausses et on en fait des vraies 575 Id

MÉDIOCRITÉ- voir ENVIE.

MISANTHROPE - j'étais misanthrope à force d'aimer les hommes 162 Cor I

MISANTHROPE- j'éais ce qu'on appelle tout cœur… j'étais misanthrope à force d'aimer les hommes … cette folie est l'effet naturel et immanquable de l'éducation des livres /// si on ne peut mêler l'éducation du monde à celle des livres, il faut bien choisir ses auteurs 162 Cor I

MODELE - L'homme du meilleur ton est celui qui sait le plus de vérités et qui offense le moins la vanité. Voilà le modèle.129 Cor I

MŒURS- // disitnguer mœurs et passions : passions (effort qu'un homme qui a mis son bonheur dans telle chose est capable de faire pour y parvenir- va au but sans craindre le ridicule-; mœurs: ce que les hommes ont successivement jugé bien, mauvais, ridicule, beau, bon etc. 142 Id Les mœurs changent mais non les passions : les moyens des passions changent avec les mœurs. 142 Id ///un Espagnol chante avec une guitare sous la fenêtre, un Italien l'emmène sur un lac, un Français flatte sa vanité. 141 Id Les passions ne changent pas, les tragédies ne peuvent vieillir… Les comédies vieillissent parce que tout ce qui est mœurs dans elles vieillit 143 Id // Tartuffe : son ambition existe toujours et prend souvent le même chemin, l'hypocrisie) 143 Id//demande à son ami Mounier de lui décrire les mœurs de Rennes ou à Pauline celles de Grenoble Aide-moi à connaître les mours provinciales et les passions. … Donne-moi beaucoup de faits. des faits, des faits ! 144 id

MONDE - Pour plaire à la haute société il faudrait : 1° Ne jamais imprimer. Tout petit livre, si petit qu'il soit nuit à l'aristocrate ; 2° Il ne faudrait pas défendre un régicide. Mais jamais je ne pourrais plaire à qui a 60.000 fr. de rentes ; car je me fiche sincèrement d'une homme qui a 60. 000 fr. de rente et cela perce. (Cor 1

MONDE - Votre politesse parisienne est devenue un jeu d'échecs qui demande une attention continue. Et les français ne sonnnnt pas assez amusants. 494 Cor 2

MUSIQUE -Un autre tiers est composé de pédants qui jugent de la musique comme un aveugle des couleurs. 19 COR2

MUSIQUE- La musique me console de bien des choses : un petit air de Cimarosa que je fredonne d'une voix fausse me délasse de deux heures de paperasserie. 366 Cor I (Matrimonio segreto) Il me semble qu'aucune des femmes que j'ai eues ne m'a donné un moment aussi doux et aussi peu acheté que celui que je dois à la phrase de musique que je viens d'entendre. Ce plaisir est venu sans que je m'y attendisse n aucune manière ; il a rempli toute mon âme. 515 Id Rien ne me purifie de la société des sots comme la musique 659 Id Mais d'où vient ce plaisir ? La musique peint la nature ; Rousseau dit que souvent elle abandonne la peinture directe impossible, pour jeter notre âme, par des moyens à elle, dans une position semblable à celle que nous donnerait l'objet qu'elle veut peindre. Au lieu de peindre une nuit tranquille, chose impossible, elle donne à l'âme la même sensation en lui faisant faire les mêmes sentiments qu'inspire une nuit tranquille. 659 Id Mon thermomètre est ceci : quand une musique me jette dans les hautes pensées sur le sujet qui m'occupe, quel qu'ilsoit, cette musique est excellente pour moi. Etes-vous sujet au même phénmène ? Toute musique qui me laisse penser à la musique est médiocre pour moi. 897 Id

NAPLE- / chaleur accablante-voilà le beau Naple/ Le revers de la médialle, c'est que toutes les femmes sont laides ; leur figure n'est que la saillie des sensations grossières de la bête. jamais l'aircandide, possible à émouvoir, capable de passion ; jamais sur la figure la saillie de la femme : je ne vois que l'être digérant. 300 Cor 3

NAPOLEON- voir ARGENT- non pas le Souverain qui eut des tirts graves envers la liberté, mais au grand homme qui lui adonné de sjours heureux // même allégresse que je serais mort pour lui sur les bords de la Bérézina, je soutiendrao le feu de qui l'a appelé un étranger et un Corse 926 Cor I

NARRRATEUR- / dans salon/ Il faut que celui qui conte soit la glace quon met sur une gravure, on voit tout à travers et l'on ne la voir pas. 254 Id

NATURE - Arbres - C'est au milieu des arbres que l'homme est le plus heureux ; tous les peuples en ontmis dans leurs paradis, et surtout les Orientaux qui se connaissent en plaisirs. 62 Cor I

NÉANT- voir ANGOISSE

NÉOLOGISME -/inutile d'inventer des mots sauf pour une idée nouvelle ; il propose poffer (du motanglais to puff) pour "vanter exgérément. 74 Cor 2

ORIGINALITÉ- Nous naissons tous originaux, noous plairons tous par cette originalité même, si nous ne nous donnions des peines infinies pour devenir copies et fades copies. 159 Cor I

PARIS - Jaloux d'une femme de Paris ! Il prend bien son temps. (un banquier) 42 Cor I PARIS- où tout était pour l'esprit et rien pour le cœur 83 Cor I //Paris-priiince-voir SOTTISE// AME FROIDE//l'animal parisien 108 Id J'écris pour me désennuyer le matin ; j'écris ce que je pense, moi, et non pas ce qu'on pense. 881 Id Vous savez bien, mon cher philosophe, que ce qu'il y a de pis à Paris, c'est d'être oublié. 963 Id

PARIS La société de Paris est, je le crains, mortelle pour un jeune écrivain ; il voit quu'il est peut-être plus dangereux de s'écarter de la médiocrité en dessus qu'en dessous.Le dégo^ût le saisit. 240 Cor 2 L'inconvénient d'une grande ville comme Paris ou Londres c'est que rien ne s'y sait que par le journal, de là dans les arts et la littérature le charlatanisme qui s'obtient par la prostitution morale ou physique qui déssèche le cœur des artistes ou hommes de génie à plume. 182 Cor 2

PASCAL-Quand on a une mauvaise cause, il faut écrire en style obscur, et surtout adopter le genre emphatique si respecté des sots. les gens qui croient avoir raisdon ne sauraient être trop clairs et trop lucides ; ils cherchent à écrire avec les mots et es tours employés par La Bruyère, Pascal et Voltaire. 74 Cor 2

PASSIONS- j'aime mieux les passions avec tous leurs orages que la froide insensibilité où j'ai vu plongés les heureux de ce pays. Elles me rendent malheureux aujourd'hui, peut-être un jour feront-elles mon bonheur; d'ailleurs indiquez-moi le chemin pour sortir de leur empire ? 86 Cor I folies : monté une soirée dans une voiture comme laquais, dérobé un livre croyant qu'il contenait des lettres 101 Id //Bonheur inappréciable d'être passionnés 139 Id (suite au testament de son père- haine ) le seul sentiment que tour ceci me donne, c'est que je suis apparemment destiné à sentir et à inspirer des passions énergiques. 986 Cor I sedonner une passion dominante utile 298 Id une fois qu'on a déraciné de son cœur les mauvaises passions, ce qui, je crois, est aisé en voulant fermement (pour cela, il faut se démontrer qu'elles rendent malheureux dans tous les cas possibles , il est clair qu'il faut chercher à satisfaire le plus celles qui restent. le degré de bonheur dont on est suceotible se mesure alors sur le degré de force des passions. Il faut considérer que ce sont les hommes avec qui vous êtes destiné à vivre qui vous rendront heureux ou malheureux.. Ici, comme nous faisons la même étude, noous pourrons nous être utiles, et bien plus que deux amis du même sexe, en ce que,avec uune âme sensiible, le bonheur dépend toujours beaucoup de l'autre, et que tu m'aideras à connaître les femmes, tandis que je pourraii te dire ce que je sais des hommes. Regarde, ma bonne amie, que tout nous unit, et que, nous ne nous aimerions pas, le froid intérêt nous rassemblerait encore, et nous pouvons nous croire malheureux ! Alinéa. Les hommes que nous rencontrons, dans le voyage de la vie que nous commençons, seront ou, comme nous âmes ardentes, ou entièrement frooids et secs, ou entre deux. Le nombre des âmes ardentes est infiniment petit, et il est très aisé de s'y méprendre. Nous sommes les amis nés de ces grandes âmes, nous sommes dépositaires de leur bonheur, comme elles du nôtre. Il suffit de se connaître pour s'aimer à jamais ; nous pourrons avoirles plus grands torts avec elles, elles avec nous, nous finirons toujours par êr rejetés dans les bras l'un de l'autre, les secs nous sont trop insipportables. 194 Cor I

PASSIONS- La forme de notre civilisation exclut les grandsmouvements, tout ce qui ressemble à la passion. De là, le rôle pitoyable des femmes. La société actuelle ne les emploie que comme intrgantes. 281 Cor 2

PASSIONS- La forme de notre civilisation exclut les grandsmouvements, tout ce qui ressemble à la passion. De là, le rôle pitoyable des femmes. La société actuelle ne les emploie que comme intrigantes. 281 Cor 2

PAULINE- … je me fais un plaisir de te revoir grande, belle, instruite, aimable et aimée de tout le monde 30 Cor I conseil : liste de vertus et de vices avec traits d'histoire en face 102 Id///ne te marie pas par amour : dégoût//belle histoire du mouchoir//la demoiselle avait l'habitude de lui voler son mouchoir, etc. 107 Id femmes d'esprit différentes des caillettes qui ne font que répéter qques bêtises accrochées au hasard des hommes de leur société/ indécrottables// 108 Id Je te conseille donc de chercher une consolation dans la plus belle science qui existe, celle de l'homme. 120 Id //l'homme dans l'homme et non point dans les livres 121 Id //conversation aimable, voir CONVERSATION.//en lisant me ssouvenirs je tâchais d'y voir clair....emploie cette méthode 137 Id Interroges-toi quand tu ris. 137 Id // contre mariage par amour sauf avec un homme d'esprit 140 Id // luidéconseille vivement de se sauver de chez ses parents// parle d'un cas où la femme a été enfermée comme folle// Songe donc à te conduire prudemment, tu es sur le bord du bonheur, patiente un peu. 148-149 Id tu gouerberas ton mari 149 id Je te conseille de marcher beaucoup. Fatiguetoi ferme, tu dormiras, tu ne seras plus triste parce que le fluide nerveux ne se portant plus si fortement à la tête, tes idées moins exagérées seront plus près de la vérité. 150 Id étudier la belle et bonne littérature 150 id Promène, autrement tu deviendras si grosse que cela détruira ta beauté et que tu ne trouveras plus de mari. Songe à cela qu'une qu'une chose aussi légère peut arrêter même une grande ^âme et à coup sûr une petite. 151 Id La science de l'homme te rendra la femme la plus spirituelle de paris à soixante ans ;si nous avons le bonheur de vivre, nous hhabiterons la même maison, et passerons ainsi notre soirée de la vie agréablement. 164 Id C'est toi que j'aimerais toujours 167 Id //apllication d'une méthode-pénible d'abord mais profitable ensuite/ 178 Id Allons, grosse vache, presse-toi un peu ; tu es si bringue que tu ne vaux pas l'amitié que j'ai pour toi. 257 Id Tu es sur le bord du bonheur, ne te désespère pas et étudie. 259 Id … apprends dans Tracy à disséquer chaque fait 263 Id je ne sais quelle chienne de stupidité proovienciale te retient / -- lui conseille d'être hypocrite pour ne pas finir enragée comme Rousseau 281 id Songe bien en entrant dans un salon quelconque que tu n'es là que pour procurer du plaisir à tous ceux qui y sont 288 Id /secouant l'inertie provinciale 305 Id ma petite minette 309 Id //ne pas s'arrêter surla bassesse d'âme ni sur le peu d'esprit qu'elle suppose- vois une personne qui souffre et essaie de la consoler 314 Id produire de la gaieté 315 faire un mariage riche : grâce à la dissimulation/ 315 Le bonheur de penser à toi est un des plus grands qui me restent… 334 Id Ce qui est fâcheux dans notre correspondance, c'est que ce n'est qu'une demi-correspondance ; tu ne me réponds jamais… 334 Id demande un service pour le septième fois (envoi de livres)-pas ee courrier depuis trois mois- 810 Id // Pauline croit en son frère comme en Dieu le père // ! LETTRE DE PAULINE Je t'aime autant que jamais, et si je n'avais pas au moins toi à aimer, que ferais-je en ce monde ? 1151 idPour peu que ma vie actuelle dure et que tu ne viennes pas à paris, je crois que mon cœur s'ossifiera tout à fait. 598 Id s'inquiiète/ si gaetan bavardait- si on savait qu'elle est abonnée chez Falcon ÷÷ 147 Cor I

PEINTURE (sur Hayez, peintre vénitions rien moins que le premier peintre vivant) Ce peintre m'apprend quelque chose de noouveau sur les passions qu'il peint. 133 Cor 2

PEINTURE- /heureux d'avoir découvert un livre anglais sur la peinture, mais découragé, parce qu'on pensera qu'il est instruit et non que ses idées ont été dictées par le cœur/ 819 Cor I

PERE- Il m'avait promis en partant de Grenoble, deux cent quarante francs par mois et des habillements ; il ne me donne que deux cent francs , et point d'habillement […] C'est une triste chose que de dépendre toute sa vie. 153 Cor I Voir GRAND-PERE- Il m'a planté ; il faut que mon père m'arrose. 327 /et Gaëtan/ car je leur ferai entendre à la première occasion qu'ils peuvent me regarder comme n'existant plus pour eux 651 Id / le bâtard 768 Id / le Jésuite- un vieux jésuite qui n'a de père que le nom 809 id A Louis Crozet) Je suis dans les griffes d'un Jésuite de 70 years old ; if he reaches the years of the grand-father, viz.82, how will I pass thoses twelve years. Il promet sans cesse de me donner 30. 000 fr. comme à mes sœurs, mais àchaqueinstant un obstacle jésuitique arrête tout. 821 Id La roche est escarpée, l'eau est profonde, et le jésuite n'a que soixante-dix [ans] ! ! ! ! ! ! ! ! 823 Id mort du pere/ 20 Juin 1818- lettre à Adolphe de mareste- passe immédiatement aux comptes quant à l'héritage je m'abonnerai bien à avoir 7000 fr. Il faut que j'aille m'ennuyer à Culara 982 Id Tout ce que la haine la plus profonde la plus implacable et la mieux calculée peut arranger contre un fils, je l'ai éprouvé de mon père. (enveloppé d'ypocrisie, à Mathilde) 986 Id //Testament Ce sra unlong procès avecmes sœurs, l'une desquelles m'est chère. 987 Id // on va lui laisser des biens criblés de dettes- peu de perspectives 987 Id Mon père laisse des dettes énormes . S'll me reste 4000 fr. de rentes en terres, je retournerai vivre àMilan.; dansle cas contraire, j'irai à paris faire le pénibllemétier de solliciteur. 988 Id J'ai déjà ma demis-solde,environ 800 fr. plus une rente viagère de 1.800 fr. ; si je trouve de quoi me faire une rente viagère de 4. 000 fr. je ne prends pas de place, sinon je sollicite. 989 Id J'ai affaire à un beau-frère le plus tatillon des hommes qui, conseillé par des finasseurs grenoblois, veut lasser ma patience et abuserde mon désirde finir. 989 Id il Ceppo (la bûche) dans un lettre de Pauline 1091 Id

PERSONNAGES- Je croyais qu'il fallait des personnages ne faisant rien, et seulement touchant l'âme du lecteur, et ôtant l'air romanesque. 402 Cor 3 Je prends unpersonnage de moi bien connu, je lui laisse ses habitudes qu'il a contractée dans l'art d'aller tous les matins à lachasse au bonheur, ensuite je lui donne plus d'esprit. 404 Cor 3ROMAN-PERSONNAGES - On m'a dit qu'il faut faire connaître les personnages, et que la Chartreuse ressemble à des mémoires ; les personnages paraissent à mesure qu'on en a besoin. le défaut dans lequel je suis tombé me semble fort excusable ; n'est-ce pas la vie de fabrice qu'on écrit ? 399 Cor 3

PHRASE -Tu sais que l'arrangemment même d'une phrase peint le sentiment qui l'a dictée. // rapporte donc textuellement// 566 Cor I

PHYSIQUE - Votre lettre fait lemeilleur effet pour ma fatuité : une fatuité de 47 ans avec taille d'éléphant ! 184 Cor 2

PHYSIQUE-.Quelle est la meilleure recette pour teindre les cheveux gris en noir ou châtain foncé ? ceci m'importe beaucoup ; plusieurs personnes ont ici la vraie recette, mais ne veulent pas la communiquer. 1042 Cor Id

PLATITUDE- Je ne vois rien de si plat que de fire des choses dont on prévoit d'avance toutes les circonstances. 679 Cor I

POLITIQUE -POLITIQUE- la boueuse politique 884 Cor I Le Commentaire sur Montesquieu contient exactement mon credo politique (? dans L'Esprit de'Helvétius) 943 Id POLITIQUE- Personne parmi les gens de pouvoir ne réfléchit ; personne ne sait ce qu'on fera dans huit jours. 135 Cor 2 trois ou quuatre insignifiants Id 83 (sur Montesquieu) ne valait-il pas mieux dire les lois prenant les hommes tels qu'ils sont, peuvent procurer la plus grande masse de bonheur possible 83 Cor I

POSITION - s'établir - le piège d'un riche mariage- j'aurai un hôtel mais peut-être pas un pigeoinnier pour écrire- 92 Cor I

POSTÉRITÉ - Homère - Juge de l'empire du beau : il y a plus de quatre mille ans qu'il est mort et on parle toujours de lui 23 Cor I- voir BALZAC POSTERITE Comme vous le dites fort bien, Monsieur, les livres qui ne flattent personne, pas même les appréciateurs littéraires, et dont les auteurs ont la vanité de penser qu'il y aura encore des leteurs en France, vers 1830, ont peu de chance de voir unes econde édition. 371 Cor 3POSTERITÉ- L'esprit ne dure que 200 ans ; en 1978 Voltaire sera Voiture ; mais le Père Goriot sera toujours le Père Goriot 403-403 Cor 3

POUVOIR - Les gens au pouvoir haïssent les gens qui impriment. 247 Cor 2

POUVOIR - personne armi les gens du pouvoir ne réfléchit ; personne ne sait ce qu'on fera dans huit jours. 135 Cor 2

POUVOIR-ORIGINALITÉ- Mais jamais un gouvernement, quel qu'il soit, ne peut protéger sincèrement que la littérature plate, id est élégante et vide d'idées. Les idées sont le croquemitaine des gens au pouvoir. É&È Cor 2

PPSYCHOLOGIE Le corps et la tête sont les valets de l'âme, et l'âme obéit elle-même au moi, qui est le désir de bonheur. // haitudes -hortensias, Luxembourg/ 117

PRINCIPES - En général, pour bien faire le plus, il faut savoir faire le moins. Ainsi, pour bien marcher, il faut savoir danser 57 Cor I //liste p. 316 :exercice-talent comique- habitude de travail-apprendre à supporter les chagrins- aliments - "Quand on aborde un homme : Quelui faut-il et non pas : Que sens-je ? - profiter des moiments de froideur pour se perfectyionner- "ne pas trop s'exagérer le bonheur que l'on n'a pas" 316 Id

PROSAIQUE- Il est trop évident qu'un être prosaïque n'eût âs paru à Volterra 972 Cor I

PROVINCE - un ami de grand sens- /part en province 4 ans-devenu vulgaire, sot, ennuyeux : la cause Il attachait trop d'importance au jugement des autres -pas trop grave à Paris où il vivait dans une société d'élite-mais en province, sans s'en douter- infecté par la peste- incurable 602-603 Cor I (A Pauline) /n'a-tu point pris ces idées plates et fausses que tu entends chaque jour et que tu as raison d'approuver-contrepoison Tracy, sa Logique 603 Id garantis-toi de la contagion 604 Id / perspective d'aller s'enterrer dans un trou comme St Marcellin, Annecy…/ 611 Si je quitte Paris, il faut renoncer à tout avancement 611 Id souhaite que son père lui fasse un majorat pour éviter la province/ // (dans la même lettre) Ne te laissse pas encroûter en province - Ne te laisse pas engourdir par la lenteur provinciale- tant les caractères les plus vifs se laissent rouiller par l'humidité du lieu. 773 Id

PROVINCE- Voir LA BRUYERE

PRUDENCE - La prudence n'est presque que l'art de ménager les sots ; à Paris il y en a dix-hit sur vingt, la proportion est lamême en province. 179 Cor I

PSEUDNONYME - Il est tout à fait contre l'usage de mettre son nom à un roman. […] Le seul M. de Chd met son nom à un roman, mais un tel nom est au-dessus de tout. Je voudrais que le nom obscur de Stendhal ne paût que dans les journaux, car il ne faut pas violer les usages et se donner un air de prétention. 125 Cor 2

PSEUDONYME- Il est tout à fait contrel'usage de mettre son nom à un roman. […] Le seul M. de Chateaubriand met son nom à un roman, mais un tel nom est au-dessus de tout. 124-125 Cor 2 je vais tous les ans en Italie, c'est ce qui me fit prendre dans le temps, le nom de Stendhal. / pridence- demande qu'il ne parle plus de lui que sous ce nom à uncorrepondant 53 Cor 2

PUBLIC ; Il faut donc n'estimer le public que ce qu'il vaut, mais en même temps l'estimer ce qu'il vaut . (public= sens de société, Voir âmes froides. 218 Cor I

PUBLICITE- (à henri Dupuy) Si nous devions entrer en arrangement, je ne vous dissimulerais pas un obstacle terrible : je ne suis ppas un charlatan, je ne puis pas promettre à un éditeur un seul article de journal. 457 Cor 2

QUARANTE ANS - Je me surprends souvent àme trouver plus heureux que lorsque j'avais vingt ans. ependant je vais attendr la quarantaine. 8 Cor 2

RAISONNER RAISON- Moi j'aime mieux me damner en raisonnant juste. 78 Cor I/// revient souvent sur la nécessité d'apprendre à raisonner -)- pour être heureux c'est l'unique chemin du bonheur341-342 Cor I Tout homme qui croit, parce que son voisin lui dit : ; Croyez est un butor.

REFLEXION PERSONNELLE- Parlant de Caroline : Tâche de la faire penser. 61 je me fortifie non pas en environnant mon cour de vingt verres de vin comme Lafleur, mais en lisant Tracy [.] En raisonnant juste, d'après Tracy, je vais à la chasse du contradictoire qui peut se trouver encore dans mon cœur. 791

RESOLUTION Faire un samedi, jour par jour, lundi, mardi, etc. la liste de toutes les actions qu'on a faites, comme amusantes, dans la semaine, et se demander (mauvaise honte à part)- : Ai-je eu de plaisir réellement ? 9 Cor 2

RODEZ- Quelle corvée d'aller à Rodez ! 224 Cor 3

ROI(1814, Paris) J'ai vu l'enthousiasme avec lequel notre bon Roi y a été reçu, et je l'ai bien partagé. 774 Cor I/ plus de massacres, plus de conscription/"La conscription ne viendra plus prendre l'artiste de vingt ans. 778 Id

ROMAN (à Madame Jules Gaulthier, 1834, sur un roman qu'elle lui présente en manuscrit, dont il s'inspiera pour écrire Lucien Leuwen, manuscrit non retrouvé) J'ai lu le Lieutenant, chère et aimable amie. Il faudra le recopier et vous figurer que vous traduisez un livre en allemand. Le langage, suivant moi, est horriblement noble et emphatique ; je l'au cruellement barbouillé. : fidèle aux convention-nul ménagement/ Il faut effacer dans chaque chapitre au moins cinquante superlatifs. ne jamais dire : «La passion brûlante d'Olivier pour Hélène…» Alinéa. le pauvre romancier doit tâcher de faire croire à la passion brûlante, mais ne jamais la nommer : cela est contre la pudeur. Alinéa. Songez que chez les gens riches il n'y a plus de assion, excepté pour la vanité blessée. 643 Cor 2 En décrivant un homme, une femme, un site, songez à qq'un, à quelque chose de réel 644 Cor 2

ROMANS- Je lis avec plaisir un roman tous les mois, cela remue l'âme. 136 Cor I- / donnant une idée fausse du monde/ Il vaudrait mieux se figurer un moulin à vent d'apprès une charrue 372 Cor IROMAN- Le roman est-il mort ? Pourquoi ? Alinéa Que font les dames qui s'ennuient à la campagne, de huit à dix heures du soir ? 321 Cor 3

ROMANTISME- Byron est le nom qu'il faut faire raisonner ferme. :/immédiatement après Sh. pour la peinture des passionsénergiques/ 820 Cor I Je suis un romantique furieux, cad que je suis pour Shakespeare contre racine, etpour Lord Byron contre Boileau. 909 Id Pour vous distraire de la politique, devenez romantique 911 Id Vous vousmoquiezde moi quand je vous disais quele romanticisme était la racine ou la queue du libéralisme ; ilfallait dire : examinons, et méprisons l'ancien. j'ai lu tout Schiller quim'ennuie, parce qu'on voit le rhéteur ; c'est Shakespeare que je veux et tout pur. Malllheur en révolution d'sprit ou d'intérêts au mezzo termine. 1021

ROUGE - (il parle tooujours du Rouge) -fin : j'avais toujours en l'écrivant devant les yeux le joli caractère de Méry, jolie fille que j'adore. Demandez à Clara si Méry n'eût pas agi ainsi./ manque de caractère des hautes classes m'a fait prendre une exception/ 218 Cor 2 - Toutes les femmes de mes amis se reconnaissent dans ma dernière rappsodie. grand Dieu ! estce que jamais j'ai monté à votre fenêtre par une échelle ? Je l'ai souvent désiré je l'avoue, mais enfin… 243 Cor 2

ROUGE- Julien n'est pas si futé qu'il vous le paraît. Le june homme dedix-huit ans est niais à Paris. il songe toujouts au modèle à imiter. 281 Cor 2

ROUSSEAU - celui de mes compatriotes que j'estime le plus 83 Cor I J'ai voulu lire la Nouvelle Héloïse ;mais je la sais par cœur. 146 Id En lisant les Confessions de Jean-jacques, non point pour les faits, mais pour le style divin… 175 Id // récit de seconde promenade-chien- chef-'œuvre de style 176 id Je suis abasourdi de l'absurdité de J.-J. Rousseau. (1818) 920 Id

SAVOIR - et passions, jouissance 40-41 Cor I

SCIENCE DE L'HOMME ; Nous jugeons les autres semblalbles à nous-même : rien de plus faux si c'est une personne à sentiment qui parle. une jeune fille passionnée s'imagine confusément queles passions goouvernent le monde tandis que sur cent personnes il y en a quatre-vingt-huit qui n'ont d'autres passions que la vanité (l'orgueil sur les petites choses) 103 Cor I- Je te conseille donc de chercher une consolation dans la plus belle science qui existe, celle de l'homme. 120 Cor I Mais, pour en revenir et ne pas bavarder sans fin, cherche à voir l'homme dans l'homme et non plus dans les livres. 121 Id trouver une vérité noouvelle//le chemin pour y parvenir beaucoup d'exemples. Dès qu'on s'en écarte, on tombe dans les sytèmes 143 Id Je me sens fou pour connaître le caractère des hommes. ///parle de se mettre dans une pension : C'est-là vraiment qu'on étudie les hommes. ///trop longtemps avec eux pour qu'ils se déguisent 144 Id Le commerce, qui me force à vooir comme ils soont les hommes pendant huit heures de la journée, me rend un grand service. /à Marseille/ 235 Id Voir ARMEE- / De toutes mes passions mortes, celle de voir des choses nouvellles est la seule qui reste (en 1807) 357 Id Heureux qui est né avec un goût passionné pour la botannique, l'astronomie, etc., etc. ; mais quand on se sent ce goût que pour la connaissance de la machine nommée homme, il faut s'abituer peu à peu à les voir comme l'anatomiste voit les cadavres : il ne s'inquiète pas de la mauvaise odeur… // savant en sciences naturelles doux, gais et un peu niais, grandâgesavants en connaissance de l'homme moroses et meurent de tristesse// Ce voyage seul me paie ma sortie de Paris en ce que j'y ai vu et senti des choses qu'un homme de lettres sédentaire ne devinnerait pas en mille ans. 683 Id Quelle bonne chose que les mémoires d'un homme non dupe qui a entrevu les choses ! [.] On en tire le jus de la connaissance humaine. (St Simon, Nenseval, Duclos) 913 IdSCIENCE DE L'HOMME- Je vous fais compliment de la passion que sent votre fils. peu importe l'objet, c'est une passion. Il éfléchira ; ses espérances déçues lui apprendront à connaître les hommes, ce sera un véritabe progrès. (à Sophie Gautier) 105 Cor 3 Voir VILLE … cherche à voir l'homme dans l'homme et non plus dans les livres 121 Cor I

SCIENCE DE L'HOMME-J'aime à discuter sur le cœur humain, chose difficile avec les Françaises qui presque toujours mentent pour se conformer à la règle 1451 qui régit leur conduite ou à la règle 8600. 282 Cor 2

SECOUER LA VIE - Tâchez de ne pas prendre la vie raisonnablement, la vie est une chose triste, si l'on tire des conséquences justes des choses on la rend bien plus désagréable que si on secoue les oreilles, cras ingens iterabimus œquor. (demain nous repartirons sur l'immense plaine de la mer, Horace)

SÉDUCTION Je n'ai jamais eu le talent de séduire qu'envers les femmes que je n'aimais pas du tout. Dès que j'aime, je defiens timide. 967 Cor I

SENSIBILTÉ- Je me monte et me sens trop sensible. J'interromps ma lettre jusqu'à demain matin. 312. Id

SENSUSALISME - demande à Pauline de ne pas perdre ses lettres elles me donneront l'histoire de mon essprit 93 Cor I Jusqu'ici le monde était une distraction de mes études ; il est devenu mon objet 183 id

SINCERITE - L'auteur ose être soi-même 143 Cor 2

SOCIÉTÉ DE BON TON- gaie tous lesmoralistes sont tristes 122 Cor I Ce qui m'amuse le plus, c'est leur fureur de jouer le sentiment et de vouloir montrer la chaleur et l'abandon d'une âme passionnée sans sortir de la réserve et de la froideur de bon ton. Alinéa. Ces aimables fillessont prises dans le bon ton, et n'osent rien se permettre qui ne soit avoué par lui, ce qui les conduit à ne dire que des choses parfaitement commuunes. Allinéa Je t'ennuie de la description de ce travers parce que j'ai rencontré cet ennemmi du bonheur dans presque tous les salons. 570 Cor I L'homme à la mode/ description / 104 Cor I S'il croit qu'on prend part à ses chagrins, c'est un sot ; s'il se croit assez orgueulleux pour vous en affliger, c'est une orgueilleux 104 Cor I Un homme aimable de Lous XIV [… ] serait du dernier pesant aujourd'hui. 104 id

SOCIETE- et que ma journée n'a encore été salie par le contact d'aucun homme 570 Cor I

SOI- Tout ce qui en vaut la peine, dans ce monde, est soi Le bon côté de ce caractère est de prendre une retraite de Russie comme un verre de limonade. 893 Cor I

SOLITUDE - J'ai un tort qui nuira à mon avancement dans le monde, c'est l'amour de la solitude. 375 Cor I

SOTTISE- Mais, ma chère Pauline, laissons dire les sots et, allons notre train. 36 Cor I Il y a en toi de quoi faire une femme charmante, mais il faut 'accoutumer à réfléchir. Voilà le grand secret. 38 Cor I car rien d'insupportable comme la société d'un mauvais cœur sot ; c'est ce qu'il y a de pire ; et voilà l'avantage de Paris sur la province : il y a bien autant de mauvais cœurs, mais moins de sots. 128 Id cahier//coper lettres/Notes : Il faut toutela force de ces institutions pour écarter le méphitisme de bêtise dans lequel on vit. 129 Id … le caractère du sot est l'extrême vanité sur des choses infiniment puériles. 218 Id

STYLE- En fait de style, comme en tout, on ne peut approuver que la route quel'on suit soi-même, car si on la croyait mauvaise, on en prendrait une autre. Juger, en ce sens c'est donner uncertificat de ressemblance, rien deplus et je suis rempli de méfiance. Il me semble pourtant qu'il y a le style de bonne compagnie qui, à peu de choses près, celui des lettres de Voltaire ; il y aussi le style de la démocratie, lequel veut faire effet sur les épiciers devenus millionnaires. ce style outre tout pour éveiller l'attention desdits épiciers ( Une fée de salon)220 Cor 3 Je ne vois qu'une règle : être clair. Si je ne suis pas clair tout mon monde est anéanti […] Si à l'obscurité de la chose, je joins les obscurités du style// comme M. Villemain, Mme Sand chose = âme humaine) 400 Cor 3 Si M. Villemain, que je cite comme le plus distingué des académiciens, traduisait la Chartreuse en français, il lui faudrait 3 volumes pour exprimer ce que l'on a donné en deux. La plupart des frippons étant emphatiques et élqients, on prendra en haine le ton déclamtoire. 401 Cor 3 J'aime mieux une érité présentéeen mavais style qu'une phrse brillante qui, au fond, ne conduit l'esprit du lecteur à une idée fausee. 609 Cor 3

STYLE- Mon style est malheureusement arrangé de façon à blesser les balivernes que plusieurs coteries veulent faire passer pour des vérités. '(È Cor 2

STYLE- voir BALZAC-

SUCCES- Chamfort explique celui de Richelieu parce qu'il sut de bonne heure ce qu'il voulait 352 Cor I

SUICIDE- Tous les hommes désirent quelque chose ; l'absence de désir est l'ennui !Lorsque cette absence devient habituelle, l'homme se tue. 170 Cor I / ami qu'il sauvé du suicide- il avait déjà acheté l'opium- en le lançant dans le travail 274 Id En 1814, battu par les orages d'une passion vive, j'ai été sur le point de dire bonsoir à la compagnie… (fin 1814-début 1815) 824 Id

SUPERIORITÉ ; Voir DIFFÉRENT.

SUPÉRIORITÉ-/ jouir de soi-même dans la solitude/ à ses amis ne dévoiler ses pensées qu'à mesure de l'esprit qu'on leur trouve/ sinon on est perdu/ 344 COR I …ta supériorité même te nuira. 372 Id Voilà la malheureuseposition del'homme soi-disant supérieur, ou pour mieux dire, différent ; c'est là le vrai terme. ceux qui l'environnent ne peuvent rien pour son bonheur.701 Id

TOURISME -Ce que j'aime à voir dans une ville, ce sont les habitants. 22 Cor I

TRIESTE - Je vis au milieu de paysans qui ne connaissent qu'une religion, celle de l'argent. 205 Cor 2

VANITE - grands personnage qui ont beaucoup de millions etde vanité 72 Cor 2

VANITE - On a dit que la vanité est la passion dominante, ou pour mieux dire, la seule de notre nation, particulièrement entre la Loire et la mer du Nord. 184 Cor 2

VANITÉ - indice d'un petit caractère - celui qui cherche sa propre estime et celle des grands hommes de son siècle doit toujours s'imaginer en présence des Aritide, Scipion, César, etc. et une fois qu'il croit mériterleur approbation, il ferme son oreille aux aboiements des butors (idées de cette lettre venue d'Helvétius) 54 Cor I J'ai trouvé ici, comme ailleurs, beaucoup d'amours-propres et point d'âmes. 86 Cor I La vanité est le signe le plus certain de la petittesse 94 Cor I vanité, orgueil sur les petites choses 96 Id femmes tout vanité, au moins 99. 999 sur 100 000 97 Id //société de bon ton-où l'on ménage la vanité..du ernier pesant 104 Id pour plaire aux gens, il faut les occuper d'eux 134 Id Enfant 139 Id … ayant des passions flétries, à la vanité près… 160 Id … un sujet que je ne pouvais pas fuir, c'est la nécessité d'arracher de mon cœur la vanité. C'est la grande porte du malheur. 338 Id C'est un défaut particulier à notre nation que ce maudit t^tillonnage. Qu'est-ce que ce mot d'abord ? C'est une extrême attention et importance de vanité donnée aux moindres détails. les paroles dictées par ces deux sentiments forment toute la conversation de la province. Ce défaut chasse presque en entier le naturel. le français qui parle cherche presque toujours à relever sa propre importance, et, dans tout ce qu'on dit, il cherche toujours une épigramme ou quelque chose d'aimable pour lui ne songeant que très secondairement au but de la conversation. 559 Id (Mme de Staël) Ce qu'elle dit de l'absence totale de vanité en Italie est on ne peut plus vrai. 578 Id

VÉRITÉ Le public, en se faisant plus nombreux, moins mouton, veut un plus grand nombre de petits faits vrais, sur une passion, sur une situation de la vie, etc. Combien Voltaire, racine, etc. tous enfin, excepté Corneille, ne sont-ils pas oligés de faire des vers chapeau pour la rime ; eh bien ! ces vers occupent la place qui était due légitimement à de petits faits vrais. 402 Cor 3

VERTU- La vertu est le désir de rendre les hommes aussi heureux qu'il vous est possible. 126 Cor I Je me suis fait une règle de n'aimer que les gens vertueux ; avec les autres, je tâche de n'être qu'excessivement poli. 129 Id / demande à Pauline de faire un cahier d'application pour le vocabulaire/ … ne prononce jamais le mot de vertu sans te dire tout ce qui est utile au plus grand nombre. 93 Cor I La vertu est le désir de rendre les hommes aussi heureux qu'il est possible 126 Cor I

VERTU; La vertu, c'est d'augmenter le bonheur ; le vice augmenter le malheur. Tout le reste n'est qu'hypocrisie ou coterie bourgeoise. Il faut toujours aisir l'occasion d'instruire la jeunesse. (à Domenico Fiore) 717 Cor 2

VIEILLESSE - Je ne crois pas que dans la vieillesse, et avec la perspective du dénouement qui termine le voyage, on puisse êtreheureux par les passions basses et l'injustice. 802 Cor I

VIEILLESSE- Comment m'amuserais-je quand je serai vieux, si je laisse mourir la bougie quiéclaire la lanterne magique ? 21 Cor 3 - La gelée, en Russie, me fit tomber les cheveux sur le front ; je passai quinze jours à m'accoutumer à cettelaideur, et puis je n'y pensai plus. 380 Cor 3 /résignation/ Vous aurez un effort de ce genre à faire à quarante-cinq ans, cad à l'époque despremières atteintes de la vieillesse. Alors les femmes achètent un petit chien anglais, et parlent à ce chien. j'aimerais mieux acheter mille volumes ; moi, je compte passer la vieillsse, si j'y arrive, à écrire l'histoire d'un homme que j'aimai, et à dire des injures à ceux que je n'aime pas. Si le livre est ennuyeux, dix ans après moi, personne ne saura que j'ai écrit. Mais il ne faut pas qu'une femme écrive. inventez donc une occupation ppour votre vieillesse. pensez à toutes ces choses dix ans avant qu'elles arrivent. 380 Cor 3

VIENNE- Le séjour de Vienne me charme et produit une singulière tristesse ; trop de penchant à l'amour : une joille femme à chaque pas. Quel regret de n'avoir pas consacré ma vie aux talents que Montbadon possède si bien au talent de leur plaire. 553 Cor I

VILLE- avantages et inconvénients 68 Cor I Ce que j'aime dans une ville, ce sont les habitants, car l'homme intéresse toujours l'obbservateur, il est même certains pays où il frapperait d'étonnement l'homme le plus froid. 21 Cor I Que n'es-tu ici ma bonne Pauline ! tousmes vœuxseraient satifaits : la grande civilisation des grandes villes a fait fuir les plaisirs du cœurs. je trouve ici beaucoup de connaissances ; mais il faut toujours être en scène, avoir toujours del'esprit, être toujours agréable : la nonne et franche simlicité n'ose plus se montrer, et toutefis, sans simplicité point de véritable bonheur ; rien de glaçant comme la dignité. 68 Cor I

VOLONTÉ - Tous vos hommes puissants ou plutôt au pouvoir doivent être bien polis, car leur faculté de vouloir est furieusement usée. un malheureux français, surtout s'il est noble et riche, quand il tire sonmouchiir de la poche gauche de son habit, est assailli par la terreur de manquer aux 19 règles sur la façon de se moucher. Ce qui le met au désespoir c'est que plusieurs de ces règles sont ou semblent contradictoires. Rien d'individsuel, rien de fort par conséquent dans la conduite des hommes au pouvoir. 221 Cor2 Votre frère n'a point d'individualité. Il est convenable voilà tout. (à A de Mar)239 Cor 2

VOLONTÉ ; Moi, je me suis sauvé à force de réslutions ; j'ai souvent vu de près le manque total de force et la mor 689 Cor I

VOLTAIRE- le jaloux et envieux Voltaire… cet hommez n'a jamais manqué une occasion de nuire aux grands hommes ; aussi ne puis-je pas le souffrir 121 Cor I

VOLTAIRE-Quand on a une mauvaise cause, il faut écrire en style obscur, et surtout adopter le genre emphatique si respecté des sots. les gens qui croient avoir raisdon ne sauraient être trop clairs et trop lucides ; ils cherchent à écrire avec les mots et es tours employés par La Bruyère, Pascal et Voltaire. 74 Cor 2

YEUX- des yeux ui, par leur éclat et leur pureté, percent au fond de l'âme ; c'est qque chose d'immatériel que ces yeux-là ; c'est une âme toute nue. 514 Cor I


 

Google
 
 

 

Stendhal  | BibliographieEditionAssociationsGrenobleArticlesSites internetContactBlog Stendhal | ©Jean-Yves Reysset